Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Ajax-Manchester United (0-2)

Les notes de l'Ajax

Si les Néerlandais ont eu le ballon tout le match, ils ont été incapables de bouger le solide bloc mancunien. La faute à leurs jeunes créateurs en manque d'inspiration. Hyper frustrant.

Modififié

Ajax Amsterdam




Onana (5,5) : « Onana, what's my name ? » Plus besoin de le demander, on s'en souviendra maintenant. Contre Lyon, il avait fait valoir ses réflexes sur la ligne, et en finale, c'est son jeu au pied qui a impressionné. En vain.

Veltman (6) : Ultra-actif dans son couloir droit, il a subi énormément de fautes de la part de Mkhitaryan, incapable de l'empêcher de se projeter à la régulière. Mais il n'y a aucune justice dans le monde. Car c'est face à l'Arménien qu'il perd son duel sur le deuxième but.

Sánchez (7) : « Sérénité : État de calme, de tranquillité, de confiance sur le plan moral. » Exemple : Davinson Sánchez, patron imperturbable d'une défense à vingt ans.

De Ligt (6,5) : À seulement 17 ans, il s'est montré très solide dans les duels et a souvent pris ses responsabilités dans la participation au jeu. Un vrai rayon de soleil. Sunny De Ligt.

Riedewald (4) : A passé son temps à essayer de rattraper Antonio Valencia. Doit sûrement avoir fait le tour de la Suède à l'heure qu'il est, du coup. Remplacé par un échantillon du réservoir infini de De Jong aux Pays-Bas.

Klaassen (4) : Le capitaine a clairement quitté son navire, plus occupé à s'énerver qu'à mener les siens dans la bataille. Davy Klaassen, c'est pas Davy Jones, qui, lui, ne l'a jamais lâché, son Hollandais volant.

Schöne (3,5) : Le seul joueur de plus de 25 ans sur le terrain côté Ajax, et c'est celui qui semblait le plus asphyxié par l'enjeu. Trop long à lâcher son ballon, clairement pas à la hauteur de ses jeunes coéquipiers. Le tonton gênant qui veut faire « djeuns » en parlant verlan avec les ados de la famille. Remplacé par Van de Beek, auteur de la seule véritable frappe cadrée de l'Ajax.

Ziyech (5) : « I believe Hakim fly » . Eh bien on s'est trompé. Avec ses douze passes décisives en championnat, il était censé être le dépositaire du jeu de l'Ajax. Mais il a été beaucoup trop timide.

Traoré (5,5) : Un énorme potentiel, de belles prises de balle et des accélérations qui font mouche. Mais il semble incapable de voir les mouvements de ses coéquipiers et ne lâche jamais son ballon. Une vraie tête en l'air. Ça plane pour lui. Plastic Bertrand.


Dolberg (5) : Sevré de ballons, il a cependant été très précis dans son jeu en déviation. Ses coéquipiers n'ont pas exaucé ses prières, celles d'obtenir une occasion de tirer au but. En plus, son coach n'avait pas l'air de croire spécialement en lui, vu sa sortie prématurée. La foi, ce n'est plus à la mode. Comme Whoopi Dolberg. Remplacé à l'heure de jeu par Neres, qui est constamment revenu sur son faux pied. Et n'a donc rien apporté de neuf à son équipe puisque tous les offensifs ajacides font la même chose.

Younes (3) : Complètement bouffé par Valencia, parfois snobé par ses coéquipiers, les jambes d'Amin ont tremblé pendant tout le match. Autant que la voix d'Amine quand il se lance dans un refrain endiablé. Raï'n'b fever.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 10 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 22
    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    Hier à 17:45 Leeds enchaîne 19