S’abonner au mag
  • C1
  • Tirage au sort

Lazio, Gladbach, Rennes : quelle sera l’équipe frisson de cette Ligue des champions ?

Par Clément Gavard
Lazio, Gladbach, Rennes : quelle sera l’équipe frisson de cette Ligue des champions ?

En Ligue des champions, la règle est simple : à chaque saison son grand frisson. Après l'Ajax en 2019 et l'Atalanta en 2020, la compétition reine frétille à l'idée de donner vie à un nouveau coup de cœur footballistique. Mais quelle équipe sera l'heureuse élue ?

Le Borussia Mönchengladbach Rien que le nom fait frémir les hipsters du foot. Le Borussia Mönchengladbach fait partie de ces clubs allemands qu’on a envie d’apprécier pour leur histoire, mais aussi pour se démarquer des fans opportunistes de Dortmund. Et ça tombe bien, les Fohlen vont pouvoir oublier la Ligue Europa le temps d’une saison pour se frotter aux cadors européens. Le moment est venu pour Marco Rose, 44 ans, de se faire un nom en Ligue des champions. Après quelques coups avec le RB Salzbourg en C3 (Real Sociedad, Lazio ou Dortmund à son tableau de chasse) et une campagne européenne décevante la saison dernière avec Gladbach, le technicien allemand a la carrure pour transformer cette équipe en poil à gratter du chapeau 4. Surtout si Marcus Thuram et Alassane Pléa se décident à faire du sale, main dans la main.

Le match du coup de foudre : Plus de 40 ans après la défaite en finale de C1, le Borussia Mönchengladbach prend sa revanche en donnant une surprenante fessée à Liverpool (3-0). Prends ça, Jürgen Klopp.


La Lazio Bonjour, je suis l’équipe qui va faire n’importe quoi en championnat et qui va quand même réussir à briller en Ligue des champions. La mode Atalanta est passée, mais il est possible de rester en Serie A pour dénicher le nouveau bonbon de cette saison avec la bande de Simone Inzaghi. Si le quatrième du dernier championnat n’en avait rien à secouer de la Ligue Europa, il devrait prendre très au sérieux sa grande sœur treize ans après sa dernière apparition dans la compétition. Pour tout casser, les Biancocelesti ont décidé de ne rien changer. Les petites folies du mercato ? Vedat Muriqi, Pepe Reina et Jean-Daniel Akpa-Akpro. Rien de bien excitant sur le papier, mais l’important est surtout d’avoir su conserver – voire même prolonger – les tauliers laziale: le costaud Acerbi, l’inamovible Milinković-Savić, le succulent Luis Alberto et le canonnier Ciro Immobile. Promis, ça va régaler.

Le match du coup de foudre : Une démonstration tactique et technique contre un PSG désorganisé, au Stadio Olimpico. Bim, bam, boum, ça fait 3-0. Avec le bonjour d’Immobile, évidemment.


Le Stade rennais Oui, les clubs français ont aussi le droit au bonheur. Pour sa toute première participation à la compétition reine, le Stade rennais a la dégaine de l’équipe frisson. Un statut de petit nouveau, un technicien malin, un effectif cohérent, un début de saison canon… Voilà le SRFC prêt à faire mentir ceux qui annonçaient déjà le zéro pointé au printemps dernier. Dans un style bien différent de l’Ajax et de l’Atlanta, plus éloignés du football total cher aux puristes, les Bretons ont le potentiel pour enquiquiner quelques gros morceaux. À condition de respecter, à la lettre, les plans – un pour chaque rencontre, bien sûr – de l’ingénieur Julien Stéphan. La cour des très grands ? Même pas peur, les Rennais ont pris l’habitude de taper le Paris Saint-Germain, finaliste de la dernière édition et grand habitué des huitièmes de finale du tournoi. Alors, Manchester City et compagnie…

Le match du coup de foudre : Un succès éclatant 3-1 contre le Real Madrid à la maison, au début de la phase de poules. Avec un doublé de Serhou Guirassy, et une sacoche de Benjamin Bourigeaud en lucarne. Plus qu’un coup d’un soir, le début d’une nouvelle aventure.


Le Zénith Saint-Pétersbourg Chaque année, c’est la même rengaine : le champion de Russie est considéré comme le cadeau du chapeau 1, la tête de série qu’il faut absolument choper pour espérer voir les huitièmes. Le manque de respect, ça suffit. Place au Zénith Saint-Pétersbourg, une équipe sexy. Le général Sergueï Semak a eu deux ans pour façonner ses petits soldats, il peut désormais passer aux choses sérieuses en proposant un jeu léché. Facile quand on dispose d’artistes comme Artem Dzyuba, Sardar Azmoun, Andrey Mostovoy ou encore ce bon vieux Malcom. Des blases connus, mais des joueurs pas toujours appréciés à leur juste valeur. Et pour ne pas flancher dans les moments difficiles, le Zénith pourra compter sur l’expérimenté Dejan Lovren, débarqué de Liverpool cet été, qui devrait pouvoir s’imposer comme un patron derrière. Rendez-vous au printemps, donc.

Le match du coup de foudre : C’est simple, le Zénith va se contenter de donner trois orgasmes footballistiques à la maison pour séduire son monde. Un premier succès étriqué contre Chelsea (2-1), un autre probant face au RB Leipzig (2-0) et une démonstration de force contre l’OM (4-1). Au suivant.


Le FC Barcelone Les humiliations à la sauce catalane, c’est terminé. Après trois années consécutives à se faire marcher dessus par la Roma, Liverpool ou le Bayern, sans jamais réussir à être séduisant, le Barça ne peut plus accepter d’être une équipe chiante à regarder. Oubliez les moribonds Ernesto Valverde et Quique Setién, laissez-vous porter par Ronald Koeman. Le technicien néerlandais compte bien créer une osmose entre les dinosaures (Piqué, Busquets, Messi, Alba) et les nouveaux (Griezmann, Fati, De Jong), pour redonner un peu de fierté aux mordus des Blaugrana. Le championnat devrait permettre aux joueurs de prendre leurs marques, et de régler les automatismes dans le 4-2-3-1 de Koeman. Les ingrédients de la réussite barcelonaise ? Plus de fluidité, plus de verticalité et moins de chichi autour de Lionel Messi. Idéal pour arriver la fleur au fusil au printemps, quand il s’agira de montrer que le Barça n’est plus un paillasson.

Le match du coup de foudre : Pour le Barça, la phase de poules reste une formalité. Il faudra donc attendre la double confrontation spectaculaire contre le Bayern en quarts de finale (3-2, 4-3), pour voir la bande de Koeman gagner les cœurs sur la scène européenne.

Dans cet article :
Theate : « Si on joue comme ça, comment voulez-vous qu’on accroche l’Europe ? »
Dans cet article :

Par Clément Gavard

À lire aussi
Logo de l'équipe Rennes
Benjamin BOURIGEAUD of Stade Rennais during the UEFA Europa League match between Stade Rennais Football Club and Associazione Calcio Milan at Roazhon Park on February 22, 2024 in Rennes, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Benjamin BOURIGEAUD of Stade Rennais during the UEFA Europa League match between Stade Rennais Football Club and Associazione Calcio Milan at Roazhon Park on February 22, 2024 in Rennes, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
  • Paris sportifs
Pronostic Rennes Toulouse : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Rennes Toulouse : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Rennes Toulouse : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
Logo de l'équipe Bayer 04 Leverkusen
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
dpatop - 14 April 2024, North Rhine-Westphalia, Leverkusen: Soccer: Bundesliga, Bayer 04 Leverkusen - SV Werder Bremen, Matchday 29, BayArena. Leverkusen's Granit Xhaka (M) is cheered by his teammates after his goal to make it 2-0. IMPORTANT NOTE: In accordance with the regulations of the DFL German Football League and the DFB German Football Association, it is prohibited to exploit or have exploited photographs taken in the stadium and/or of the match in the form of sequential images and/or video-like photo series. Photo: Rolf Vennenbernd/dpa Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Bundesliga
  • J29
  • Leverkusen-Brême (5-0)
Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen

Et Neverkusen devint Meisterkusen
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Rennes

Logo de l'équipe Rennes
Benjamin BOURIGEAUD of Stade Rennais during the UEFA Europa League match between Stade Rennais Football Club and Associazione Calcio Milan at Roazhon Park on February 22, 2024 in Rennes, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Benjamin BOURIGEAUD of Stade Rennais during the UEFA Europa League match between Stade Rennais Football Club and Associazione Calcio Milan at Roazhon Park on February 22, 2024 in Rennes, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)
Pronostic Rennes Toulouse : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Rennes Toulouse : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Rennes Toulouse : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Malcom