• C1
  • Gr. D
  • Marseille-Sporting (4-1)

L’OM retrouve la lumière face au Sporting

Par Adrien Hémard-Dohain, au Vélodrome

C'est avec le sourire que l'OM a quitté le Vélodrome, tristement vide face au Sporting. Larges vainqueurs du Sporting dans un stade à huis clos, les Marseillais se relancent dans le groupe D, au terme d'un match où les erreurs et la réussite ont changé de camp. Enfin.

Dans cet article :

Olympique de Marseille 4-1 Sporting

Buts : Sánchez (14e), Harit (17e), Balerdi (28e) & Mbemba (84e) pour l’OM // Trincão (1re) pour le Sporting

Finalement, l’OM n’a pas eu besoin de ses supporters pour faire souffler un vent de folie face au Sporting. Dans un Vélodrome à huis clos, les Marseillais ont décroché leur première victoire de la saison en Ligue des champions au terme d’un match complètement fou en première période. Entre l’ouverture du score dès les premières secondes du Sporting, l’égalisation improbable de Sánchez, la sortie ridicule d’Adán puis celle de son remplaçant Israël, les Olympiens sont passés par toutes les émotions dans le premier acte, avant de gérer tranquillement le second. Avec ce succès, l’OM respire et retrouve de l’ambition dans ce groupe D après trois journées. Tous les espoirs sont de nouveau permis.

Le Sporting rate les sorties

Bloqué dans les embouteillages, le Sporting est arrivé bien en retard au Vélodrome. Mais au coup d’envoi, retardé de vingt minutes, les Portugais étaient bien à l’heure. En tout cas Francesco Trincão. L’ancien Barcelonais est venu climatiser un stade Vélodrome déjà silencieux (car à huis clos) en ouvrant le score dès la première minute sur une superbe frappe du gauche dans le petit filet de Pau Lopez (0-1, 1re). On pensait alors l’OM lancé dans un nouveau cauchemar européen dont il a le secret. Mais les Marseillais se sont vite réveillés, après une nouvelle alerte signée Gonçalves. Et soudainement, les éléments ont tourné en leur faveur. Plombés par des erreurs individuelles sur leurs deux premières sorties en C1, ils ont cette fois profité d’errements adverses. Au pressing, façon Benzema sur Donnarumma, Sánchez a d’abord égalisé en contrant Adán dans les pieds (1-1, 14e). Le même Adán qui, quelques minutes plus tard, a dégainé sa plus belle claquette pour repousser un lob de la tête de Nuno Tavares. Problème : le gardien du Sporting était nettement hors de sa surface, et a donc été expulsé sur le coup.

La traditionnelle poisse qui collait aux basques de l’OM en C1 a bien changé de camp. D’autant qu’entre-temps, Amine Harit a donné l’avantage aux siens d’une belle tête décroisée, sur un centre de Jonathan Clauss (2-1, 17e). Les voyants sont donc tous au vert pour des Olympiens revigorés, qui ont enfin pris la mesure de la scène européenne en mettant les mêmes ingrédients qu’en Ligue 1. Intenable, Amine Harit délivre peu avant la demi-heure de jeu un bonbon de corner sur la tête de Balerdi, bien aidé par la sortie burlesque d’Israël, à peine entré en jeu (3-1, 28e). Sur les bons rails, les Marseillais ont alors fait peu à peu dérailler leurs adversaires. St Juste aurait pu prendre lui aussi un rouge après avoir balayé Harit (34e), avant qu’Esgaio (simplement averti) et surtout Ugarte (passé entre les gouttes) ne s’en sortent très bien après avoir été rendus fous par Nuno « petit pont » Tavares (42e). Avec un peu plus d’adresse, l’OM aurait pu enfoncer davantage le clou face à un Sporting nerveux (trois jaunes et un rouge en une mi-temps).

Mbemba façon Maradona

Sentant son équipe flirter avec le deuxième rouge, Rúben Amorim a calmé les esprits à la pause. Et procédé à tous ses changements d’un coup, histoire d’éviter le naufrage en seconde période. En plus de calmer les esprits des siens, cela leur a même redonné de l’ambition dans le jeu. Pau Lopez n’a pour autant pas vraiment eu à s’employer, et l’OM a plutôt bien géré ce léger orage, avant de reprendre le contrôle à l’heure de jeu. Igor Tudor a pour cela lancé Rongier et Gueye d’abord, puis Gigot et Gerson. La dernière demi-heure s’est muée en attaque-défense. Et étonnamment, c’est Chancel Mbemba qui a concrétisé cette domination avec un vrai but d’attaquant. D’abord parti dans un slalom improbable dans la défense lisboète, le Congolais a ensuite récupéré le cuir après une frappe de Sánchez. D’une feinte de frappe délicieuse, il a fait valser les défenseurs portugais avant d’ajuster dans le petit filet (4-1, 84e). Alexis Sánchez est ensuite passé tout proche du doublé, mais il a dévissé face au but vide après avoir esquivé Israël. L’OM regrettera peut-être de ne pas avoir plus soigné sa différence de buts, mais la soirée restera belle. Seul bémol : la sortie sur blessure de Jonathan Clauss, victime d’un pépin musculaire. L’international français pourrait ne pas être disponible pour le retour mercredi prochain à Lisbonne.


Marseille (3-4-2-1) : Lopez – Mbemba, Balerdi, Bailly – Clauss (Kaboré, 31e), Guendouzi, Veretout (Rongier, 62e), Nuno Tavares – Ünder (Gueye, 62e), Harit – Sánchez. Entraîneur : Igor Tudor. Sporting (3-4-3) : Adán – St. Juste (Marsa, 46e), Inacio, Reis – Esgaio, Ugarte (Nazinho, 46e), Morita, Santos (Paulinho, 46e) – Trincão, Edwards (Israël, 26e), Gonçalves (Alexandropoulos, 46e). Entraîneur : Rúben Amorim.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Les notes de l’OM
  • Dans cet article :

    Par Adrien Hémard-Dohain, au Vélodrome

    Dernières actus

    0
    Un record pour Warren Zaïre-Emery avec le PSG Un record pour Warren Zaïre-Emery avec le PSG

    Un record pour Warren Zaïre-Emery avec le PSG

    Un record pour Warren Zaïre-Emery avec le PSG

    0
    Mercato : Éric Roy annonce l’arrivée de Loïc Rémy à Brest Mercato : Éric Roy annonce l’arrivée de Loïc Rémy à Brest

    Mercato : Éric Roy annonce l’arrivée de Loïc Rémy à Brest

    Mercato : Éric Roy annonce l’arrivée de Loïc Rémy à Brest

    10
    Le Barça poursuit son chemin face au Betis Le Barça poursuit son chemin face au Betis

    Le Barça poursuit son chemin face au Betis

    Le Barça poursuit son chemin face au Betis

    11
    Nice fait tomber Lens et sa forteresse de Bollaert Nice fait tomber Lens et sa forteresse de Bollaert

    Nice fait tomber Lens et sa forteresse de Bollaert

    Nice fait tomber Lens et sa forteresse de Bollaert

    0
    Manchester United scie Forest et fonce en finale Manchester United scie Forest et fonce en finale

    Manchester United scie Forest et fonce en finale

    Manchester United scie Forest et fonce en finale

    Actus OM

    43
    L'OM et Azzedine Ounahi font danser Nantes L'OM et Azzedine Ounahi font danser Nantes

    L'OM et Azzedine Ounahi font danser Nantes

    L'OM et Azzedine Ounahi font danser Nantes

    44
    Revivez Nantes-Marseille (0-2) Revivez Nantes-Marseille (0-2)

    Revivez Nantes-Marseille (0-2)

    Revivez Nantes-Marseille (0-2)

    6
    Moffi, Vitinha, Delort : ce qu’il faut retenir du mercato hivernal en Ligue 1 Moffi, Vitinha, Delort : ce qu’il faut retenir du mercato hivernal en Ligue 1

    Moffi, Vitinha, Delort : ce qu’il faut retenir du mercato hivernal en Ligue 1

    Moffi, Vitinha, Delort : ce qu’il faut retenir du mercato hivernal en Ligue 1

    0
    Pronostic Nantes OM : analyse, cotes et prono du match de Ligue 1 Pronostic Nantes OM : analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

    Pronostic Nantes OM : analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

    Pronostic Nantes OM : analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

    3
    Mercato : Séville se fait prêter Pape Gueye Mercato : Séville se fait prêter Pape Gueye

    Mercato : Séville se fait prêter Pape Gueye

    Mercato : Séville se fait prêter Pape Gueye