S’abonner au mag
  • Barrages aller L1/L2
  • Ajaccio-Toulouse (0-3)

Toulouse embrase la Mosson et éteint Ajaccio

Par Andrea Chazy
Toulouse embrase la Mosson et éteint Ajaccio

Le TFC n'a pas eu à forcer son talent pour battre Ajaccio, ce mercredi soir, devant zéro spectateur (0-3). Sale soirée pour l'ACA, qui a en plus perdu Leca et Gimbert sur blessure. Le déplacement au Stadium dimanche s'annonce compliqué.

AC Ajaccio 0-3 Toulouse FC

Buts : Gradel (45e+3), Jullien (51e), Sanogo (65e) pour Toulouse

C’est donc à Montpellier, distant de 500 kilomètres de l’Île de Beauté, qu’Ajaccio se devait de recevoir Toulouse pour espérer continuer sa route vers la L1. Trois jours seulement après la parodie de football disputée à François-Coty face au Havre, la marche était grande pour les hommes de Pantaloni. Moins frais, peut-être touchés psychologiquement par les événements passés, les Ajacciens se sont fait marcher dessus par des Toulousains plus frais et plus doués. Score final : 0-3. Une certitude : il faudrait un miracle à Ajaccio pour accéder à la Ligue 1 dimanche soir.

Tourner dans le vide

Dans une Mosson seulement remplie par les staffs ajacciens et toulousains, le spectacle se situe pourtant bien dans les tribunes. D’un côté, les dirigeants corses crament un cigare, tandis que de l’autre, Andy Delort passe le temps sur son téléphone à quelques rangs de son coéquipier Yannick Cahuzac. Sur le terrain, l’ACA commence un peu mieux la rencontre que son adversaire. Moussa Maazou fait tourner la tête de Moubandje sur son côté droit, mais les insulaires n’arrivent pas pour autant à faire frissonner Alban Lafont. « Il se passe plus de choses dans le ciel que sur le terrain de la Mosson » , lâche même le consultant de Canal + Jean-Luc Arribart en voyant une image de traversée d’avion dans le ciel. Dans cet avion se trouvent peut-être des Havrais sur le chemin des vacances, eux qui ont eu l’occasion de se familiariser avec ce moyen de locomotion ce week-end… Reste que cette information n’intéresse globalement personne, mais reflète bien le niveau de jeu totalement médiocre qu’offrent les deux formations.

Sur le pré, l’ambiance est bon enfant. On relève le copain après un tacle un peu appuyé, les sourires fusent, tout le monde est content d’être là. Un début de bagarre entre Cavalli et Durmaz est calmé en deux minutes par un jaune pour le capitaine corse, qui reconnaît avoir fait faute. La mi-temps se rapproche à grands pas, et là, tout bascule. Marin envoie un tacle totalement dénué de sens sur Sanogo à l’entrée de sa surface. Jaune, coup franc, Gradel, et Toulouse passe devant au meilleur des moments (0-1, 45e+3). Une double peine, puisque sur le coup franc, Leca se fracasse l’épaule droite sur son montant et ne pourra pas reprendre la rencontre.

Le Téf’ fait le taf

Visiblement touchés par la perte de leur gardien, les joueurs d’Olivier Pantaloni vont se faire surprendre une nouvelle fois juste après la pause. Sur un corner d’Imbula, le grand Christopher Jullien passe devant la défense corse et conclut du pied au niveau du point de penalty (2-0, 51e). Les ennuis ne vont pas se dissiper pour autant, puisque dans la foulée, Ghislain Gimbert quitte à son tour le navire corse pour une blessure musculaire. Les joueurs de Mickaël Debève vont alors en profiter pour porter l’estocade, encore une fois sur coup de pied arrêté. Le corner de Gradel est mal renvoyé, Sanogo ajuste Riffi Mandanda de près (65e). Les Violets font ensuite tourner le ballon, même si le banc toulousain crie à ses joueurs d’en rajouter un quatrième. Peut-être de peur de vivre un scénario totalement incroyable, comme bon nombre d’équipes en ont vécu cette saison partout en Europe. Peut-être aussi parce qu’au Stadium, même en cas d’un maintien quasi assuré ce soir, la fête ne sera pas forcément totale avec les tensions existantes entre certains groupes de supporters et le club. Vite, que tout ça se termine.


AC Ajaccio (4-2-3-1) : Leca – Lejeune, Avinel, Marin, Hergault – Boé-Kane, Camara – Nouri, Cavalli, Maazou – Gimbert. Entraîneur : Olivier Pantaloni

Toulouse FC (4-3-3) : Lafont – Yago, Diop, Jullien, Moubandje – Somalia, Sangaré, Imbula – Gradel, Durmaz, Sanogo. Entraîneur : Mickaël Debève.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Andrea Chazy

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Yaya Sanogo