S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J31
  • PSG-Lens (3-1)

Clash de la rédac : Pour ou contre le chambrage « Chicoté » de Presnel Kimpembe ?

Par Quentin Ballue et Steven Oliveira

Après la victoire du PSG sur Lens samedi (3-1), Presnel Kimpembe a pris le micro pour lancer le chant habituel des Sang et Or, « Chicoté », au pied de la tribune Auteuil. Déplacé ou justifié ? À vous de trancher.

Clash de la rédac : Pour ou contre le chambrage «<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>Chicoté<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>» de Presnel Kimpembe ?

Non, ce chambrage n'avait pas lieu d'être

Quentin Ballue

Presnel Kimpembe a amusé la galerie en reprenant le désormais célèbre « On les a chicotés », marque de fabrique des célébrations sang et or. Il aurait pu s’en passer. Gonfler le torse après un récital ou une victoire sur un rival, pourquoi pas. Fanfaronner après avoir produit un énième gloubiboulga footballistique, contre une équipe qui a joué plus d’une heure en infériorité numérique, c’est inutile, inadapté, voire ridicule, selon les sensibilités. D’autant plus quand on n’a joué que quinze matchs depuis l’été. Brice Samba a bien résumé les choses en zone mixte : « Ça n’avait pas lieu d’être. Tu es le Paris Saint-Germain, tu es le meilleur budget de France, on est le onzième budget de ce pays. Je trouve ça un peu petit. » Les Parisiens auraient simplement pu fêter ce succès, déterminant dans la course au titre, d’une autre façon. Malheureusement, le club de la capitale peine à associer le résultat et la manière cette saison. Encore une occasion ratée. Le monde du foot commence à être habitué.

Note de la rédaction ?
Note des lecteurs 5.8/10

113 note(s)

Votre note /10



Oui, le chambrage fait partie du foot

Steven Oliveira

Cette année 2023 a débuté par une image qui a amusé – et à juste titre – la France entière : Franck Haise, entouré de ses joueurs, qui prend le micro face à la tribune Marek pour entonner le fameux « Chicoté » après la victoire du RC Lens face au Paris Saint-Germain. Sauf que 4 mois plus tard, les mêmes qui se sont extasiés devant la séquence des Nordistes se sont offusqués du chant de Presnel Kimpembe. Pourtant, quand on chambre, on doit accepter d’être chambré en retour. C’est la base. Et d’ailleurs, Franck Haise l’a admis après le coup de sifflet final : « C’est de bonne guerre. » Et il a raison. À croire que seuls les adversaires du PSG auraient le droit de chambrer et que ces mêmes Parisiens, parce qu’ils ont le plus gros budget de France, n’auraient pas le droit de répondre. En 2020 déjà, beaucoup étaient tombés sur les joueurs parisiens qui avaient chambré Erling Haaland et sa célébration méditation après le huitième de finale de Ligue des champions entre le PSG et Dortmund. Sauf que le chambrage a toujours fait partie du foot, et cela doit rester comme ça. Que ce soit le « calma » de Cristiano Ronaldo au Camp Nou, Nabil Fékir qui montre son maillot à Geoffroy-Guichard et donc le « Chicoté » de Presnel Kimpembe.

Note de la rédaction ?
Note des lecteurs 0/10

0 note(s)

Votre note /10



Donner une note

  • ou
    Passer d'un joueur à l'autre.

  • Choisir une note.
  • Enter
    Valider la note.
  • Echap
    Fermer le clavier.

Par Quentin Ballue et Steven Oliveira

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine