Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

L'équipe type du dimanche

Un joli week-end de foot européen. Giroud permet à Arsenal de réaffirmer sa première place en Angleterre, l'Atlético Madrid marque 7 buts, Manchester City 6, le Real Madrid 5, le Barça 4, le PSG et le Bayern 3. Bref, les gros ont répondu présent. En revanche, Boruc, le gardien de Southampton, a offert le moment gag du week-end.

Modififié
Sur le banc
Isco

Isco

Il avait quelque peu disparu depuis son énorme hype du début de saison. Hop, le petit génie est ressorti de sa boîte face à Almería, avec son premier but depuis deux mois. Et une passe dé en prime pour CR7. Parce que le Ballon d'or du Portugais, cela concerne tout le monde.

Cassano

Cassano

Avec son numéro 99 sur les épaules, il est allé inscrire son 100e but en Serie A. Et il ne l'a pas fait n'importe comment : sur la pelouse du Napoli, à dix minutes du terme, alors que le score était de 0-0. Il n'a pas sorti une bandelette « Prandelli, je suis là aussi » , mais c'est tout comme.

Sergio
Garcia

Sergio Garcia

L'ancien attaquant du Betis a été le grand artisan de la victoire des siens sur la pelouse du Rayo. Un triplé, dont deux buts sur péno. Un petit évènement : Sergio n'avait tout simplement jamais claqué le moindre hat-trick au cours de sa carrière. À 30 ans, mieux vaut tard que jamais.

Lazarević

Lazarević

Marquer un but décisif dans un derby, c'est beau. Le faire à la 92e minute, lorsque votre équipe est dernière du classement, c'est encore plus fou.

Bo-Kyung
Kim

Bo-Kyung Kim

Le Sud-Coréen a choisi le bon moment pour inscrire son tout premier but en Premier League. Son équipe est menée 2-1 face à Manchester Unite, et il égalise de la tête dans les arrêts de jeu. On comprend la folle joie, juste derrière.

Lucas
Piazón

Lucas Piazón

Prêté par Chelsea, le jeune Brésilien est en train d'exploser aux Pays-Bas, avec son club du Vitesse qui est actuellement leader d'Eredivisie. Auteur d'un doublé ce week-end, il est meilleur buteur de son club. Une valeur ajoutée pour la Seleção de Scolari ?

Boruc

Boruc

« Oui, bonjour, je voudrais m'auto-flinguer, comment faire ? » Bah, en faisant ce que tu as fait face à Olivier Giroud. Non, mais sérieusement, comment un gardien, à ce niveau-là, peut encore faire ce genre de choses ? Le champion de la semaine, sans le moindre doute.

Jallet

Jallet

Seulement titulaire à cinq reprises depuis le début de la saison en Ligue 1, le natif de Cognac a répondu présent face à Reims. On peut même dire qu'il a été le meilleur Parisien. Parce que le fait que la France aille au Brésil, ça le motive ?

Cana

Cana

À la 94e minute du match Sampdoria-Lazio, l'ancien Marseillais s'est transformé en avant-centre. Un contrôle en pleine course, un crochet parfait et une frappe placée, tout ça alors que son équipe était menée 1-0. Costaud.

Vidal

Vidal

Avec les absences de Bonucci et Barzagli, Antonio Conte n'avait pas vraiment le choix. Il a donc demandé à Arturo Vidal de jouer en défense centrale face à Livourne. Et sincèrement, on n'a pas vu la différence. La Juve n'a pas encaissé de but, et Vidal a été impeccable. Bien mieux qu'une roue de secours.

Souaré

Souaré

De la tristesse au bonheur en l'espace de quelques jours. Samedi dernier, il est sur la pelouse lors de Sénégal-Côte d'Ivoire, il est remplacé à la 92e minute, et les Ivoiriens marquent à la 94e, éliminant les Sénégalais. Hier, il retrouve le LOSC, retrouve son bourreau (Kalou), mais c'est lui qui est le héros d'un jour. Son but à la 84e minute vaut la deuxième place du classement. Et cette fois-ci, il n'est pas sorti à la ...

Jesús
Navas

Jesús Navas

Un doublé, une passe décisive : l'Espagnol a été énorme face à Tottenham. Son premier but, inscrit après quelques secondes de jeu, est une vraie pépite. Quand lui, Touré, Agüero et Negredo sont à ce niveau-là, c'est un régal.

Götze

Götze

Entré en jeu sous la bronca, l'ancien du BVB a encaissé, a pris sur lui et a répondu de la meilleure des manières : avec le but qui débloque la situation lors de ce super choc de Bundesliga. Et, malgré les huées, il n'a pas célébré son but. Aurait-il survécu s'il était parti en courant sous le mur jaune pour hurler sa joie ?

Lampard

Lampard

Le capitaine des Blues s'offre un doublé sur la pelouse du club où il a été formé. Un doublé qui lui permet de réaffirmer son rang de meilleur buteur de l'histoire du club. Rien que ça.

Raùl
Garcia

Raùl Garcia

Samedi soir, l'Atlético Madrid s'est défoulé sur Getafe, 7-0. Tous les Colchoneros ont été bons, mais Raùl Garcia a été particulièrement convaincant, avec un doublé et une prestation énorme derrière David Villa. Et on parle là d'un mec qui n'a jamais été sélectionné en équipe d'Espagne.

Giroud

Giroud

Certes, il inscrit un but gag et un pénalty. Oui, mais, dans les deux cas, il fallait être là pour la mettre au fond. Dans cette équipe d'Arsenal qui mène un train d'enfer en Premier League, Ramsey et Özil sont les génies, mais Giroud est clairement l'indéboulonnable canonnier. Puisse-t-il rester à ce niveau-là jusqu'à Rio.

Vela

Vela

Si Boruc est le champion de la semaine d'un point de vue ironique, le Mexicain, lui, est le héros du week-end, sans la moindre ironie. Alors que son équipe est menée 3-1 à la maison, il se transforme en Super Sayen et inscrit trois buts en 20 minutes, pour une victoire 4-3. Ah, oui, on a failli oublier : c'est aussi lui qui avait ouvert le score, évidemment.

Boruc (Southampton) « Oui, bonjour, je voudrais m'auto-flinguer, comment faire ? » Bah, en faisant ce que tu as fait face à Olivier Giroud. Non, mais sérieusement, comment un gardien, à ce niveau-là, peut encore faire ce genre de choses ? Le champion de la semaine, sans le moindre doute.

Jallet (PSG) Seulement titulaire à cinq reprises depuis le début de la saison en Ligue 1, le natif de Cognac a répondu présent face à Reims. On peut même dire qu'il a été le meilleur Parisien. Parce que le fait que la France aille au Brésil, ça le motive ?

Cana (Lazio) À la 94e minute du match Sampdoria-Lazio, l'ancien Marseillais s'est transformé en avant-centre. Un contrôle en pleine course, un crochet parfait et une frappe placée, tout ça alors que son équipe était menée 1-0. Costaud.

Vidal (Juventus) Avec les absences de Bonucci et Barzagli, Antonio Conte n'avait pas vraiment le choix. Il a donc demandé à Arturo Vidal de jouer en défense centrale face à Livourne. Et sincèrement, on n'a pas vu la différence. La Juve n'a pas encaissé de but, et Vidal a été impeccable. Bien mieux qu'une roue de secours.

Souaré (Lille) De la tristesse au bonheur en l'espace de quelques jours. Samedi dernier, il est sur la pelouse lors de Sénégal-Côte d'Ivoire, il est remplacé à la 92e minute, et les Ivoiriens marquent à la 94e, éliminant les Sénégalais. Hier, il retrouve le LOSC, retrouve son bourreau (Kalou), mais c'est lui qui est le héros d'un jour. Son but à la 84e minute vaut la deuxième place du classement. Et cette fois-ci, il n'est pas sorti à la 92e.

Jesús Navas (Manchester City) Un doublé, une passe décisive : l'Espagnol a été énorme face à Tottenham. Son premier but, inscrit après quelques secondes de jeu, est une vraie pépite. Quand lui, Touré, Agüero et Negredo sont à ce niveau-là, c'est un régal.

Götze (Bayern Munich) Entré en jeu sous la bronca, l'ancien du BVB a encaissé, a pris sur lui et a répondu de la meilleure des manières : avec le but qui débloque la situation lors de ce super choc de Bundesliga. Et, malgré les huées, il n'a pas célébré son but. Aurait-il survécu s'il était parti en courant sous le mur jaune pour hurler sa joie ?

Lampard (Chelsea) Le capitaine des Blues s'offre un doublé sur la pelouse du club où il a été formé. Un doublé qui lui permet de réaffirmer son rang de meilleur buteur de l'histoire du club. Rien que ça.

Raùl Garcia (Atlético Madrid) Samedi soir, l'Atlético Madrid s'est défoulé sur Getafe, 7-0. Tous les Colchoneros ont été bons, mais Raùl Garcia a été particulièrement convaincant, avec un doublé et une prestation énorme derrière David Villa. Et on parle là d'un mec qui n'a jamais été sélectionné en équipe d'Espagne.

Giroud (Arsenal) Certes, il inscrit un but gag et un pénalty. Oui, mais, dans les deux cas, il fallait être là pour la mettre au fond. Dans cette équipe d'Arsenal qui mène un train d'enfer en Premier League, Ramsey et Özil sont les génies, mais Giroud est clairement l'indéboulonnable canonnier. Puisse-t-il rester à ce niveau-là jusqu'à Rio.

Vela (Real Sociedad) Si Boruc est le champion de la semaine d'un point de vue ironique, le Mexicain, lui, est le héros du week-end, sans la moindre ironie. Alors que son équipe est menée 3-1 à la maison, il se transforme en Super Sayen et inscrit trois buts en 20 minutes, pour une victoire 4-3. Ah, oui, on a failli oublier : c'est aussi lui qui avait ouvert le score, évidemment.

Remplaçants :

Isco (Real Madrid) Il avait quelque peu disparu depuis son énorme hype du début de saison. Hop, le petit génie est ressorti de sa boîte face à Almería, avec son premier but depuis deux mois. Et une passe dé en prime pour CR7. Parce que le Ballon d'or du Portugais, cela concerne tout le monde.

Cassano (Parme) : Avec son numéro 99 sur les épaules, il est allé inscrire son 100e but en Serie A. Et il ne l'a pas fait n'importe comment : sur la pelouse du Napoli, à dix minutes du terme, alors que le score était de 0-0. Il n'a pas sorti une bandelette « Prandelli, je suis là aussi » , mais c'est tout comme.

Sergio Garcia (Espanyol) L'ancien attaquant du Betis a été le grand artisan de la victoire des siens sur la pelouse du Rayo. Un triplé, dont deux buts sur péno. Un petit évènement : Sergio n'avait tout simplement jamais claqué le moindre hat-trick au cours de sa carrière. À 30 ans, mieux vaut tard que jamais.

Lazarević (Chievo) Marquer un but décisif dans un derby, c'est beau. Le faire à la 92e minute, lorsque votre équipe est dernière du classement, c'est encore plus fou.

Bo-Kyung Kim (Cardiff City) Le Sud-Coréen a choisi le bon moment pour inscrire son tout premier but en Premier League. Son équipe est menée 2-1 face à Manchester Unite, et il égalise de la tête dans les arrêts de jeu. On comprend la folle joie, juste derrière.

Lucas Piazón (Vitesse Arnhem) Prêté par Chelsea, le jeune Brésilien est en train d'exploser aux Pays-Bas, avec son club du Vitesse qui est actuellement leader d'Eredivisie. Auteur d'un doublé ce week-end, il est meilleur buteur de son club. Une valeur ajoutée pour la Seleção de Scolari ?

Aboubakar (Lorient) Falcao, Ibrahimović, Cavani... Et Aboubakar ! À la cinquième place du classement des buteurs, derrière les monstres, on trouve l'attaquant lorientais, auteur d'un doublé sur la pelouse d'Évian TG. La bonne surprise bretonne de la saison.

Lukaku (Everton) Un doublé lors du derby de la Mersey, cela ne s'oublie pas. Dommage pour lui que Sturridge soit venu gâcher la fête. Car, sinon, Romelu était le héros pour les six mois à venir.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 44 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises