S’abonner au mag
  • C3
  • 8es
  • OL-Porto (1-1)

Qualification contre le FC Porto en Ligue Europa : L’Olympique lyonnais aime ces soirées-là

Par Fabien Gelinat
Qualification contre le FC Porto en Ligue Europa : L’Olympique lyonnais aime ces soirées-là

Déprimant en Ligue 1, intransigeant en Ligue Europa : telle est la voie choisie par l’Olympique lyonnais cette saison. En disposant du FC Porto, l’un des gros poissons encore en lice en C3 (0-1, 1-1), l’OL a non seulement poursuivi sa belle série d’invincibilité européenne, mais également rappelé que l’ADN européen coule dans ses veines. Et peut rêver d’un nouveau parcours à faire chavirer le Groupama Stadium.

Il y a quatre jours, l’Olympique lyonnais se faisait fesser sans pitié par le Stade rennais, revers le condamnant presque à abandonner ses espoirs de finir dans les places européennes en Ligue 1 cette saison. Ce jeudi, dans un Groupama Stadium qui a retrouvé sa ferveur des soirées européennes à élimination directe, deux ans après la dernière contre la Juventus, l’OL a de nouveau fait parcourir des frissons à ses supporters en arrachant sa qualification face au FC Porto. Une victoire aux forceps, loin des standards lyonnais depuis l’arrivée de Peter Bosz, mais digne d’un club qui se transcende à chaque match européen.

La métamorphose

En 37 matchs officiels sur la saison 2021-2022, l’OL affiche un bilan bien loin de ses ambitions : 17 victoires, 11 nuls et 9 défaites (si l’on compte son exclusion de la Coupe de France après les incidents contre le Paris FC comme une défaite), à des années-lumière de son impressionnante régularité en Ligue Europa où les hommes de Jean-Michel Aulas sont toujours invaincus (6 victoires et 2 matchs nuls en 8 rencontres). Et comme si le badge « Ligue Europa » collé sur la manche droite agissait comme un électrochoc, la plupart des lyonnais présents sur le terrain ce jeudi soir ont su hausser leur niveau de jeu pour répondre au défi imposé par l’actuel leader du championnat portugais. « On a du talent, des joueurs de personnalité qui répondent présent dans les grands matchs, abondait en ce sens le buteur Moussa Dembélé après la rencontre au micro de Canal+. La qualification ne peut que ramener du bien et un plus à l’équipe. » À commencer par le capitaine Léo Dubois.

Auteur d’une superbe passe décisive sur l’ouverture du score de Moussa Dembélé, l’ancien Nantais a parfaitement rebondi après ses dernières semaines compliquées et l’annonce de sa non-sélection en équipe de France. Outre son bonbon, il a enchaîné les courses dans son couloir, amenant sans cesse le danger dans la surface des Dragons tout en assurant une bonne couverture défensive, avant de baisser de rythme, comme tous ses coéquipiers, en fin de match. Même constat pour Thiago Mendes, déjà auteur d’une belle performance au match aller et qui a récidivé en endossant le rôle du mur infranchissable pour sa 100e sous le maillot rhodanien (9 ballons récupérés, 4 interceptions, 3 duels gagnés sur 6, 2 tacles réussis sur 2), Tanguy Ndombele, qui a fait vivre un calvaire au milieu aligné par Sérgio Conceição (9 duels gagnés, 7 ballons récupérés et 80% de dribbles réussis). Trois exemples d’abnégation et de métamorphose pour s’offrir encore le droit de sourire d’ici la fin de saison.

La lumière au bout du tunnel ?

L’aventure européenne se poursuivant, en attendant de voir ce que réservera le tirage au sort des quarts de finale (ce vendredi à 13h30), la Ligue Europa ressemble à un exutoire pour Peter Bosz et ses hommes, qui capitalisent au maximum sur leur parcours pour tenter de sauver une saison assez chaotique. « Je ne sais pas jusqu’où on ira, avouait le coach après le match en conférence de presse. Si l’atmosphère du stade est comme ce soir à tous les matchs, on vivra de bons moments. Ce soir, c’était difficile, mais on s’est qualifié grâce à notre état d’esprit. » Il n’en reste pas moins que seule une victoire finale en C3 semble désormais permettre à l’OL de retrouver les joutes européennes la saison prochaine. Et si de gros clients sont encore en lice (FC Barcelone, West Ham, RB Leipzig, Atalanta Bergame), les Gones pourront toujours compter sur l’euphorie du Groupama Stadium. « L’ambiance a été incroyable, ce sont des moments qu’on a envie de revivre, expliquait en zone mixte Romain Faivre, néophyte en Coupe d’Europe. C’est l’âme de tout le groupe et le stade entier qui nous a poussés à rester solides jusqu’à la fin. » Un douzième homme essentiel pour revivre une nouvelle campagne européenne enchantée, moins de deux ans après la demi-finale de Ligue des champions perdue contre le Bayern Munich.

Mandanda : l’Europe pour finir son mandat ?
Dans cet article :
Lyon-La Duchère rétrogradé en National 3
Dans cet article :

Par Fabien Gelinat

Fortunes diverses pour nos clubs français en Europe
Articles en tendances
Mohamed BOUHAFSI, journalist prior the French Cup match between Havre Athletic Club and Stade Malherbe Caen at Stade Oceane on January 7, 2024 in Le Havre, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Mohamed BOUHAFSI, journalist prior the French Cup match between Havre Athletic Club and Stade Malherbe Caen at Stade Oceane on January 7, 2024 in Le Havre, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • France
  • Médias
Mohamed Bouhafsi : « Sur le racisme, on est dans la politique du pas de vague »

Mohamed Bouhafsi : « Sur le racisme, on est dans la politique du pas de vague »

Mohamed Bouhafsi : « Sur le racisme, on est dans la politique du pas de vague »

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Lyon Duchère

Léo Dubois

Europa League