Personne n'aime la Northern Guard, mais elle s'en fout

Non, le meilleur kop nord-américain ne supporte pas une franchise de la Major League Soccer, ni même de la NASL. Ce kop, la Northern Guard, a juré allégeance au Detroit City Football Club. Et chaque semaine, dans la ville du Michigan, des centaines de squelettes dansent et hurlent en jouant à Tetris.

Modififié
14 21
C'est un costume dont la ville de Detroit se passerait bien aujourd'hui. Un costume moulant qu'elle s'est elle-même fabriqué dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Le costume d'une ville salle, vétuste, délabrée et violente. Celui de l'une des pires villes des États-Unis, tout simplement. Les entreprises la fuiraient comme la peste, la criminalité y pousserait aujourd'hui dans un terreau fertile d'inégalités et de misère. Les habitants la fuiraient et plus rien de bon ne s'y passerait. Ce costume, la ville de Detroit mettra sans doute énormément de temps à l'enlever. D'autant qu'elle est une des métropoles les plus touchées par la crise des subprimes et ses relents encore bien vivaces. Pire, le 18 juillet 2013, elle est même devenue la première ville américaine à faire faillite. Tout simplement. Loin de ces considérations financières, un groupe d'hommes et de femmes amoureux de leur ville tentent tout pour la faire (re)vivre, via leur amour du ballon rond. La Northern Guard, kop symbolique, renoue avec la tradition la plus pure et la plus crue des supporters anglais d'un temps aujourd'hui révolu.

Deux frères pour une armée


Lorsqu'en 2012 une nouvelle franchise de soccer voit le jour à Detroit, il est alors impossible pour les frères Gene et Ken Butcher de ne pas faire partie de l'aventure. Fanatiques du soccer depuis qu'ils ont vu papa jouer pendant des années, mais orphelins d'une équipe locale à supporter, les deux sautent sur l'occasion de créer un groupe de supporters. « Au commencement, c'était minuscule. Quelques amis, pas plus. Puis, petit à petit, on a fait passer le mot par les réseaux sociaux, puis on s'y est mis à plein régime » , expliquait Ken Butcher à World Football Supporter News. Dès le tout premier match du DCFC, la petite dizaine d'amis n'hésite pas un seul instant à déployer de gros moyens : « Pour le premier match, on avait ramené des fumigènes, des tambours, des drapeaux et des fusées. Le but, c'était de faire quelque chose de très visuel pour que les gens de tout Detroit aient envie de faire partie de notre groupe. » Et pour bien se démarquer du reste des supporters, tous arborent des masques de squelettes. « On n'arrête pas de nous dire que Detroit est une putain de ville morte. Ok, si on est morts, on sera les putains de Walking Dead » , plaisante Ken dans les colonnes du WFSN.

« Après le premier but, après avoir inhalé assez de fumée pour tuer un cheval, l'image a beaucoup circulé. On a su qu'on avait réussi. » Après cette exceptionnelle première, le groupe ne cesse de grandir. Libre d'accès, sans aucune carte de membre à acheter ni aucun abonnement à souscrire, la Northern Guard devient vite l'un des kops les plus suivis des États-Unis. Aujourd'hui, et depuis plusieurs années déjà, chaque match est précédé d'une longue marche dans Detroit, du pub de ralliement, le Harrys sports Bar, jusqu'au Cass Tech High School Stadium. Alors, tous les week-ends, Detroit vibre au rythme des « Can you hear them sing ? We don't hear a fucking thing » et des « You're just a shit club in a Tin Can. » Car ce qui rend ce groupe de supporters si singulier et si attirant dans un pays où les fans restent discrets, c'est qu'il ne se cache pas d'être un vrai kop. Avec tout ce que cela comporte de vulgarités, de violence, mais surtout de passion.

« On se fout royalement de la ligue dans laquelle évolue notre équipe, et on se tape encore plus de ce que vous pensez de nous » , peut-on lire sur la page d'accueil du site internet du groupe. « Outre communication contraire, partez du principe qu'on considère votre club comme de la merde et vos supporters comme des gens pitoyables » , poursuit le groupe. Être détestés, ces squelettes s'en moquent. D'où l'emprunt d'un des chants les plus connus de Manchester City : « We're ruining the city and we don't care. » Bref, si vous n'aimez pas la Northern Guard, sachez qu'elle s'en fout et qu'elle ne vous aime pas non plus. Elle a bien assez de traditions et de chants pour occuper des générations successives de supporters.

Korobeïniki et Alouette


Les journalistes et experts ayant vécu un match avec la Northern Guard sont unanimes : nulle part ailleurs au pays de l'Oncle Sam on ne peut retrouver autant de passion, de chants et de « f... words » . Dans la tribune du petit stade, il y a en effet de quoi s'occuper pendant 90 minutes. Une fois par mi-temps, tous les membres de la Northern Guard se prennent par les épaules et dansent sur le rythme saccadé de la Korobeïniki, chanson russe popularisée par le jeu vidéo Tetris qui reste gravée à vie dans la tête de celui ou celle qui l'écoute. À l'heure de jeu, quand l'envie leur en prend, les membres du groupe entonnent en cœur une version remaniée de la comptine pour enfants « Alouette, gentille alouette... » , le but étant à cet instant de dresser la liste des déformations physiques des supporters adverses. Mais le moment que tous attendent avec beaucoup d'impatience, c'est la 80e minute, et le très célèbre Dirty Old Town d'Ewan MacColl.

Youtube

Youtube

L'action de la Northern Guard ne se limite pas à se casser la voix tous les week-ends. Dès sa fondation, en 2012, le groupe décida par exemple de fonder une organisation à but non lucratif, Hooligans for Heroes, destinée à lever des fonds pour les vétérans de guerre américains. Cette saison, dans la Conférence Ouest de la National Premier Soccer League (l'équivalent de la quatrième division américaine), le DCFC est relativement bien positionné. Après douze matchs joués, le Rouge est deuxième de sa conférence. De quoi laisser entrevoir de très beaux moments à tous les enragés de la Northern Guard qui sont chaque jour de plus en plus nombreux.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
Le coup du tetris en tribune à l'air pas mal et je me demande ce que ça peut donner dans un Kop en Europe, genre le Mur Jaune à les voir se déplacer de la même manière.

L'article les rendait un peu plus impressionnant mais après à leur niveaux ils ont l'air d'en tenir une bonne.. Et je les trouve plutôt marrant, car ils ont pas l'air haineux malgré leur envie de chier sur tout le monde.
il faut chier sur tout le monde de toute façon

c'est important
Señor Gifle Niveau : CFA
Tout le paradoxe des groupes de supporters, on a envie de voir plus d'animation dans les tribunes, des tambours, des chants, des costumes, du folklore quoi; et d'un autre côté, les 3/4 de ces personnes pichent que dalle au foot et sont juste là pour passer le temps avec les éventuels débordements que l'on connait et que l'on a déjà vecus de notre côté de l'Atlantique.

Manque que d'un peu de politique là dedans pour vivre des magnifiques moments de foot aux US.
Il y a quand même l'air d'y avoir un sacré écart entre la manière dont on/ils parle(nt) d'eux et la réalité. Surtout si l'on compare à ce que serait un groupe de supporter "européen" qui aurait la même réputation.

Je suis peut-être trop habitué aux tribunes européennes, mais cela me donne une impression de gros cliché à regarder ces différents groupes de supporters américains. Un mélange de copie des groupes européens et de mentalité américaine qui ressemble un peu à une caricature.

Au final, je reconnais que ces images sont plutôt sympas, il y a pas mal de provoc dans un esprit plutôt bon enfant et surtout ils ont l'air de pouvoir utiliser toutes sortes d'engins pyrotechniques sans que cela dérange.
Le meilleur kop nord-américain, carrément...

Quoi de plus fake qu'un site nommé noonelikes.us ?
Note : -2
Par contre, chers amis journalistes/pigistes/je sais pas quoi-istes, arrêtez de traduire "fucking" (comme dans "the fucking walking dead") par "putain", ça ne veut pas du tout dire la même chose...
Sounders United Niveau : CFA2
Le nom de leur assoc' Hooligans for Heroes sent bon l'hommage à Hogan's Heroes (Papa Schultz en VF)
Sounders United Niveau : CFA2
Message posté par Caméléon
Par contre, chers amis journalistes/pigistes/je sais pas quoi-istes, arrêtez de traduire "fucking" (comme dans "the fucking walking dead") par "putain", ça ne veut pas du tout dire la même chose...


Tu le traduirais comment alors, toi?
rolls-reus Niveau : DHR
Le plus gros Kop aux E.U., c'est pas la timber army de portland? Des quelques images que j'avais vu, l'ambiance avait l'air vraiment pas dégueue!
Note : -1
Message posté par Sounders United


Tu le traduirais comment alors, toi?


J'avoue que la phrase "OK, we'll be the fucking walking dead" n'est pas si simple à traduire, mais je dirais un truc du genre "Ok, ben nous on sera les walking dead, bande de connards".
En français, quand on dit "putain de [quelque chose]", on sous-entend quelque chose de négatif, que l'on n'aime pas. On dit "putain de voiture" quand, par exemple, elle veut pas démarrer, ou quand elle appartient au nouveau mec de notre ex.

"les putain de walking dead" serait plutôt une traduction de "goddamned walking dead", ou un truc dans le genre.
Sounders United Niveau : CFA2
Message posté par Caméléon


J'avoue que la phrase "OK, we'll be the fucking walking dead" n'est pas si simple à traduire, mais je dirais un truc du genre "Ok, ben nous on sera les walking dead, bande de connards".
En français, quand on dit "putain de [quelque chose


Donc si on te dit que la Lamborghini Aventador est une "putain de voiture" ou que Messi est un "putain de joueur", c'est négatif selon toi?
Sounders United Niveau : CFA2
Message posté par rolls-reus
Le plus gros Kop aux E.U., c'est pas la timber army de portland? Des quelques images que j'avais vu, l'ambiance avait l'air vraiment pas dégueue!


Le plus gros je sais pas, mais certainement le plus folklorique avec leur bûcheron
Note : -1
Message posté par Sounders United


Donc si on te dit que la Lamborghini Aventador est une "putain de voiture" ou que Messi est un "putain de joueur", c'est négatif selon toi?


Effectivement, là, non. Mais je maintiens que "fucking" et "putain" ne renvoient pas aux mêmes réalités. Si la Lamborghini est une putain de voiture, en anglais on ne dirait pas "fucking car" mais "great fucking car", ou Messi "a great fucking player".
Techniquement le premier kop a avoir fait tetris en tribune c'est la timbers army de portland

https://www.youtube.com/watch?v=IQK4zzQQ7JY
Note : 1
Au risque de me prendre encore des -1, je constate qu'il est écrit "putains de walking dead", au pluriel, ce qui signifierait donc que c'est un nom. Ça voudrait dire qu'ils seraient/joueraient les prostituées de la série.
Message posté par Caméléon


J'avoue que la phrase "OK, we'll be the fucking walking dead" n'est pas si simple à traduire, mais je dirais un truc du genre "Ok, ben nous on sera les walking dead, bande de connards".
En français, quand on dit "putain de [quelque chose


Si on dira "on sera ces putain de walking dead". Sans le pluriel, c'est la traduction juste. Parce que dans ce cas, putain a une qualité nulle voire positive.
Selon le TLFi (Trésor de la Langue Française informatisé):

Putain de + subst. désignant une personne, une chose, une situation que l'on maudit, méprise, qui irrite ou plus rarement que l'on envie. "C'était ce putain de régisseur en personne" (M. STÉPHANE, Ceux du trimard, 1928, p. 67). "Il est superbe. Il a une de ces putains de canadienne à me faire baver" (GIONO, Gds chemins, 1951, p. 112). V. dieu 1re Section I B 2 a ex. de Giono.
(...)
1863 putain de + nom « marque le mépris, l'exaspération » un « putain » de chat (GONCOURT, op. cit., p. 1238); cf. 1916 "ma putain de vie" (BARBUSSE, Feu, p. 121)

Je suis d'accord pour la qualité positive de "putain", mais pas la qualité nulle, qui n'est pas admise en français contrairement au "fucking" anglais qui sert simplement à montrer qu'on est vulgaire.
Pour avoir été à Providence Park pour Portland - San José le 5 Juillet, je pense que c'est le kop le plus actif et un des plus grands, avec celui de Seattle. Mais eux ils ont la plus grosse affluence donc c'est différent. L'ambiance est vraiment bonne, c'est festif, pas hostile comme on peut l'imaginer dans les pays de l'Est ou la Turquie par exemple.
andreas mollard Niveau : CFA2
houla, à stigmatiser les supporters turques, tu vas t'attirer des problèmes toi..
Message posté par Caméléon


Effectivement, là, non. Mais je maintiens que "fucking" et "putain" ne renvoient pas aux mêmes réalités. Si la Lamborghini est une putain de voiture, en anglais on ne dirait pas "fucking car" mais "great fucking car", ou Messi "a great fucking player".


T'as toujours pas réalisé que t'étais dans l'erreur sérieux? Plutot borné comme gars.

On peut utiliser fucking et putain de la même façon dans à peu près tous les contextes, ca dérange personne appart toi et dans l'article il est très bien utilisé. Sérieux, on nous pond un article intéressant, ca arrive 4 fois par mercato et y en a encore pour se masturber les méninges à trouver qqchose à redire. Putain de monde
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
14 21