The Shoes: « On serait fiers de composer l'hymne du Stade de Reims »

Dans la filière rémoise, on connaissait les Western Special ou plus récemment le Dj Brodinski. De leur côté, The Shoes, grands fans du PSG et surtout du Stade de Reims, continue de remplir les salles parisiennes sans beaucoup de support médias. Guillaume Brière, l'un des deux protagonistes, nous emmène dans l'enfer d'Auguste-Delaune.

Modififié
808 5
Votre premier grand souvenir de foot ?
Le penalty de Luis Fernandez au Mundial 1986 au Mexique, lors du quart de finale contre le Brésil. Tout le quartier était rassemblé devant la télé qu'on avait installée sous le préau de mon école primaire ! L'autre grand moment, c'est pendant le Mondial 1990, quand le Cameroun perd contre l'Angleterre en quarts. J'ai tellement chialé ! Je repense à la tristesse de Roger Zabel qui s'était peint le visage en noir pensant que c’était plié ! Un truc assez raciste, finalement... Il y a aussi le but d'Antoine Kombouaré contre le Real Madrid en 1993, en Coupe d'Europe. Avec mes frères et mon père, on avait pété les plombs devant la télé.

Le retour de forme du stade de Reims et de Saint-Étienne, c'est la démonstration qu'il faut réécouter la musique des années 50 et 70 ?
(Rires) Je préfère les sixties personnellement ! Je pense que les grands clubs ne meurent jamais.

Votre EP Stade de Reims résume-t-il bien l'ambiance d'Auguste-Delaune ?
C'est un EP assez violent ! Il faudrait qu'il y ait un peu plus de bagarres là-bas pour que ça corresponde bien, donc bon...

« Les grands clubs ne meurent jamais » The Shoes
Le visuel de votre album Crack my bones laisse imaginer que votre grande référence, c'est le foot anglais. Vous aimeriez avoir une firm qui vous suit partout comme la Sham army de Sham 69 ?
Oh la vache, ouais! Plus personne n’oserait jamais nous casser les couilles dans les festivals ! En uniforme et tout.. Bon, il ne faut pas que ca devienne trop fachisant non plus, ahaha!

Just Fontaine est un peu le chaînon manquant entre Reims et le PSG. Vous allez lui consacrer un titre ?
Attends, je suis en train de me le fabriquer dans ma tête... Et c'est vraiment pourri pour l’instant ! En fait, je serais extrêmement fier de composer un hymne pour mon club.

De tous les artistes avec lesquels vous avez collaboré, lequel était le plus dingue de ballon ?
Lil Mike, du groupe Birdy Nam Nam ! En plus, c'est un bon copain que j'adore ! Il fait même DJ au Parc des Princes. C'est le plus supporter des supporters du PSG.

DJ de stade, c'est un piège, regardez Breakbot... Vous passeriez quel morceau si vous deviez mixer au Vélodrome ?
J'aime plus Paris de Thomas Dutronc, parce que je veux pas de problème !

Quand vous voyez les playlists des joueurs sur Deezer, vous n'avez pas le sentiment que le monde du foot n'est pas encore prêt pour la musique électro ?
Franchement, je ne sais pas. Je n’ai pas encore checké ça! Mais j'ai ADORÉ la conférence de presse de Joey Barton juste après son arrivée à Marseille : « J'aime bien mes coéquipiers, mais ils écoutent vraiment de la musique de merde ! »

Sur scène, quel est le plus beau maillot à porter ?
Bah les rayures, ça me grossit trop. C’est une contrainte qui limite terriblement mon choix. Moi, j'ai toujours aimé la tenue du Real Madrid, d’une grande sobriété, simple, tout blanc ou noir. J’adore aussi Manchester City! Je collectionne surtout les vestes de survêt' et les écharpes de clubs. Avec une paire de Doc, c’est parfait !

À écouter : The Shoes - Crack My bones - Pias
Retrouvez The Shoes sur Facebook
Guingamp-Reims, 20h, 24e journée de L1


Propos recueillis par Nicolas Ksiss-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Un peu court comme interview.
Gregory Vignal-Qaïda Niveau : CFA2
ils semblent plus sympathiques que la majorité des groupes qui ont pu être interviewés sur ce site, c'est déjà ça
Ralalala le match de la montée du stade de reims ya 2 ans, cette ambiance enfantine au stade auguste delaunes, ces "aller les rouges" qui se répetent sans arrets, et cette envahicement de pelouse finale en criant "on est en liguaiiiin on est en liguaiiiiin .....

Sacré souvenirs (rien a voir avec l'artiste cependant)
C'est clair qu'avec la scène electro-pop qu'il y a à Reims, ils auraient pu mettre autre chose que cette daube de Kavinski à l'entrée des joueurs.
Mark Renton Niveau : CFA2
L'enfer d'Auguste Delaune? Meilleure blague
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
808 5