S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Guingamp (5-1)

Les Lyonnais en démonstration

Par Ugo Bocchi
Les Lyonnais en démonstration

Après leur victoire face au PSG la semaine dernière, Lyon est en folie. Ultra réaliste, entreprenant, parfois même trop confiant, mais victorieux. Et avec la manière.

Olympique lyonnais 5-1 Guingamp

Buts : Ghezzal (3e), Lacazette (17e, 61e), Cornet (35e) et Lemaître (85e, CSC) pour Lyon // Erding (11e) pour Guingamp

Des crochets courts et brutaux. Des talonnades folles. Des petits ponts. De la temporisation utile. Très peu de déchet. Le Sergi Darder de Málaga s’est fait attendre, mais il fait un bien fou aux Lyonnais quand il est présent. Il n’a pas marqué ce soir, il n’a pas offert de buts non plus, mais tout ce qu’il a entrepris a fonctionné. Et sa réussite a déteint sur la plupart de ses coéquipiers. Sur Ghezzal, déjà, buteur du genou. Sur Lacazette, également, heureux de récupérer un petit piqué sur Lössl pour le deuxième but ou un beau coup franc de Ghezzal pour le quatrième. Ou encore sur Cornet, hors jeu et qui a touché les deux poteaux pour le troisième but. Quels que soient les faits de match, Lyon n’a pas fait dans la demi-mesure ce soir et retrouve du même coup la troisième place.

D’art d’art

La différence entre assurance et excès de confiance tient parfois à peu de choses. Généralement à un détail psychologique. À la maison, dès les premières minutes de jeu, les Lyonnais prennent le contrôle et l’avantage sans trop forcer. À coups de dédoublements et de passes osées. Et après un une-deux entre Cornet et Lacazette, le premier se retrouve face à Lössl, trouve le poteau qui revient sur le genou de Ghezzal, seul face aux cages vides. 1-0. Mais voilà, un avantage comptable précoce peut parfois également monter à la tête. Et Jérémy Morel (oui, le latéral lyonnais) peut se dire qu’un coup du sombrero à proximité de sa surface est une bonne idée. La réponse est non, forcément, et Sankharé, fier et combatif, récupère donc cette lubie pour offrir l’égalisation à Erding. 1-1.

À Lyon, peut-être que cette fameuse différence entre assurance et excès de confiance s’appelle Sergi Darder. Un homme qui, d’une talonnade aérienne sur une longue ouverture, donne à Ghezzal et Lacazette le but du 2-1. Sublime. Un homme qui, d’un simple crochet, peut également se défaire du marquage de deux joueurs guingampais. Un homme qui sait tout simplement jouer juste, audacieux et beau. Et ce genre de démonstrations techniques, quand elles sont utiles et efficaces, suffisent parfois à changer la donne psychologique. À partir du moment où l’Espagnol monte en puissance, Lyon joue mieux et plus intelligemment. Et même Fredy Fautrel et son arbitre de touche se font avoir par la maîtrise apparente lyonnaise quand, à la demi-heure de jeu, Rafael lance Cornet (hors jeu) dans la profondeur pour le 3-1. Il faut quand même attendre que le ballon touche les deux poteaux pour être sûr qu’il passe bien la ligne, mais Lyon est bel et bien devant à la mi-temps. Et malgré les quelques excès, c’est mérité.

Gestion

La seconde période part sur les mêmes bases que la première. Lyon combine bien et se retrouve assez facilement face à Lössl. Mais les Gones sont aussi capables de se voir trop beaux, trop vite, et de frôler la correctionnelle. Heureusement pour eux, ils possèdent un gardien solide et font face à de maladroits attaquants guingampais. Dont leur ex, Jimmy Briand, qui perd son duel avec Anthony Lopes à l’heure de jeu. Il ne leur en faut pas plus pour définitivement prendre le large. Un coup franc parfaitement tiré par Ghezzal à la 61e, qui trouve Lacazette au second poteau. C’est un doublé pour lui et ça fait surtout 4-1. Lyon n’a plus qu’à gérer sa fin de rencontre. Le dernier frisson du match est à mettre à l’actif de Jimmy Briand, préférant y aller seul qu’avec ses coéquipiers. À l’image de toute son équipe, et surtout de Lemaître buteur contre son camp dans les dernières minutes de jeu (5-1), il n’a jamais vraiment réussi à entrer dans son match. Décidément, tout sourit à Lyon en ce moment.

Résultats et classement de la Ligue 1
Dans cet article :
Dans cet article :

Par Ugo Bocchi

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Guingamp

Logo de l'équipe Guingamp
Ilan KEBBAL of Paris FC and Gael KAKUTA of Amiens SC during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Amiens Sporting Club at Stade de l'Aube - Troyes  on September 16, 2023 in Troyes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Ilan KEBBAL of Paris FC and Gael KAKUTA of Amiens SC during the Ligue 2 BKT match between Paris Football Club and Amiens Sporting Club at Stade de l'Aube - Troyes on September 16, 2023 in Troyes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
Pronostic Paris FC Guingamp : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Pronostic Paris FC Guingamp : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Pronostic Paris FC Guingamp : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 2

Rachid Ghezzal

France