En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée

Toulouse renversant, Monaco assure

88e minute : Ben Yedder fait exploser le Stadium, Toulouse vient de remonter deux buts à Reims pour s'imposer dans les derniers instants. Mais, à côté de ça, on a aussi Monaco facile face à Sochaux et Ajaccio qui a arraché le nul à Nantes.

Modififié
Guingamp 0–1 Évian
But : Cambon (49e) pour Évian

La tête enturbannée de Beauvue a bien failli ridiculiser Hansen, mais le ballon a fui en dehors des limites du jeu, comme les espoirs de Guingamp de revenir au score. Malgré un Hansen pas fort rassurant donc, Évian est venu chercher une victoire précieuse au Roudourou. Et c’est Cambon qui fait figure de héros de la soirée, lui qui avait lancé les siens à la 49e minute. Deuxième victoire de suite pour des Hauts-Savoyards qui ont bien fait de l’emporter tant Valenciennes «  leur colle au cul  » , pour utiliser des termes chers à Pascal Dupraz.

Monaco 2–1 Sochaux
Buts : Berbatov (6e) et Rodriguez (55e) pour Monaco, Butin (83e) pour Sochaux

Les renards étaient dans un état de ruse incomparable ce soir. Après Samuel Eto’o à Chelsea, c’est Berbatov qui est sorti de sa tanière pour inscrire son premier but en Ligue 1. Monaco déroule ensuite grâce à une réalisation de Rodriguez sur pénalty, mais se fait un peu peur quand Butin réduit le score à sept minutes de la fin. Malheureusement, si on croyait Ayew enfin lancé après son but de la semaine passée, le Ghanéen n’a pas eu les nerfs assez solides pour tenir toute la rencontre, lui qui se fait exclure quelques minutes plus tard pour une faute aussi stupide qu'inutile sur Raggi. Un rouge qui aura au moins eu le don de mettre Hervé Renard hors de lui, l’ancien sélectionneur de la Zambie ne supportant pas la charge initiale de Raggi. Monaco ne rattrapera pas le PSG, mais au moins, il laisse un semblant de suspense.

Nantes 2–2 Ajaccio
Buts : Gakpé (8e) et Djordjevic (76e) pour Nantes. Mostefa (5e) et Diarra (92e) pour Ajaccio

L’action du match, c’est ce solo de Lasne qui passe en revue toute la défense nantaise avant de s’écrouler tristement dans le rectangle. Ou plutôt, c’est ce raté de Djordjevic, seul à un mètre du but, qui tape le poteau. Ah ben non, l’action du match, c’est celle de Diarra qui, hors-jeu, surgit entre les défenseurs canaris pour reprendre un centre-tir de Faty. On jouait à ce moment-là la 92e minute, et Nantes pensait enfin retrouver le goût de la victoire. Car avant ça, les précoces Mostefa et Gakpé s’étaient montrés efficaces dès l’entame de la rencontre, et surtout, Djordjevic avait fini par mettre les siens devant en trompant Ochoa. La bonne nouvelle pour Nantes, c’est qu’en 90 minutes, les Canaris ont marqué autant de buts que sur les 10 derniers matchs…

Toulouse 3–2 Reims
Buts : Aurier (75e), Ben Basat (79e), Ben Yedder (88e) pour Toulouse. Krychowiak (22e) et De Preville (35e) pour Reims


LE retour du soir revient à Toulouse. Dans ce match des équipes séduisantes depuis quelques semaines déjà, le TFC a vu ses visiteurs prendre deux buts d’avance grâce à un doublé sur pénalty et des réalisations de Krychowiak et De Preville. Puis, en deuxième mi-temps, les Toulousains se sont montrés bien plus volontaires et sont revenus en trois minutes, d’abord via Aurier puis grâce à un sacrifice total de Ben Basat, qui va subtilement utiliser sa tête et sa main pour pousser la balle au fond des filets avant de faire trébucher Tacalfred, qui s'apprêtait à dégager le ballon. Si Reims pensait l’orage passé et se serait bien contenté du match nul, ce n’était pas l’avis de Ben Yedder. L’attaquant offre la victoire aux siens dans les derniers instants grâce à un enchaînement de crochets absolument irrésistible. Avec cette victoire inespérée, le TFC remonte à la 9e place.

Valenciennes 2–1 Rennes
Buts : Dossevi (54e) et Waris (76e) pour Valenciennes. Toivonen (48e) pour Rennes

Les Nordistes en sont-ils capables ? Relancé depuis l’arrivée d’Ariel Jacobs, Valenciennes reste certes à 5 points d’Évian, mais le maintien devient bien plus envisageable qu’il y a un mois et demi suite à ce succès face à des Rennais qui ont pris cette fâcheuse habitude d'être... décevants. Pourtant, l’inévitable Toivonen était passé par là en ouvrant le score peu après le début de la seconde période. Mais avec une énorme volonté, Valenciennes va renverser complètement la situation via Dossevi et Waris, qui transforme son pénalty en deux temps. Jacobs a souri.

Retrouvez le classement et les résultats de la Ligue 1

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9
À lire ensuite
Chelsea cartonne Tottenham