1. //
  2. //
  3. // Orléans-Niort

Ollé-Nicolle : « C'est comme si j'avais pris un uppercut en pleine gueule »

Mercredi, Orléans a appris que la DNCG lui retirait quatre points au classement à cause de sa situation, le renvoyant au statut de barragiste. Une véritable claque pour les joueurs et l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle, dont l’arrivée fin décembre avait permis à l’USO de quitter la dernière place du classement. Entretien avec un homme en colère.

Modififié
Comment avez-vous vécu les heures qui ont suivi l’annonce de la sanction infligée par la DNCG à Orléans ?
Déjà, j’ai annulé mon déplacement à Niort, où je devais assister à Niort-Paris-SG en Coupe de France (0-2), pour superviser une dernière fois notre adversaire de samedi. Évidemment, cette sanction nous fait mal. Le président Philippe Boutron m’a prévenu et nous avons décidé de réunir les joueurs au stade, avant que l’information ne soit rendue publique. Les joueurs étaient déçus, car depuis deux mois, ils avaient permis à l’équipe de quitter la dernière place du classement, grâce à un excellent parcours. Et moi aussi, j’ai mal vécu cette sanction. Quatre points, c’est beaucoup. C’est comme si j’avais pris un uppercut en pleine gueule. Le mercredi, le jeudi matin au réveil, j’étais encore un peu sonné. Mais il faut réagir, dès samedi face à Niort. On n’a pas le temps de pleurer sur notre sort.

Vous avez l’impression d’avoir été un peu trimbalé à propos de la situation financière du club ?
Avant de signer, j’avais entendu dire qu’il y avait quelques difficultés financières. Mais on m’avait donné des assurances. Le club va faire appel de cette sanction et le président Boutron m’a dit que les choses allaient s’arranger. Avec les joueurs, on va faire ce qu’il faut sur le terrain pour rester en Ligue 2. Aux dirigeants d’être bons dans les bureaux et sur les dossiers.

Craignez-vous que cette sanction plombe le moral des troupes ?
Je ne pense pas. Les mecs sont déçus, mais pas abattus. Ils savaient que ce serait dur de rester en Ligue 2 avant cette décision, car notre marge est infime. Avec ces quatre points en moins, ce sera encore plus difficile, car Laval et Tours, qui sont juste derrière nous, reprennent espoir. Depuis deux mois, les joueurs se battent. On a battu Sochaux (1-0), Auxerre (2-0), Lens (2-1), Amiens (2-0). Ce n’est pas anodin. J’ai des joueurs expérimentés, comme Ziani, Belkalem, Cissokho, Sami. Je pense que nous avons les qualités pour surmonter cette épreuve.

Quand vous êtes arrivé, le 28 décembre dernier pour remplacer Olivier Frapolli, Orléans se traînait à la dernière place...
« On a doublé le nombre de séances d’entraînement, car il fallait bosser physiquement, pour pouvoir espérer réussir cette véritable opération commando. Je suis aussi très strict sur les horaires. »
Oui, mais les joueurs n’étaient pas au fond du trou. Marqués, bien sûr, mais pas abattus. J’avais vu jouer Orléans quelques semaines avant de venir, alors que je n’avais aucun contact avec le club. Je trouvais que cette équipe avait le niveau, mais qu’il lui manquait de l’efficacité dans les deux surfaces. En arrivant au club, il n’y avait pas d’ambiance de crise. Ni de véritable inquiétude. Moi, j’ai accepté ce challenge difficile, car je ne veux pas aller entraîner en National. J’ai donc mis en application mes méthodes de travail. On a doublé le nombre de séances d’entraînement, car il fallait bosser physiquement, pour pouvoir espérer réussir cette véritable opération commando. Je suis aussi très strict sur les horaires.

Par exemple ?
Le matin, on s’entraîne à 9h30. Peu importe le temps. Et les joueurs doivent être là à 8h45. J’ai aussi instauré un ou deux petits déjeuners en commun par semaine, plus un repas. Dans notre situation, la cohésion du groupe est essentielle. Depuis quelques semaines, je vois dans les yeux des joueurs qu’ils sont fiers de ce qu’ils font. Et je crois qu’ils prennent leur pied à l’entraînement.

Et vous ? Après Colmar, plombé par les problèmes financiers, vous avez passé plus de six mois sans travailler...
J’aurais pu signer en Afrique. En Gambie, avec des clubs marocains, comme Marrakech ou Kenitra. En National. J’ai eu des touches en L2. Mais après Colmar, j’avais besoin de couper, de voir mes enfants, de passer du temps avec ma compagne, ma famille, mes amis. Colmar... La première année, on avait réussi à sauver le club de la relégation en National. Mais ensuite, ça a été n’importe quoi. La DNCG a retiré six points au club pour des motifs financiers, plus personne n’était payé, les derniers dirigeants nous promenaient, on ne voyait plus personne... Bref, avec les joueurs, on se démerdait seuls. Colmar, c’était le Koh-Lanta du foot. Et quand il s’agit de s’expliquer avec le liquidateur judiciaire, tu n’as plus un dirigeant pour t’assister. Après Colmar, il fallait vraiment couper un peu.

Vous n’avez quand même pas de bol. À Rouen, également, vous avez connu un dépôt de bilan...
On me vend un projet ambitieux. À la fin de la saison 2012-2013, on gagne sur le terrain l’accession en Ligue 2. Et quelques jours plus tard, la DNCG nous retire trois points ! Du coup, pas de montée et un dépôt de bilan. Les objectifs sportifs sont atteints, et tout tombe à l’eau en raison de problèmes financiers que, parfois, on t’avait cachés ! La déception est énorme, surtout pour les joueurs qui ont fait ce qu’il fallait, et pour les supporters.

Vous avez aussi connu des moments épiques à Neuchâtel Xamax, à l’Apollon Limassol, au Bénin...
« À Neuchâtel, j’arrive en septembre, on se sauve après un début de championnat compliqué. Mais les Tchétchènes prennent le contrôle du club. Tout le monde sait que c’était pour blanchir du fric. On veut m’imposer un staff technique tchétchène, on me demande de ne pas faire jouer certains blacks... »
Oui. À Neuchâtel, j’arrive en septembre, on se sauve après un début de championnat compliqué. Mais les Tchétchènes prennent le contrôle du club. Tout le monde sait que c’était pour blanchir du fric. On veut m’imposer un staff technique tchétchène, on me demande de ne pas faire jouer certains blacks... Bref, ils ont fait n’importe quoi, en virant les entraîneurs les uns après les autres. Et finalement, ils ont laissé un trou de plusieurs millions d’euros. À Chypre (2011), c’était une période délicate pour le pays, puisqu'il n’y avait plus d’argent dans les banques. Et au Bénin (2014), je n’étais plus payé au bout de six mois. J’ai porté l’affaire devant la FIFA, qui a statué en ma faveur. Mais ces expériences à l’étranger m’ont fait du bien. J’ai vécu des choses enrichissantes. C’était un peu plus dur en Algérie, quand j’étais à l’USMA (2011-2012). Plus compliqué dans la vie quotidienne. La violence dans les stades, l'interventionnisme des dirigeants...

Votre carrière a-t-elle pris une tournure que vous n’envisagiez pas pas après votre limogeage de Nice, en mars 2010 ?
Sans doute. Jusqu’à Nice, elle suivait une courbe ascendante. Je découvrais la Ligue 1, et si ça n’a pas marché comme je l’espérais, j’ai une part de responsabilité évidente. Après Nice, j’aurais pu aller à Bastia, mais je ne me sentais pas prêt. Partir à l’étranger m’a fait du bien. Mais quand tu pars deux ou trois ans, on t’oublie, et ce n’est pas évident de revenir...

Propos recueillis par Alexis Billebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Le U aurait dit : "Olle-Nicolle ? Allez STP. Avec un nom comme ca, on ne la ramene pas"
L USO devrait récupérer un ou deux points je pense, mais ca serait bien que le club fasse la lumière sur cette histoire et pas juste de la communication creuse. Je pense que le groupe a les qualités pour etre au moins barragiste, ca jouait "bien" (pour une D2 sans fric) sous Frappoli, mais une poisse (deux ou trois défaites de suite av but gag) et un vrai manque d'efficacité devant. Content de voir qu'Olle-nicolle les fait bosser plus.
Et de voir des articles sur Orléans ! ville du néant.
J'imagine que la faillite du principal sponsor doit être pour quelque chose dans les difficultés financières actuelles de l'USO ?
Avec tout le respect que j'ai pour Orléans et son entraîneur néanmoins à chacun son sport. Il est sans doute rageant, frustrant et énervant de perdre 4 points mais cher Olé-Nicole monte avant sur un ring pour connaître vraiment ce qu'est un uppercut
panbagnat Niveau : DHR
Ouais bon... Ça s appelle une métaphore.
Jean-Michel premier degré.
2 réponses à ce commentaire.
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 30 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13