S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • Gr. F
  • Belgique-Canada

Droits à l’image, sponsors : le Canada face à ses conflits internes

Par Adel Bentaha
Droits à l’image, sponsors : le Canada face à ses conflits internes

Pour son retour en Coupe du monde, le Canada doit faire face à quelques problèmes de trésorerie. Entre pénurie de maillots et litiges liés aux primes.

le 23/11/2022 à 20:00
Coupe du monde 2022
Diffusion sur

Comme pour chaque première participation ou grand retour en Coupe du monde, les flots d’incertitude affectant les nations concernées ne tardent pas à déferler. Et pour cette édition 2022, c’est au tour du Canada d’en pâtir. Sportivement à la hauteur, les Canucks sont en effet lâchés par une fédération désorganisée, n’ayant pas su cerner les enjeux économiques aimantés par cette place au Mondial.

Faux maillot

Pour trouver la source du problème, il faut dès lors remonter au mois de mars dernier. À Beaverton, Oregon, les têtes pensantes de Nike présentaient en effet les modèles (templates) que vêtiront douze de ses treize sélections sponsorisées : France, Brésil, Angleterre, Croatie, Portugal, Pays-Bas, Pologne, États-Unis, Arabie saoudite, Qatar, Corée du Sud, Australie. Une nation manque alors à l’appel, le Canada. Évènement d’abord insignifiant, cette absence va rapidement se muer en scandale outre-Atlantique. En septembre, pour l’ultime rassemblement pré-Mondial, et alors que les sélections étrennaient officiellement leurs nouvelles tuniques, The Athletic révélait en effet les dessous de l’ « affaire Nike » .

Le média américain précisait ainsi que la Canadian Soccer Association (CSA) n’avait en réalité pas appliqué le règlement établi par la FIFA, relatif à la production d’équipements sportifs. En effet, les fédérations et leurs équipementiers sont invités à soumettre tout projet de maillot dix-huit mois au minimum avant toute sortie officielle. Pour le Canada et en vue de la Coupe du monde 2022, le processus de création de ces liquettes aurait ainsi dû être présenté aux instances entre décembre 2020 et mars 2021. Une contrainte que la CSA n’a jamais suivie. En clair : les dirigeants canadiens, en partenariat avec Nike depuis décembre 2018, n’ont pas misé sur une qualification des leurs au Mondial. Oubliés, les hommes en rouge devront donc se coltiner des ensembles vieux de bientôt quatre ans. « Cela montre simplement que personne ne croyait vraiment en nous », peste Sam Adekugbe, attaquant, présent dans la liste des 26.

Une Coupe du monde, ce n’est jamais anodin, et quand sort un nouveau maillot, cela suscite souvent une certaine attente. En plus, c’est un objet que nous, joueurs, chérirons longtemps.

Marque déposée

Ces éléments, Earl Cochrane, représentant de la fédération, tente à peine de les réfuter. « Cette histoire a été une succession d’imbroglios. Rien n’a été prévu, et nous avons eu de gros problèmes de planning. À l’inverse, pour les filles, tout est mis en place avec Nike pour que les équipements sortent en temps et en heure. » Une fois n’est pas coutume, la priorité est finalement donnée à la sélection féminine, au détriment de garçons relégués au second plan. Car cet incident, volontaire ou non, fait économiser à la CSA plusieurs milliers de dollars de coûts de production. Une aubaine, pour des dirigeants peu enclins à laisser s’échapper le moindre cent – puisque ces maillots sont toujours en vente à 154 dollars canadiens (111 euros) dans les boutiques officielles –, quitte à aller au clash avec leurs propres joueurs.

« C’est certainement symbolique pour les gens, mais, personnellement, j’aurais aimé avoir un nouveau maillot… Une Coupe du monde, ce n’est jamais anodin, et quand sort un nouveau maillot, cela suscite souvent une certaine attente. En plus, c’est un objet que nous, joueurs, chérirons longtemps », conclut Adekugbe. Une déception réelle, dont Jonathan David, venu cacher la virgule de Nike sur son maillot au moment de célébrer un but inscrit face au Qatar en amical, s’est fait tête d’affiche. Premiers concernés, les footballeurs peinent à cacher une frustration visible à tous les étages. Il faut dire qu’après le débat sur les maillots, c’est une autre question d’argent qui est venu secouer l’érable.

La grève n’est pas vraiment une bonne idée. Je ne m’immiscerai pas dans cette histoire, mais il faut que tout le monde trouve une solution, parce que les seuls à être lésés, ce sont les supporters.

Chasseurs de primes

Désireux d’obtenir 40% des primes allouées par la FIFA et un contrôle quasi entier de leurs droits à l’image, les internationaux se sont effectivement heurtés à un refus catégorique de la CSA, ne souhaitant octroyer que 10 à 15% du prize money. Exemple ayant mis le feu aux poudres : une publicité siglée Gatorade, dont la tête d’affiche est Alphonso Davies. Visiblement pas informés du spot, le latéral et son agent Nick Huoseh ont immédiatement demandé à la fédération de stopper la vente de maillots floqués « Davies » . Le conflit se sera ainsi étendu durant toute la préparation des Canucks, au point de pousser les protégés de John Herdman à faire grève en juin dernier, lors d’un amical face au Panama (accessoirement, les joueurs se sont également plaints de ne disposer que de deux billets gratuits pour le Mondial et que les frais de déplacement familiaux ne soient pas pris en charge par la fédération).

Ce qui n’a pas manqué de faire réagir le Premier ministre, Justin Trudeau. « La grève n’est pas vraiment une bonne idée, a-t-il assuré en conférence de presse. Je ne m’immiscerai pas dans cette histoire, mais il faut que tout le monde trouve une solution, parce que les seuls à être lésés, ce sont les supporters. » Froid comme à Manitoba, le climat entourant la sélection canadienne pourrait donc figer l’enthousiasme de ce retour sur le devant de la scène. À Davies, David et consorts de le réchauffer.

La France devrait affronter le Luxembourg et le Canada avant l’Euro

Par Adel Bentaha

À lire aussi
Articles en tendances
23
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
  • C1
  • Quarts
  • PSG-Barcelone
Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)

Revivez la victoire de Barcelone à Paris (2-3)
43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
  • Ligue 1
  • J29
  • Lyon-Brest (4-3)
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Logo de l'équipe Manchester City
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport)   Photo by Icon sport   - Photo by Icon Sport
Eduardo Camavinga of Real Madrid and Mateo Kovacic of Manchester City during the UEFA Champions League match, Quarter-finals, first leg, between Real Madrid and Manchester City played at Santiago Bernabeu Stadium on April 9, 2024 in Madrid Spain. (Photo by Bagu Blanco / Pressinphoto / Icon Sport) Photo by Icon sport - Photo by Icon Sport
  • C1
  • Quarts
  • Real Madrid-Manchester City (3-3)
Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable

Le Real et City offrent une empoignade mémorable
22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
  • Ligue des champions
  • Quarts
  • Arsenal-Bayern
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM    Photo by Icon Sport   - Photo by Icon Sport
Kylian Mbappe (forward; Paris Saint-Germain) during the UEFA Champions League match between Real Sociedad vs Paris Saint-Germain UEFA Champions League at Reale Arena / Anoeta Stadium on March 5, 2024 in Donostia / San Sebastian, Spain. Photo by ABACAPRESS.COM Photo by Icon Sport - Photo by Icon Sport
  • Paris sportifs
Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Pronostic PSG Barcelone : Analyse, cotes et prono du quart de finale de Ligue des champions (+100€ de bonus offerts en CASH)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

43
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest
Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Revivez la victoire épique de Lyon contre Brest

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Canada

Alphonso Davies

22
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)
Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Revivez Arsenal - Bayern Munich (2-2)

Jonathan David

21
Revivez Aston Villa - Lille (2-1)
Revivez Aston Villa - Lille (2-1)

Revivez Aston Villa - Lille (2-1)

Revivez Aston Villa - Lille (2-1)
31
Revivez la victoire du LOSC contre l'OM
Revivez la victoire du LOSC contre l'OM

Revivez la victoire du LOSC contre l'OM

Revivez la victoire du LOSC contre l'OM
21
Revivez le derby du Nord Lille-Lens (2-1)
Revivez le derby du Nord Lille-Lens (2-1)

Revivez le derby du Nord Lille-Lens (2-1)

Revivez le derby du Nord Lille-Lens (2-1)