S’abonner au mag

Moustache vs Homophobie

Par
Moustache vs Homophobie

Dimanche dernier, le 8 juin 2008, s'est tenu au Parc des Princes le quatrième Tournoi b.yourself du Paris Foot Gay et du Paris Saint-Germain. L'occasion pour Frédéric Thiriez d'engager tous les clubs professionnels en signant la Charte contre l'homophobie. Si Moustache respecte ses engagements, certaines tribunes ont du souci à se faire...

L’équipe de la police fait Lepoix

Le tournoi, en accès libre, a été l’occasion de voir évoluer, entre autres, les équipes de la Mairie de Paris, de la LICRA, une équipe de la Police, celle du Grand Journal (Canal +), celle de Groland ou encore celle de l’équipe première du FC Chooz…

Point de Team So Foot invitée cette année, la faute peut-être à une organisation du tournoi des cinq ans du magazine amnésique, infoutue de rendre la pareille en bonne et due forme. Boulette sans arrière–pensée mais boulette quand même. Dont acte. A retenir de ce tournoi les plats en sauce et autres barres chocolatées qui débordent désormais du maillot du toujours génialissime Safet Susic, le 136ème tournoi de l’année pour l’équipe de Groland, Jules-Edouard Moustic en photographe amateur coiffé d’un bob de professionnel, le sosie-nain méditerranéen de Peter Crouch, Mustapha El-Atrassi, les buts de rat mort inscrits par la dégaine en short la plus surréaliste du tournoi, Arthur Jugnot, et les vannes ininterrompues balancées par Tom Novembre sur la touche en direction de l’équipe de la PJ.

Au final, l’équipe de la Police, coachée de loin par Michel Lepoix, Mister Sécurité du Football auprès du Ministère de l’Intérieur, l’a emporté sur le PFG aux tirs au but et dans le derby Canal+, Groland a battu Le Grand Journal par 2 à 0. A noter également la participation pour la première fois d’une joueuse de foot au sein de l’Equipe du FC Chooz, aussi à l’aise sur le terrain qu’en tribunes, enchaînant vanne sur vanne, et lançant dans les travées un homérique débat sur les photos de Laure Manaudou nue.

Thiriez montre son seing

Mais le fait marquant de la journée fut l’arrivée au milieu de l’après-midi d’une moustache sur moto pour signer la Charte contre l’Homophobie dans le Football : le président de la Ligue de Football Professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, a sorti son plus beau stylo pour faire de la France le quatrième pays européen à reconnaître et à s’engager contre cette discrimination. De fait, toute injure homophobe, de « Pédés de Parisiens » à « Tafioles de Marseillais » en passant par « François Clerc est un Dave en crampons » , pourrait logiquement conduire à une sanction financière, technique ou sportive. Dans une interview donnée à France 3, le Président Thiriez s’est même engagé à « diffuser la charte à l’ensemble des clubs de L1 & L2 » , « mener des actions pédagogiques auprès du public et des supporters » et « mettre en œuvre le rôle répressif de la Ligue en cas de mauvais comportement des supporters » . Finies les conneries, donc. So Foot rappellera régulièrement Fred La Stache à ses obligations. Et ce, dès aujourd’hui, sachant qu’aucune trace de sa signature de la charte ne figure sur le site internet de la Ligue. Ça commence mal.

Le PSG en tête du championnat

Qu’on se le dise : le Paris Saint-Germain reste à ce jour le seul club professionnel à s’être ouvertement engagé contre l’homophobie. A noter l’extraordinaire performance de tous les autres clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ainsi que du Ministère des Sports : aucune réponse par courrier, mail, fax, télégraphe et autre pigeon voyageur à la demande du PFG. Mention spéciale en revanche à la Commission Foot Loisir, qui réunit 200 clubs amateurs en région parisienne, ainsi qu’à la Ligue Champagne-Ardenne pour la signature de la charte suite à celle d’un de ses clubs, le F.C. Chooz, club partenaire du Paris Foot Gay.

Michel Hleb ?

Seul bémol de cette journée, en cherchant bien, une tombola organisée au profit de la lutte contre le cancer, pour le Centre Pierre Huth de l’Institut Alfred Fournier. Rien de plus louable, si ce n’est que le-dit Pierre Huth a exercé comme chef de protocole de la Fifa et, bien pire, a remplacé Régis Laspales à l’automne dernier aux côtés de Philippe Chevallier, pour jouer le sketch “Le train pour Pau” lors d’une soirée “Dîner de stars”, grimé d’une fausse barbe et d’une veste d’employé de la SNCF. Popeck, Jean Amadou et Michel Leeb étaient alors présents. Michel dont on dit qu’il serait le père d’Aliaksandr, le joueur d’Arsenal. Dimanche dernier, pas de Michel en tribunes. Encore et toujours en vacances ou trop occuper à préparer un nouveau sketch ? Qu’on se rassure : après les formidables analyses de sociétés que furent “l’africain”, “le chinois” ou “la mouche et le bourdon”, aucune performance intitulée “l’homme du Marais” ou “le grec” dans les cartons. Déjà l’effet Thiriez ?

Par Brieux Férot

Classement final du Tournoi b. Yourself 2008 : 1 Police, 2 Paris Foot Gay 1, 3 FC Chooz, 4 Mairie de Paris, 5 PFG 2, 6 Licra, 7 Groland, 8 Le Grand Journal, 9 Racing club de l’Alma, 10 Foot du monde, 11 Musifoot, 12 Plus fort que la Télé.

Charte contre l’homophobie dans le football

« Les instances françaises du football, les clubs, associations ou autres organisations signataires de la présente Charte s’engagent à :

1. Prendre en compte et reconnaître de manière explicite l’homophobie en tant que discrimination ;

2. Dénoncer et prendre les sanctions adéquates contre toute attitude homophobe, qu’elle se manifeste par un comportement discriminant, par des agressions verbales ou physiques, ou par des propos insultants en raison de l’orientation sexuelle réelle ou supposée ;

3. Promouvoir la diversité dans le milieu du football et assurer la diffusion de messages sur la tolérance, le respect et la dignité, en incluant systématiquement l’orientation sexuelle et la lutte contre l’homophobie ;

4. Apporter aide et soutien aux joueurs, entraîneurs ou autres personnes évoluant dans le milieu du football qui pourraient être harcelés, insultés ou mis à l’écart en raison de leur orientation sexuelle ;

5. Mettre en place un module éducatif sur la lutte contre les discriminations,

y compris l’homophobie, à destination de tous les acteurs du football amateur ou professionnel : un éducateur ou un entraîneur se doit d’empêcher ou de faire empêcher toute forme de discrimination et doit par conséquent y être préparé ;

6. Veiller et réagir à chaque signe d’homophobie, et en référer régulièrement aux associations concernées afin de constater l’évolution des comportements dans le milieu du football et d’ajuster les actions à entreprendre. »

Par

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Players of France during the semi-final UEFA Women's Nations League football match between France and Germany at OL Stadium on February 23, 2024 in Decines-Charpieu, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue des nations
  • Demies
  • France-Allemagne (2-1)
Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Les Bleues enfoncent l'Allemagne et s'envolent pour la finale

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine