Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 36 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-Monaco

Ben Yedder, l'heure de l'autre conquête

Meilleur buteur de Ligue 1, Wissam Ben Yedder devra encore épater à La Beaujoire, où Monaco se doit de conquérir sa première victoire à l'extérieur.

Modififié

Il a le pied sûr et les nerfs solides. Dimanche dernier, face au Stade rennais, l'AS Monaco était bien partie pour répéter son scénario favori du début de saison : ne pas emballer un match qu'un adversaire apathique s'efforçait pourtant de lui offrir. Et puis, au bout du temps additionnel, Wissam a fait du Bien Yedder : marquer un but compliqué qui paraît presque simple grâce à une fluidité gestuelle fascinante. Julien Stéphan, sans doute plus conscient que jamais de la valeur d'un joueur capable de faire basculer un match ou une saison, ne s'y est d'ailleurs pas trompé en conférence de presse : « On a été battu par le talent d'un joueur qui a mis un but exceptionnel. Très peu d'attaquants sont capables de mettre ce type de buts dans le championnat de France. »

Broyeur de doutes


L'instinct, meilleur allié du chasseur de but, a donc parlé au moment où on ne l'attendait plus. Pourtant, l'international français aurait eu des raisons de cogiter au moment d'armer sa demi-volée du gauche sans un regard vers les cages. Trente minutes plus tôt, il en avait fait trop, multipliant les feintes et loupant un but presque tout fait. Quatre jours plus tôt encore, il n'en avait pas fait assez contre la Turquie, loupant là l'occasion d'instiller un peu plus le doute dans l'esprit de Didier Deschamps. Mais l'ancien Sévillan a du ressort. Il l'a prouvé à Toulouse pendant quatre saisons en enquillant chaque saison sa quinzaine de buts dans un collectif pauvre, en Andalousie en regagnant sans cesse une place de titulaire qui ne lui était jamais promise et déjà sur le Rocher, où le catastrophique début de saison de l'ASM en aurait entraîné plus d'un vers le bas.

La course des gros escargots


Ce vendredi soir, à La Beaujoire, accompagné de l'étonnant Slimani et aidé par le retour de suspension du délicieux Golovin, le meilleur buteur de Ligue 1 devra faire face à un nouveau défi : arracher une première victoire à l'extérieur. Si l'AS Monaco, vainqueur logique de ses trois derniers rendez-vous à domicile, va mieux, la déroute à Montpellier a rappelé à quel point Jardim était sans solution dès lors que son fragile collectif faisait face à une équipe agressive. Ainsi, la seconde meilleure attaque du championnat peine pour l'instant à exister hors de ses bases, Ben Yedder lui-même ayant inscrit sept de ses huit buts à la maison. Face au FC Nantes, l'enjeu sera donc triple : exister loin du Louis-II, ne pas laisser échapper un concurrent inattendu dans la course au podium - 10 points sépareraient le FCNA et l'ASM en cas de revers des Monégasques - et s'offrir une dynamique dans une course qui commencera bien un jour, celle des candidats légitimes au podium. Avec son rythme d'escargot - 12 points en dix matchs -, Monaco est encore miraculeusement dans le coup. De quoi souffler. Mais aussi de quoi regretter, tant sa force de frappe n'a jamais paru aussi grande depuis le titre.

Par Chris Diamantaire
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons