En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée

Ligue 2 : les dix joueurs à suivre cette saison

Avec la Coupe du monde, les vacances et toutes ces histoires de DNCG, vous êtes un peu paumés à l'heure où la Ligue 2 reprend ses droits ? C'est normal. Pour rattraper le coup, voici le top 10 des joueurs à suivre en priorité cette saison. De la pépite, du méconnu et quelques vieilles connaissances. La L2, en somme.

Modififié

Samed Kilic (Auxerre, 18 ans)

Seuls les habitués des matchs de U19 ou de CFA2 de l'AJA le connaissent. Pour l'instant. Car cette saison pourrait être celle où le talent de ce jeune milieu relayeur va apparaître aux yeux de tous. Bonne couverture du terrain, excellente qualité de passe, Kilic a déjà convaincu Jean-Luc Vannucchi lors des matchs de pré-saison. Buteur lors de la dernière finale de Gambardella, remportée par Auxerre (2-0 contre Reims), l'ancien pensionnaire de l'INF Clairefontaine incarne le retour au premier plan des jeunes de l'AJA.

Loïc Puyo (Orléans, 25 ans)

Après avoir longtemps rongé son frein en CFA à Auxerre, sans jamais avoir sa chance en pro, Loïc Puyo a quitté l'Yonne pour Amiens. C'est en Picardie que sa carrière se lance et lorsque l'opportunité se présente en début de saison dernière de revenir à Orléans, sa ville de naissance, il n'hésite pas. Et il ne le regrette pas puisqu'il en est désormais le capitaine. Capable d'évoluer milieu gauche ou relayeur, où sa frappe de loin et ses qualités de passe font des dégâts, il sera l'un des atouts majeurs du promu dans la course au maintien.

Bryan Bergougnoux (Tours, 31 ans)

OK, tout le monde le connaît. Mais il n'empêche qu'à 31 ans, l'ancien Lyonnais est loin d'être fini. Si sa saison 2013-2014 a été globalement décevante d'un point de vue comptable (1 but, 6 passes décisives), il a souvent libéré des espaces pour Andy Delort (24 buts). Rien que pour ses gestes classieux et les buts venus d'ailleurs qu'il est capable de mettre, il faut regarder les matchs de Bergougnoux.

Ande Dona Ndoh (Niort, 28 ans)

Meilleur buteur de National l'an passé (22 buts), Dona Ndoh a quitté Luzenac malgré la montée. Convoité par la moitié des clubs de Ligue 2, il a finalement opté pour Niort, séduit par le discours de Régis Brouard. Très puissant, le Camerounais (28 ans) doit enfin prouver qu'il est capable de briller au-dessus du National. Les Chamois, qui ont perdu Emiliano Sala (retour de prêt à Bordeaux, 18 buts la saison dernière), comptent fermement sur lui.

Gaëtan Laborde (Brest, 20 ans)

Comme Dona Ndoh, Gaëtan Laborde a brillé l'an passé en National (14 buts avec le Red Star). Et comme le néo-Niortais, il va essayer de confirmer à l'étage supérieur. Le jeune ailier gauche (20 ans) brestois, prêté par Bordeaux, allie finesse technique et une maturité presque déconcertante lorsqu'il se retrouve face au but. « Footballistiquement parlant, il est au-dessus du panier en National, déclarait la saison dernière Steve Marlet, directeur sportif du Red Star et qui s'y connaît niveau ailier. Et vu son âge et sa marge de progression, il ne peut qu'aller plus haut. »

Paul Nardi (Nancy, 20 ans)

Lancé dans le grand bain la saison dernière, Paul Nardi n'a pas déçu. C'est peu de le dire puisque ce blondinet en âge d'enlever son « A » derrière sa Clio s'est immédiatement imposé comme l'un des meilleurs gardiens de L2 (il a d'ailleurs été nommé aux trophées UNFP). Conscient d'avoir repéré un phénomène, Monaco l'engage pour cinq ans à la fin de la saison puis le renvoie dans la foulée à Nancy pour un prêt d'un an. Histoire que le garçon continue sa progression en jouant tous les weekends.

Jessy Pi (Troyes, 20 ans)

Claudio Ranieri l'appréciait, Jean-Marc Furlan va l'adorer. Malgré une concurrence féroce au milieu de terrain à Monaco (Toulalan, Moutinho, Kondogbia, Obbadi), Pi a réussi à convaincre Ranieri de lui donner un peu de temps de jeu en L1. Et pas n'importe quand puisque ses trois premiers matchs dans l'élite ont été disputés contre Marseille, le PSG et Lyon. Ancien de la maison troyenne, Mounir Obbadi assure qu'en recrutant celui qui formera un joli duo avec Thomas Ayasse à la récupération, « l'ESTAC ne s'est pas trompé » .

Souleymane Sawadogo (Clermont, 21 ans)

Petit, frêle et des démarrages qui scotchent ses adversaires les plus vigilants. Non, Clermont n'a pas recruté Nairo Quintana pour qu'il grimpe le Puy de Dôme, mais c'est tout comme. Avec Souleymane Sawadogo dans ses rangs, arrivé libre puisqu'en fin de contrat à Auxerre, le club auvergnat a réalisé un joli coup. Car s'il n'a jamais marqué en L2 sous le maillot de l'AJA, l'ailier burkinabé de poche devrait réparer l'anomalie cette année. Lors des matchs de pré-saison, il a déjà montré qu'il allait faire souffrir plus d'un arrière gauche cette année.


Corentin Jean (Troyes, 19 ans)

L'autre Troyen de cette liste n'est pas un inconnu non plus. Mais voilà, on ne sait pas encore ce qu'il a dans le ventre. Pour ses débuts pros en 2012-2013, Corentin Jean avait réussi un petit exploit en marquant trois buts en neuf titularisations en Ligue 1. On pensait alors qu'il allait flamber à l'étage du dessous. Mais contrarié par les blessures et sans doute aussi par une pression nouvelle, l'attaquant de poche (1,70m, 65kg) a moins brillé (quatre buts). Forcément, on a hâte de voir la suite.

Larry Azouni (Nîmes, 20 ans)

Le prêt de Larry Azouni à Lorient l'an passé se résume simplement : deux entrées de huit minutes en L1, un carton rouge et trois matchs de suspension. Difficile de faire moins convaincant. Mais si le bilan comptable est catastrophique, l'ancien espoir de l'OM a progressé sous les ordres de Christian Gourcuff. Très fin techniquement dans l'entrejeu, il a l'occasion de le prouver à Nîmes, qui lui a fait signer un bail très long pour un club de L2 (quatre ans). Dans un championnat rugueux, soit il sort du lot, soit il s'enterre. Mais quoi qu'il arrive, il est à suivre.



Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7