S’abonner au mag
  • Premier League
  • J23
  • Liverpool-City (1-4)

City plume Liverpool et creuse l’écart en tête

Par Antoine Donnarieix
City plume Liverpool et creuse l’écart en tête

Bien aidé par Alisson, Manchester City a réalisé une démonstration collective à Anfield (1-4). En tête du championnat, les Skyblues prennent cinq points d'avance sur Manchester United et dix sur leur adversaire du soir. Les maîtres ont parlé.

FC Liverpool 1-4 Manchester City

Buts : Salah (63e, sp) pour les Reds // Gündoğan (49e, 73e), Sterling (78e) et Foden (83e) pour City

Ce n’était pas une finale de Ligue des champions, mais ce soir, Alisson Becker pourra avoir une petite idée du calvaire vécu par Loris Karius le 26 mai 2018 à Kiev. Considéré à juste titre comme une référence à son poste, le gardien de but brésilien de Liverpool a perdu le contrôle de son match peu avant l’entrée du dernier quart d’heure. Deux relances au pied consécutivement manquées, et Phil Foden, incroyablement juste techniquement à Anfield, sert İlkay Gündoğan aux six mètres pour permettre à City de définitivement passer devant au score. Dans le dur, Becker va réaliser une deuxième bourde quatre minutes plus tard pour sceller la rencontre. Il faut remonter à 2003 pour assister à une victoire de City sur la pelouse de Liverpool en Premier League. L’histoire s’est écrite brutalement, mais elle ne souffre aucune contestation.

Sterling amorce, Gündoğan flanche

Manchester City qui vient rendre visite à Anfield Road, c’est l’assurance pour Pep Guardiola de se mettre à trembler des jambes. La raison ? Jürgen Klopp, vainqueur de 9 des 20 affrontements face au technicien catalan au cours de sa carrière. Et s’il y a bien un homme capable de montrer que l’heure n’est pas aux remerciements, c’est Thiago Alcântara. Auteur d’un énorme tampon sur Gündoğan, l’ancien protégé de Guardiola au Bayern donne le tempo d’une rencontre que les Reds souhaitent dominer. Alors ? Alors Liverpool met les gaz pour contrecarrer les offensives adverses et oblige un maximum les défenseurs latéraux des Citizens à rester vigilants. La cause ? Liverpool a subtilisé la possession de balle à son adversaire en première période (55% contre 45%). Déjà une sacrée performance en soi.

Sur son flanc droit, Trent Alexander-Arnold zigzague, puis offre un caviar à Sadio Mané, mais le Sénégalais manque le cadre sur sa tête (24e). Dernier buteur de Liverpool à Anfield Road, Mané souhaite interrompre la série de trois matchs à domicile sans marquer, une première depuis 1984. Mais de l’autre côté du terrain, City profite de la moindre brèche pour devenir dangereux et cela se voit : Raheem Sterling provoque sur le côté gauche et trébuche sur la jambe de Fabinho pour obtenir un penalty. Peu en réussite dans le domaine, l’international anglais laisse le soin à Gündoğan d’ouvrir le score, mais l’Allemand envoie sa frappe dans le kop (37e). La cartouche est gâchée, et Liverpool peut se remettre à dominer. Peu avant la pause, le coup franc de Trent Alexander-Arnold est dévié par le mur en corner, puis la tête de Sadio Mané est captée par Ederson (45e).

La faute à Becker

Quinze minutes plus tard, le combat continue, City change son fusil d’épaule, mais pas son finisseur. Toujours sur le flanc gauche, Sterling s’engouffre une nouvelle fois dans la surface, sert Phil Foden pour une frappe soudaine repoussée par Alisson Becker, mais bien suivi par Gündoğan afin d’ouvrir le score (49e, 0-1). Un véritable coup de bambou sur la tête de Liverpool et une montagne à gravir : après avoir ouvert le score dix-huit fois cette saison en Premier League, Manchester City a remporté quatorze rencontres et n’en a perdu qu’une seule. La jeunesse insouciante de Curtis Jones met le bloc citizen à l’épreuve, mais sa frappe déviée effleure le cadre (58e).

Puis la roublardise de Mohamed Salah appuie sur Ruben Dias, exemplaire jusqu’ici, pour pousser le Lusitanien à la faute et engendrer un penalty. De sang-froid, Salah transforme la sentence pour égaliser et mettre fin à une série de 602 minutes d’invincibilité (63e, 1-1). Oui, mais voilà, à force d’être sollicité devant un pressing haut, Becker s’est emmêlé les pinceaux. Gündoğan (73e, 1-2) et Sterling (76e, 1-3) se sont mués en bourreaux. En bon esthète, Foden fait peu à peu oublier David Silva grâce à sa grâce technique, comme en témoigne le quatrième but synonyme de claque (83e, 1-4). Relégué à dix points de City qui compte encore un match de retard, le champion d’Angleterre en titre vient probablement de perdre sa couronne.


Liverpool (4-3-3) : Alisson – Robertson (Tsimikas, 85e), Henderson, Fabinho, Alexander-Arnold – Wijnaldum, Jones (Milner, 68e), Alcântara (Shaqiri, 68e) – Mané, Salah, Firmino. Entraîneur: Jürgen Klopp.

Manchester City (4-3-3) : Ederson – Zinchenko, Dias, Stones, Cancelo – Rodri, Gündoğan, B.Silva – Foden, Mahrez (G.Jesus, 72e), Sterling. Entraîneur: Pep Guardiola.

Résultats et classements de Premier League
Dans cet article :
Le calendrier de Premier League dévoilé, avec un gros choc en ouverture
Dans cet article :

Par Antoine Donnarieix

À lire aussi
Articles en tendances
01
Revivez Autriche-France (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Autriche-France
Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)
01
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Belgique-Slovaquie
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Manchester City

Raheem Sterling

01
Revivez Serbie-Angleterre (0-1)
Revivez Serbie-Angleterre (0-1)

Revivez Serbie-Angleterre (0-1)

Revivez Serbie-Angleterre (0-1)

Angleterre