S’abonner au mag

Diego, Amauri, Melo : Juventus do Brasil ?

Par
Diego, Amauri, Melo : Juventus do Brasil ?

Après Cannavaro et Diego, la Juventus continue de se renforcer, avec le recrutement de Felipe Melo. Pas forcément ce qu'il y a de plus glamour, mais du double vitrage. La Juve va encore en emmerder plus d'un. Pour changer...

On parlait de Xabi Alonso, de D’Agostino, la Juve semblait chercher un relayeur pour envoyer du jeu, long si possible, dès son milieu de terrain. On parlait de Mahamadou Diarra, de Gago, la Juve semblait chercher un casseur pour envoyer du bois dès son milieu de terrain, et permettre au sénateur Cannavaro de faire sa sieste tranquille.

En toute logique, la Juve a tapé entre les deux en prenant Felipe Melo. Un Brésilien, certes mais un Brésilien façon Dunga. L’ancien joueur de la Fiorentina, très bon lors de la Coupe des Confédérations, va apporter sa technique –pas brésilien pour rien– et surtout son punch au cœur de la Juve –qui ne l’a pas recruté pour rien. Sa future association avec Sissoko rappelle le double pivot Vieira/Emerson cher à Capello. D’ailleurs, de la même manière que Sissoko au Vieira d’avant, Felipe Melo fait songer à Emerson, quand il est était encore vaillant, celui de la Roma, pas le sosie sous UV de Jean-François Copé aperçu au Real puis au Milan.

Fermer la boutique

Ciro Ferrara pourrait ainsi renouveler l’expérience et associer les deux côte à côte, à la Domenech, afin de fermer la boutique à double tour. Devant eux, une ligne de trois, par exemple composée de Diego (dans l’axe), Giovinco (à gauche) et Camoranesi (à droite), puis un attaquant de pointe, à choisir entre Iaquinta, Amauri et Trézéguet s’il reste. Problème, quid d’Alessandro Del Piero dans une telle configuration?

Alors la Juve pourrait s’organiser à l’ancienne, autour d’un meneur de jeu, d’un vrai. Diego en 10 donc, deux pointes devant lui et trois milieux pour le protéger, et, si besoin, l’assister un peu. D’où le recrutement de Felipe Melo. Avec Sissoko et Marchisio (ou, dans l’ordre, Camoranesi, Zanetti et Tiago), il est pile poil dans le registre.

La révolution brésilienne ?

Organisée le long d’un axe Amauri, Diego, Felipe Melo, cette saison, il conviendra d’appeler la Juventus la Juventude. C’est la première fois qu’il y aura simultanément trois Brésiliens chez la Vieille Dame. Au cours de ses 111 ans d’Histoire(s), elle en avait accueillis seulement treize. Les plus connus: Altafini, Cinesinho, Julio Cesar, Emerson donc. Et maintenant Felipe Melo. Soit des Brésiliens plutôt adeptes de l’ordre que du progrès; la Juve reste la Juve.

Avec une indemnité qui s’élève à 25 millions d’euros pour « Meli » Melo, contre 24 pour Diego, le club a ainsi davantage investi sur son 6 que son 10 –même si ce dernier va jouer avec le 28, ça partait pourtant bien. Et, finalement, un club qui investit davantage sur un milieu récupérateur brésilien que sur un milieu créateur brésilien, c’est bien la preuve qu’il ne s’agit pas d’un club très brésilien. Mais peut-être bien d’un club qui a tout compris, car une chose est sûre : la Juve va continuer de faire chier son monde.

Par

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine