S’abonner au mag

OM : On y voit plus clair…

Par
OM : On y voit plus clair…

Les choses se sont accélérées à l'OM avec les venues de Diawara et d'Edouard Cissé, dans la foulée de celle de Lucho Gonzalez. En attendant l'arrivée plus que désirée de Stéphane Mbia ce week-end ? A voir... En tous cas, on commence à savoir comment se dessine l'équipe-type animée en 4-3-3 souhaitée par Didier Deschamps. Sur le papier, une belle mécanique. Reste à faire bien jouer ensemble une équipe qui pourrait se transformer en véritable machine de guerre. Revue de détails...

La crise ? Quelle crise ? Les Ohèmologues l’avaient prédit : un recrutement rapide et consistant éteindrait l’incendie Gerets-Diouf-Anigo-Labrune-Dassier-Bernès aussi efficacement que le passage de 30 Canadairs au dessus du massif des Esterel en flammes… Pas mal vu. La vitesse et la grande cohérence apparente des choix de renforts récents de Didier Deschamps ont solidement lancé la saison 2009-10, laissant retomber derrière elle les miasmes de « l’affaire Diouf » . Il faut dire que DD avait des plans bien précis à l’esprit quand il a décidé de prendre l’OM en main. Ses retouches chirurgicales de l’effectif olympien laissent même penser qu’il avait beaucoup réfléchi en amont depuis un bon bout de temps sur l’équipe idéale qu’il bâtirait à l’OM au cas où on lui ferait signe… En tous cas, on ne constate pas l’improvisation du « parachuté » un peu débordé qu’on observe souvent dans les clubs en difficultés.

Alors, voyons un peu comment se présenterait en gros l’équipe-type voulue par la Dèche. Comme annoncé dès son arrivée à Marseille, la Dèche alignera un 4-3-3 novateur pour la culture olympienne.

Dans les buts, no problem : Steve Mandanda continuera de garder la cage. En défense, on aurait toujours Taïwo en latéral gauche (suppléé par le Camerounais de 20 ans, le prometteur Charley Fomen) tandis que le bon vieux Bonnart, un temps incertain à l’OM, garderait la main à droite. Bonnart serait éventuellement suppléé par le revenant, le petit Gary Bocaly (21 ans), parti se faire les dents à Libourne puis avec Montpellier et où ses gros progrès ont convaincu Anigo de le rapatrier dans l’effectif olympien. En défense centrale, on aurait pour l’instant la paire Hilton-Diawara, depuis que le transfert de l’ex-Bordelais a été officialisé cette semaine. A noter que la venue désormais plus que probable du Rennais Stéphane Mbia peut apporter une option tactique intéressante. A la base, Mbia joue essentiellement milieu défensif, mais il peut aussi dépanner en défense centrale (certains lui prédisent même un grand avenir à ce poste). A Rennes, il a fait la paire dans l’axe défensif avec Hansson, notamment dans le Rennes-Bordeaux (2-3) décisif de la 33ème journée. Les perdants du remaniement de la défense sont essentiellement Ronald Zubar et Renato Civelli, que la Dèche ne souhaiterait pas conserver. On annonce le premier quasi certain au club anglais de Wolverhampton, après une tentative bordelaise de l’enrôler. Et pour l’Argentin, en fin de contrat et n’entrant pas dans les plans du coach, il serait annoncé partant vers l’Angleterre (Birmingham, Blackburn ou Everton). Sinon, la venue un temps quasi certaine du Turc Servet Cetin en défense centrale semble s’être refroidie…

Milieu à trois, avec, placé en sentinelle devant la défense, Stéphane Mbia dès que sa venue sera officialisée. Les choses devraient se décanter ce week-end. Le différend est d’ordre financier : Rennes exige 12 M d’Euros (somme proposée par Everton, qui convoite aussi le jeune Camerounais de 23 ans) quand l’OM n’en offre pour l’instant que 9… L’insistance de DD ainsi que la détermination du Rennais à venir absolument à l’OM devraient accélérer les choses. A suivre… Devant Mbia, on aurait à gauche l’inusable Benoît Cheyrou, élu « Olympien de la saison » mais pressenti un moment au Bayern. Tout le monde le sait : 2009-2010 sera l’année de Cheyrou, s’il veut rejoindre les Bleus. Il n’en est plus très loin et c’est typiquement le joueur qui peut prendre une dimension supplémentaire sous les ordres et les conseils de Deschamps. Là aussi, un joueur à suivre. Pour compléter le milieu, l’Argentin Lucho Gonzalez. Lucho assurera la liaison entre le milieu et l’attaque, sorte de 8 capable de jouer en 10, et initiateur du jeu olympien, qu’il devra projeter vers l’avant. Gros transfert (18 millions) donc gros pari. L’homme a un gros volume de jeu, une intelligence tactique éprouvée (cf. MU-Porto 2-2 à l’aller à Old Trafford), il est dans la force de l’âge (28 ans), et capable de planter entre 10 et 15 buts par saison. Surtout, Gonzalez, comme Mbia, voulait vraiment venir jouer à Marseille. On verra bien… Edouard Cissé, qui vient juste de signer au club, ne pèserait que comme milieu supplémentaire, éventuellement en doublure de Mbia. Ceci dit, dans l’esprit de Deschamps, Cissé restera un joueur de base de l’effectif olympien, susceptible de jouer souvent, voire d’être titulaire. Les perdants du milieu, non retenus par DD : Modeste M’Bami (libre de tout contrat, il vient de « différer » son arrivée au club turc de Bursaspor), Karim Ziani (qui souhaiterait aller à Wolfsburg) et Lorik Cana (officiellement toujours conservé dans l’effectif, mais le club attend une offre intéressante pour le laisser partir. Hambourg en priorité, le Shakhtior Donetsk, voire Wolfsburg, ont été cités mais sans proposer le juste prix demandé par l’OM : 7 M d’Euros). A noter que Valbuena, un temps partant pour non compatibilité avec les plans de jeu de DD, ait choisi de rester pour l’instant au club. Il figure en tous cas dans le groupe des 22 joueurs actuellement en stage à Evian.

Enfin, en attaque, une ligne de trois qui s’articulerait comme suit : Niang à gauche, Brandao au centre et Ben Arfa à droite. Détail amusant : l’OL fait récemment de l’agitation autour de Niang, tout en jetant aussi son dévolu sur Gignac. Plus sérieusement, avec le départ de Djibril Cissé vers le Panathinaïkos, Didier Deschamps, qui juge son attaque pas assez fournie pour la saison prochaine souhaite l’arrivée d’un attaquant de qualité, dans le profil de Brandao, qui pourrait concurrencer le buteur brésilien : « Numériquement on va chercher à avoir un autre joueur. J’ai à ma disposition Niang, Brandao, Ben Arfa, Koné et Samassa. Par rapport aux objectifs qui seront les nôtres durant la saison, numériquement il est important d’avoir un joueur supplémentaire et, bien sûr aussi, en terme de qualité. (…) Je cherche plutôt un axial » . Aucun nom n’a été cité pour le moment. Avec un attaquant supplémentaire, la boucle serait bouclée. Le championnat commence le 8 juillet (Grenoble-OM) et le mercato estival s’achève le 17 août. A suivre…

Par

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine