S’abonner au mag
  • Euro 2016
  • Demies
  • France-Allemagne (2-0)

Hugo 2 – Manuel 0

Par Arthur Jeanne, au stade Vélodrome
Partager
17.9k
Hugo 2 – Manuel 0

Il était sans doute la plus grande crainte des attaquants français avant le match. Mais finalement, Manuel Neuer n’a rien pu faire. Pendant ce temps-là, Lloris dégoûtait les attaquants de la Mannschaft et entrait un peu plus dans la grande histoire des Bleus.

Sur les coups de 22h30, bien calé dans son canapé, Karim Benzema a dû esquisser un sourire. Un sourire sans doute un peu amer, un peu vexé de ne pas pouvoir faire partie de la formidable aventure de l’équipe de France en cet été 2016, mais un sourire quand même quand il a vu Antoine Griezmann tromper pour la deuxième fois Manuel Neuer. La dernière fois que K-Benz avait essayé avec le maillot bleu, il s’était heurté à un mur. C’était le 4 juillet 2014 et, à la dernière minute du quart de finale du Mondial Brésilien, la frappe puissante, en coin de l’attaquant madrilène avait été repoussée de manière presque inhumaine par le gardien du Bayern. Benzema avait beau eu mettre tout ce qu’il avait, Neuer était resté impassible, il avait juste levé une main ferme comme pour dire stop. Un arrêt qui symbolisait l’impuissance française face à la grande Allemagne. Comme trop souvent. D’autant qu’en face, Hugo Lloris, lui, n’avait rien pu face à Mats Hummels. Et jeudi soir, la courbe s’est inversée.

Une horizontale pour finir

Dès le début du match, on l’a senti chaud, concentré. Le regard plus déterminé que jamais au moment des hymnes. Souvent, on a reproché au gardien des Bleus de ne pas avoir joué de match référence au plus haut niveau. Certes, il avait fait des parades déterminantes contre la Roumanie et l’Irlande, mais face à un adversaire d’un autre pedigree, il était attendu au tournant. Ça tombait bien, car Hugo le taiseux a senti que c’était le moment de répondre. Dès sa première intervention, au quart d’heure de jeu, alors que la France commençait à subir les assauts venus d’outre-Rhin, il a parfaitement plongé sur sa droite pour sortir la frappe vicieuse d’Emre Can. Et puis au plus fort de la domination allemande, il a alterné les sorties autoritaires et les arrêts importants, comme sur ce tir brossé de Schweini. Après avoir gardé le cap grâce à lui, la France a obtenu un penalty miraculeux. Le stade était en ébullition, mais il avait peur. Contre l’Italie, il savait que Neuer avait sorti deux tirs au but. Mais cette fois, Manuel n’a rien pu faire. Pas plus qu’en seconde période, quand il a été gêné par Giroud sur le second but. Il a même peut-être fait une erreur : celle de ne pas y aller plus franchement. Et le portier du Bayern a laissé à tout le monde cette impression bizarre : l’homme le plus sûr de lui au monde avait manqué d’autorité, quand en face Hugo le timide n’était qu’assurance et sérénité. Sur les derniers raids allemands, le Niçois s’est même offert le luxe de claquer une magnifique horizontale sur une tête de Kimmich. Peut-être bien l’arrêt du tournoi.

Marseille, ville talisman

C’est à Marseille que naissent souvent les grandes histoires pour les Bleus. Comme le triplé de Platoche lors de la demi-finale mythique face au Portugal en 1984, ou la langue tirée de Duga face à l’Afrique du Sud, un soir de victoire au Vélodrome qui avait idéalement lancé les Bleus vers le titre mondial. Et jeudi soir, Marseille ville talisman a de nouveau fait son effet. La cité phocéenne a peut-être même assisté à la naissance d’un grand capitaine. Après plus de 55 matchs avec le brassard autour du bras, Lloris est le recordman de l’exercice en bleu. Pourtant, sans triomphe marquant, sans match référence, il était loin d’être considéré comme l’égal de Platini ou de Deschamps, des types charismatiques unanimement considérés comme de « grands capitaines » . Un crew que Lloris pourrait bien avoir rejoint ce jeudi soir au stade Vélodrome.

Deutsche Qualität… ?
Dans cet article :
À Lyon, l’équipe de France affrontera l’Allemagne à guichets fermés
Dans cet article :

Par Arthur Jeanne, au stade Vélodrome

Euro 2016 France-Allemagne (2-0) Le débrief
Articles en tendances
Logo de l'équipe Bologna
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
  • Italie
  • Bologna
Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nice
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Lyon-Nice (1-0)
L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

France

Allemagne