Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lyon-Marseille (2-0)

Les notes de Lyon

La baraka de Lopes pour saluer le mentor Joël Bats, une défense couvée par Marcelo, une attaque qui ne doit ses stats qu'à la réussite de Fekir et la gnaque de Mariano. Voilà le topo pour un OL qui l'a joué petit bras.

Modififié

Olympique lyonnais



Lopes (8) : Jo a eu son Zico au Mondial 1986 à Guadalajara, Antho a lui trouvé son Adil Rami. Et sa variante Ocampos avec cette fois une parade sur sa droite. Sans oublier la double Gustavo à la fin. La VHS a bien tourné du côté de Lyon, Joël Bats ira désormais trimbaler son magnéto à Montréal.

Tete (5) : Il a vu Ocampos et Amavi débouler de tous les côtés pendant un bon bout de temps, devant bien souvent se battre seul face aux deux lames marseillaises. Tete au carré.

Marcelo (7,5) : On savait qu’il avait déjà le bras assez long pour tenir avec fermeté le secteur défensif de l’OL, mais ce soir, il a mis tout ce qu’il avait en son pouvoir pour geler des attaquants marseillais qui méritaient un tout autre salaire. Merci Patron !

Morel (4,5) : En amoureux du grand air qu'il est, Jérem' a laissé tout le loisir à Rolando et Rami de s'oxygéner les poumons dans sa surface.

Marçal (6) : À ceux qui perdent leur temps à savoir s'il n’y a qu’ « un seul Olympique » , on peut ce soir leur assurer en revanche qu’il n’y a qu’un seul Olympique de Marçal. Et c'était bien assez pour bloquer Flotov.


Tousart (6) : Le milieu lyonnais sait orienter et éclairer le jeu, mais ce qu'il préfère, c'est s'adonner aux tâches obscures. Tant pis pour la filiation. Lucas Skywalker.

Ndombele (6,5) : Génésio lui a fait une petite place dans son onze en poussant Aouar sur un côté, Tanguy ne se gênera pas pour y rester un bon bout de temps vu la prestation solide qu'il a proposée. Remplacé par Memphis Depay (non noté) dans le rôle de la Chinoise qui soulage les parents.

Aouar (6,5) : Gérer la récupération, prendre en charge l'animation d'une aile, assurer la mène du jeu, mettre un petit pont à Zambo, lancer du Sardou avec les Bad Gones, tenir un stand de merguez à la sortie du Parc OL. Aouar et à revoir.

Fekir (6) : Un tir mandandé, un but. Pour le reste, Nabil s'est contenté de fekirer. Ni plus, ni moins. Remplacé par Ferland Mendy dans le temps additionnel. Vous direz pour mendyer, mais non même pas.

Cornet (5) : Un homme qui joue dix minutes à fond avant de disparaître les dix suivantes. Comme s'il était programmé pour entrer à la 80e. Max sans menace.

Mariano Diaz (7) : Quand Mariano veut, Mariano ne demande jamais la permission. Vu sa détermination pour aller marquer son but, il serait capable de mordre les mollets de Morata, d’apprendre à danser le flamenco et même de ramener Carles Puigdemont par le colbac à Madrid pour être sélectionné avec la Roja, avec qui il veut disputer le Mondial. Et comme Steve Mandanda ce soir malgré sa résistance, Lopetegui sera bien obligé de céder. Remplacé par Ferri (non noté), pour laisser à tout ce beau monde tout le temps de s'organiser.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 5 heures 470€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde 2018
    Partenaires
    Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses
    À lire ensuite
    Lopes, hommage réussi