Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Jeannot, la guerre de raison

Meilleur buteur lorientais sur l’ensemble de la saison dernière, Benjamin Jeannot est aujourd’hui un soldat en voie de désertion après un peu moins de trois mois de suspension. Sauf que son club ne veut pas le laisser partir. Par intérêt plus que par envie.

Modififié
Pour nettoyer le bordel, Bernard Casoni a préféré abattre la carte de l’ironie : « Bon, il y a un grand club comme Toulouse qui le demande. Bien sûr que je compte sur lui, il n’a jamais été question qu’il parte, mais je ne suis pas dans la tête des gens... » Arrivé début novembre sur le banc d’un FC Lorient dernier de Ligue 1, le technicien a choisi ce début d’année pour commencer à établir un premier bilan de son début de mandat. Dans la presse, il parle de la « fragilité psychologique » récurrente de son groupe et aussi du manque d’engagement auquel il souhaite s’attaquer dès la reprise qui débutera dimanche par la réception de Nice en Coupe de France. Casoni sait que son équipe est déjà à un tournant à l’heure où elle s’apprête à voir partir ses deux meilleurs buteurs – Benjamin Moukandjo et Majeed Waris – à la CAN. Alors, il n’est pas question pour lui de se séparer de l’une de ses dernières cartouches offensives disponibles malgré ses envies de départ. Au fond, l’entraîneur lorientais ne s’inquiète pas et affirme même avoir « la garantie du président qu’il fera tout pour [qu’on] se sauve » . À commencer par conserver Benjamin Jeannot donc. Un mec qui était la saison dernière le meilleur buteur du club toutes compétitions confondues malgré un statut flou, souvent rangé sous l’étiquette de joker. Aujourd’hui, Jeannot a vingt-quatre ans et veut jouer, ce qui est compréhensible. Toulouse lui fait la cour, lui est séduit, mais Lorient s’y oppose. Une classique situation de bras de fer entre intérêts et nécessité. Interrogé dans les colonnes de L’Équipe mardi, l’ancien buteur de Nancy et Châteauroux est pourtant clair : « J’aspire vraiment à aller à Toulouse. C’est une très bonne opportunité pour moi. (...) Mon choix est fait. » Le mercato a bien repris.

La poussette et la valeur


Les chiffres d’abord. Cette saison, Jeannot n’a compilé que soixante et onze minutes sur une pelouse de Ligue 1 et jamais dans la peau d’un titulaire. Pour comprendre la raison, il faut maintenant en venir aux faits. Oui, car si le bonhomme en est là, c’est avant tout par sa faute. Au départ, cet exercice devait être celui de la confirmation pour un joueur qui avait toute la confiance de son ancien entraîneur, Sylvain Ripoll. La mèche de Laxou est arrivée en Bretagne en juin 2014 pour lui et son projet de jeu. Mais il a tout foutu en l’air en allant tamponner l’arbitre Amaury Delerue le 20 août dernier, contre Bastia (0-3), au cœur de la deuxième soirée de Ligue 1 de la saison. Résultat : dix matchs de suspension ferme et un début de saison flingué, au bout duquel Ripoll a pris la porte. Depuis son retour du bagne, Jeannot n’a joué que quarante-deux minutes, ce qui est déjà pas mal pour un remplaçant, mais c’est dans ce détail qu’il a compris. « C’est ma troisième année ici et je n’ai jamais été considéré comme un titulaire à part entière. L’an dernier, je fais mes matchs, je finis meilleur buteur du club toutes compétitions confondues et je n’ai pas droit à plus de confiance. Je pense ne pas être considéré à ma juste valeur. » Dans ce cas-là, pourquoi rester ?

Pourquoi rendre des services ?


Pour jouer, car c’est ce que va faire Jeannot en janvier, au moins. Oui, mais il ne veut pas n’être qu’un simple bouche-trou à la pointe d’un club qui ne lui a jamais accordé une pleine confiance, et donc pour lequel il n’est plus forcément prêt à rendre des services. Du côté de Toulouse, Benjamin Jeannot se sait désiré, et ce depuis l’été dernier où Pascal Dupraz l’avait déjà ciblé pour muscler les arrières de sa doublette Toivonen-Braithwaite. C’est ce qu’il explique : « Pascal Dupraz est un coach que j’apprécie. Il fait progresser ses joueurs. Ensuite, Toulouse est un club ambitieux avec un jeu qui, je pense, peut me convenir. » Sera-t-il plus titulaire qu’à Lorient ? Pas forcément dans un premier temps, mais Jeannot veut aussi changer de cadre de vie comme il l’a déjà expliqué à plusieurs reprises. Voilà donc le premier feuilleton du mercato lorientais, le premier bras de fer silencieux – soit sans entraînement séché ou manque d’envie – qu’il va falloir régler avant de reprendre une mission sauvetage périlleuse. Casoni affirme avoir, avec son staff, « remis à niveau » Jeannot. Son attaquant a préféré monter au créneau. Affaire à suivre.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 58
Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 74 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 24 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall
Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15
À lire ensuite
Fernandinho, face sombre