S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • 8es
  • Maroc-Espagne (0-0, 3-0 TAB)

Le Maroc crucifie l’Espagne

Par Alexandre Lejeune
Le Maroc crucifie l’Espagne

120 minutes à se refiler le ballon sans savoir quoi en faire, puis éliminée au terme d'une terrible séance de tirs au but : comme en 2018, l'Espagne est tombée dès les huitièmes de finale du Mondial. Le Maroc peut remercier Bounou, le héros du soir, et attend le Portugal ou la Suisse en quarts.

Maroc 0-0 (3-0 TAB) Espagne

Il y a quatre ans, l’Espagne était sortie dès les huitièmes de finale à la surprise générale par une Russie pourtant bien inférieure sur le papier. Le traumatisme encore vif, il pouvait être définitivement supprimé des esprits espagnols ce mardi soir, face au Maroc. Il n’en a rien été. 120 minutes après avoir trimbalé le ballon de long en large, la Roja est encore tombée aux tirs au but, la faute notamment à un grand Bounou, auteur de trois arrêts sur les trois tentatives espagnoles.

La Roja à l’extérieur et des Lions de l’Atlas joueurs

L’Espagne plante très vite le décor : Busquets, Gavi et Pedri, suppléés par Rodri, font la pluie et le beau temps au milieu, accompagnés par un brouhaha incessant des supporters marocains, qui font bien comprendre à la Roja qu’elle joue à l’extérieur. La première grosse situation est d’ailleurs à mettre au crédit des Lions de l’Atlas, lorsque Achraf Hakimi enveloppe un poil trop sa tentative sur un coup franc bien placé (12e). De l’autre côté du rectangle, le jeu au pied audacieux, voire parfois inconscient de Yassine Bounou conduit le Maroc à quelques frissons, notamment lorsqu’une relance latérale ratée profite à Ferran Torres, qui trouve finalement la barre, avant que Bounou ne réalise une remarquable sortie devant Gavi (25e). Dans la foulée, Marco Asensio, esseulé sur le côté gauche de la surface, voit sa tentative terminer dans le petit filet adverse (27e). Malgré le score vierge, la partie est plaisante, emballée par un Maroc joueur qui se crée deux autres situations avant la pause : d’abord, une lourde frappe de Noussair Mazraoui saisie en deux temps par Unai Simón (32e), puis une tête de Nayef Aguerd qui passe au-dessus (41e). La troupe de Regragui est belle, mais elle est aussi bredouille.

Immense Bounou

Hormis un missile boxé des deux poings par Bounou (54e), l’Espagne n’a quasi rien à se mettre sous la dent, coincée par un bloc marocain bien échafaudé et aidé par le gros boulot défensif d’Hakim Ziyech et de Sofiane Boufal. Le Maroc commence néanmoins à tirer la langue à l’heure de jeu, mais Luis Enrique tarde à sortir la carte Álvaro Morata de son chapeau, et fait même bizarrement sortir Gavi, l’un de ses meilleurs éléments du soir sur le pré. Rien ne fonctionne jusqu’au bout du temps réglementaire pour la Roja : oublié au deuxième poteau sur un coup de pied arrêté, Morata ne cadre pas sa tête (90e+1), et sur une ultime chance, Bounou sauve les siens après une tentative fuyante de Dani Olmo (90e+5). Logiquement, l’ennui monstre de ce second acte laisse place à une prolongation de tous les possibles. Le cauchemar russe de 2018 est sans doute dans tous les cerveaux espagnols.

Les quinze premières minutes de rab n’offrent rien de passionnant, mais une confirmation : le Maroc plie de plus en plus, perd mètre après mètre, mais peut se rassurer en se disant que l’Espagne ne fait pas grand-chose pour forcer son destin. Avant l’entracte, Walid Cheddira passe même tout proche du braquage, mais manque son duel face à Simón (104e). Rebelote après avoir bu un coup : Cheddira rate encore une contre-attaque (115e), et Morata prouve encore pourquoi il est un joueur terriblement frustrant. Tout juste entré en jeu, Pablo Sarabia manque la balle de match en croisant trop sa volée (120e+2). L’heure des gardiens et des grands garçons est venue. Bounou est alors sorti de sa tanière, a réalisé l’impensable en sortant tour à tour les tentatives de Sarabia, Soler et Busquets, et vu Sabiri, Ziyech et Hakimi faire le job face à Simón. L’Espagne remue le couteau dans ses plaies, le Maroc est au paradis.


Maroc (4-3-3) : Bounou – Hakimi, Aguerd (El Yamiq, 84e), Saïss, Mazraoui (Attiat-Allah, 82e) – Ounahi (Benoun, 120e), Amrabat, Amallah (Cheddira, 82e) – Ziyech, En-Nesyri (Sabiri, 82e), Boufal (Ezzalzouli, 66e). Sélectionneur : Walid Regragui.

Espagne (4-3-3) : Simón – Llorente, Rodri, Laporte, Alba (Baldé, 98e) – Gavi (Soler, 63e), Busquets, Pedri – Torres (Williams, 75e), Asensio (Morata, 63e), Olmo (Fati, 98e). Sélectionneur : Luis Enrique.

Les notes de Maroc-Espagne
Dans cet article :
Nouveau rebondissement pour la carrière internationale de Brahim Díaz
Dans cet article :

Par Alexandre Lejeune

Mondial 2022 - 8es - Maroc-Espagne (0-0, 3-0 TAB)
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM    Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Maroc

Espagne