• Mondial 2022
  • Gr. C
  • Pologne-Argentine (0-2)

L’Argentine croque la Pologne et file en huitièmes

Par Alexandre Lejeune

Dans un match maîtrisé de bout de bout et malgré un penalty raté par Messi, l'Argentine a rempli sa mission en allant chercher sa qualification contre une Pologne endormie (0-2). La bande à Lewandowski verra aussi les huitièmes, sauvée par son goal average, meilleur que celui du Mexique.

Dans cet article :

Pologne 0-2 Argentine

Buts : Mac Allister (46e) et Álvarez (68e) pour l’Argentine

Toute l’Argentine était sous pression. La victoire sinon rien ou, plutôt, sinon le dernier match en Coupe du monde de Lionel Messi et une élimination prématurée qui aurait longuement fait parler. Au Stadium 974 de Doha, l’Albiceleste a fait le boulot en s’imposant 2-0, bien aidée par une Pologne décidément décevante jusqu’au bout dans le jeu, mais qui poursuit sa route, longtemps sauvée par le classement du fair-play, mais qui s’en sort finalement au goal average. Totalement dingue jusqu’au bout.

Szczęsny a dit non

Les premiers instants sont à mettre au crédit de l’Argentine, qui pose d’emblée le scénario : une conservation accrue de la possession du côté de l’Albiceleste, obligée de faire le jeu, avec l’objectif de faire céder le 4-4-2 en phase défensive d’une Pologne regroupée et pas venue pour prendre des risques. Comme à son habitude, Messi profite de l’entame pour scanner ses adversaires, et envoie quelques flèches qui n’inquiètent pas Szczęsny, vigilant. Après une grosse demi-heure de possession stérile, les Argentins montrent enfin les griffes : une double occasion, d’abord, signée Álvarez puis Acuña (29e), puis sur un corner rentrant de Di María bien nettoyé par le portier polonais (33e). Celui-ci est de tous les bons coups, voire même des mauvais, lorsqu’il concède un penalty après avoir légèrement touché le visage de Messi à la suite d’un centre. Litigieux ? Oui, mais suffisant selon l’arbitre. Messi veut se faire justice lui-même, mais Szczęsny réalise une parade exceptionnelle pour maintenir les siens à flot (38e), et termine la première période avec neuf arrêts ! C’est un petit miracle : à la pause, la troupe de Michniewicz est toujours première de son groupe.

Le jeu a gagné

Comme par magie, les Polonais, qui avaient plié sans rompre toute une mi-temps, craquent en quelques secondes dès la reprise : sur un centre venu de la droite de Montiel, Mac Allister reprend et croise parfaitement sa frappe pour trouver un poteau rentrant (0-1, 46e). Cette fois, Szczęsny n’y peut rien, et la Pologne est contrainte de se découvrir, puisque, dans le même temps, le Mexique mène face à l’Arabie saoudite et menace la qualification polonaise. Sur un coup franc, les Orły s’offrent leur premier frisson sur une tête de Glik qui passe juste à côté de la cage de Martínez (50e). Lewandowski s’en était plaint publiquement, mais rien ne s’arrange : le buteur est totalement isolé, trop peu servi par ses coéquipiers et souvent mis dans l’embarras sur des longs ballons qui ne donnent rien. L’Argentine profite alors de la passivité adverse pour faire le break grâce à Álvarez d’une superbe frappe enroulée (0-2, 68e). À cet instant précis, la Pologne conserve sa deuxième place, en étant simplement devant le Mexique au classement du fair-play ! L’Albiceleste ne s’arrête pas, Messi bute sur Szczęsny (71e), et Álvarez manque le cadre dans son duel (73e), pendant que Michniewicz demande à ses hommes d’arrêter de prendre des cartons jaunes inutiles. Tout juste entré en jeu, Lautaro manque à son tour son face-à-face avec Szczęsny (86e), comme Tagliafico, dont le piqué est sauvé in extremis sur la ligne par un défenseur polonais (90e+3). Les débats en resteront là : toute l’Argentine souffle et peut se préparer à affronter l’Australie en huitièmes. La Pologne, elle, sera donc l’adversaire de l’équipe de France.


Pologne (4-2-3-1) : Szczęsny – Cash, Glik, Kiwior, Bereszyński (Jędrzejczyk, 72e) – Krychowiak (Piątek, 83e), Bielik (Szymański, 62e) – Zieliński, Świderski (Skóraś, 46e), Frankowski (Kamiński, 46e) – Lewandowski. Sélectionneur : Czesław Michniewicz.

Argentine (4-4-2) : E. Martínez – Montiel, Romero, Otamendi, Acuña (Tagliafico, 59e) – De Paul, Fernández (Pezzella, 79e), Mac Allister (Almada, 83e) – Di María (Paredes, 59e), Messi, Álvarez (La. Martínez, 79e). Sélectionneur : Lionel Scaloni.

Les notes de Pologne-Argentine

Dans cet article :

Par Alexandre Lejeune


Dernières actus

0
Manchester City signe un jeune talent argentin Manchester City signe un jeune talent argentin

Manchester City signe un jeune talent argentin

Manchester City signe un jeune talent argentin

0
Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial

Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial

Le PSG célèbre le Nouvel An chinois avec un maillot spécial

0
Morgan Sanson revient en France Morgan Sanson revient en France

Morgan Sanson revient en France

Morgan Sanson revient en France

4
Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern

Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern

Sadio Mané de retour à l’entraînement avec le Bayern

Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance ! Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance !

Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance !

Patience, SoFoot.com est en cours de livraison... et de maintenance !

Argentine

32
L’hommage improbable d’un agriculteur argentin à Lionel Messi L’hommage improbable d’un agriculteur argentin à Lionel Messi

L’hommage improbable d’un agriculteur argentin à Lionel Messi

L’hommage improbable d’un agriculteur argentin à Lionel Messi

40
Un nombre de téléspectateurs record pour la finale de Coupe du monde Un nombre de téléspectateurs record pour la finale de Coupe du monde

Un nombre de téléspectateurs record pour la finale de Coupe du monde

Un nombre de téléspectateurs record pour la finale de Coupe du monde

82
Tiens, Lionel Scaloni défend à son tour son gardien Emiliano Martinez Tiens, Lionel Scaloni défend à son tour son gardien Emiliano Martinez

Tiens, Lionel Scaloni défend à son tour son gardien Emiliano Martinez

Tiens, Lionel Scaloni défend à son tour son gardien Emiliano Martinez

42
Messi à la Coupe du monde 2026 ? Scaloni y croit Messi à la Coupe du monde 2026 ? Scaloni y croit

Messi à la Coupe du monde 2026 ? Scaloni y croit

Messi à la Coupe du monde 2026 ? Scaloni y croit

144
Hugo Lloris tacle le comportement d'Emiliano Martinez Hugo Lloris tacle le comportement d'Emiliano Martinez

Hugo Lloris tacle le comportement d'Emiliano Martinez

Hugo Lloris tacle le comportement d'Emiliano Martinez

Pologne

30
Le craquage de Lukas Podolski lors de son propre tournoi caritatif Le craquage de Lukas Podolski lors de son propre tournoi caritatif

Le craquage de Lukas Podolski lors de son propre tournoi caritatif

Le craquage de Lukas Podolski lors de son propre tournoi caritatif

139
La confidence de Lewandowski à Mbappé après France-Pologne La confidence de Lewandowski à Mbappé après France-Pologne

La confidence de Lewandowski à Mbappé après France-Pologne

La confidence de Lewandowski à Mbappé après France-Pologne

103
Bleus : attention les secousses Bleus : attention les secousses

Bleus : attention les secousses

Bleus : attention les secousses

47
Bleus : les rois de la clim ! Bleus : les rois de la clim !

Bleus : les rois de la clim !

Bleus : les rois de la clim !

64
La déception Lewandowski La déception Lewandowski

La déception Lewandowski

La déception Lewandowski