S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J14
  • OM-Rennes

Medhi Benatia, agent pas si secret

Par Adel Bentaha

Nouveau conseiller sportif de l’OM, Medhi Benatia doit aussi composer avec un statut d’agent de joueurs pas vraiment lisible.

Medhi Benatia, agent pas si secret

La carrière de dirigeant de Medhi Benatia ne pouvait pas être plus stimulante. Pour ses premiers pas en costume trois-pièces, le défenseur a en effet choisi d’intégrer l’organigramme de l’Olympique de Marseille. Du moins, pas officiellement, puisqu’il n’est nommé qu’en tant que « conseiller sportif » du président Pablo Longoria selon le communiqué officiel du club. Problème : l’OM est en crise institutionnelle, sportive aussi depuis l’automne dernier, et ne semble donc pas offrir le meilleur cadre d’initiation à un néophyte. Autre problème : Medhi Benatia doit composer avec un rôle d’agent de joueurs qui ne dit pas son nom.

Le boxon de Marseille

Si l’arrivée de Medhi Benatia était attendue depuis plusieurs semaines, lui qui s’affichait notamment dans les tribunes VIP de la Meinau lors du nul entre Strasbourg et l’OM (1-1), elle constitue une surprise certaine pour les supporters du club. Pas étonnant, puisque l’ancien international marocain ne dispose d’aucune expérience à ce niveau. Il faut dire que depuis le remue-ménage du mois de septembre, voyant certains cadres ultras s’en prendre aux dirigeants, Marcelino démissionner et Pablo Longoria frôler le burn-out, plus rien ne semble limpide. Et malgré le soutien de Frank McCourt, l’Espagnol a eu bien du mal à rassurer son entourage, reconnaissant ouvertement les sérieuses difficultés qui attendaient le club.

Comme point d’orgue, on notera ainsi le départ de son plus proche collaborateur, Javier Ribalta, jusque-là directeur du football, et particulièrement marqué par les incidents de septembre. Pour assurer la période de transition, Longoria a donc décidé de faire avec du neuf en s’attachant les services du tout jeune conseiller Benatia. Les 36 ans du récent retraité seront à ce titre encadrés par l’expérience de Stéphane Tessier, nommé quant à lui directeur général. Autant de chamboulement que d’interrogations concernant ce parachutage précoce, pour celui qui était représentant de joueurs quelques semaines auparavant.

Ounahi et conflits d’intérêts

Pas encore titulaire de la licence FFF, le Marocain ne peut cependant pas exercer son métier sous l’appellation d’« agent ». L’article 3.1 de la fédération est d’ailleurs clair à ce sujet : « Nul ne peut obtenir et détenir la licence d’agent sportif […] s’il exerce, directement ou indirectement, en droit ou en fait, à titre bénévole ou rémunéré, des fonctions de direction ou d’entraînement sportif soit dans un club employant des joueurs contre rémunération. » Pour contourner l’obstacle, l’intéressé s’est donc associé à une personnalité agréée, Ariles Mihoubi, membre de l’agence Talents Consulting Agency, avant de fonder sa propre société, Klan Soccer, gérée depuis Dubaï. Non sans quelques couacs. Cet été, alors qu’il permettait à Romain Saïss de s’engager à Al-Sadd au Qatar, Benatia a vécu sa première déconvenue. La raison ? Le club qatari avait déjà atteint son quota de joueurs étrangers autorisés à travailler dans le pays. Résultat : Saïss ne restera que deux mois avant de plier bagage vers Al-Shabab en Arabie saoudite. Mais si ce moment de flottement peut prêter à sourire, d’autres interrogent.

Dans la liste de clients du Marocain se trouvent cinq joueurs : Saïss donc, mais également Enzo Millot (Stuttgart), Jean N’Guessan (Metz), Oussama Targhaline et surtout Azzedine Ounahi. Vous l’aurez compris, deux joueurs liés à l’OM. Parti au Havre en janvier dernier au milieu d’un petit imbroglio – après avoir notamment résilié son contrat à Marseille –, Targhaline avait déjà vu son cas évoqué dans les bureaux de Pablo Longoria, en raison de son manque de temps de jeu. Mais c’est bien le cas Ounahi qui a causé des maux têtes à tout le directoire. Là encore, avec Medhi Benatia en protagoniste. Lassé de voir son joueur sur le banc, le représentant s’est lancé dans une guerre numérique avec Marcelino et son staff – toujours sur le banc. Des messages à peine voilés ou des réponses directes aux supporters, afin de se plaindre du traitement réservé au milieu de terrain. Dès lors, il peut sembler logique de s’interroger sur les conflits d’intérêts que peut susciter l’arrivée d’un représentant de joueurs dans un club disposant de joueurs dans cette même écurie. Un questionnement existant à ce titre au PSG avec Luis Campos, au FC Barcelone avec Deco ou, depuis belle lurette, au FC Nantes avec Mogi Bayat. À Marseille de se débrouiller avec ça.

Par Adel Bentaha

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus OM

Logo de l'équipe Olympique de Marseille
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pierre-Emerick AUBAMEYANG of Marseille celebrates his goal during the UEFA Europa League match between Olympique de Marseille and Shakhtar Donetsk at Orange Velodrome on February 22, 2024 in Marseille, France. (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)
Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Clermont OM : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Medhi Benatia