Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Nice (2-2)

Falcao gâche le récital de Super Mario

Après un match globalement maîtrisé, notamment grâce à un immense Mario Balotelli, Nice a fini par craquer au dernier moment. L'œuvre de Falcao, qui sauve les apparences pour Monaco.

Modififié

AS Monaco 2-2 OGC Nice

Buts : Diakhaby (34e) et Falcao (90e+2) pour Monaco // Balotelli (47e et 68e)

Les Monégasques sont des petits filous. On joue la toute dernière minute du temps additionnel, et les hommes de Leonardo Jardim sont menés 2-1 dans un match où ils ont été malmenés. Jorge va chercher une faute de Pierre Lees-Melou à l'entrée de la surface. Il se relève à peine pour jouer vite le coup franc vers Stevan Jovetić. Le Monténégrin ouvre son pied et bute sur Walter Benítez. Mais le Tigre est là, devant tout le monde, pour profiter de la naïveté des jeunes défenseurs niçois et pousser le ballon au fond des filets. C'était son premier ballon touché dans la surface en plus d'une heure et demie de jeu. Apparemment, les grands attaquants n'ont guère besoin de plus.

Njie emballe Marseille

Super Balo


Dès le début du match, les deux équipes mettent une grosse intensité dans les duels. Mais après quelques minutes à se rentrer dedans, une tendance se dessine : comme en Coupe de France il y a une semaine, l'OGC Nice prend peu à peu le contrôle du ballon, tandis que Monaco attend l'erreur pour piquer en contre. Les Aiglons, même si plus prudents qu'il y a une semaine pour ne pas se faire piéger de la même manière, ne peuvent s'empêcher de prendre plus de risques que leurs adversaires. Monaco a dû mal à enchaîner trois passes, mais le scénario cruel du match de Coupe se reproduit.

À la demie heure de jeu, sur un centre d'Allan Saint-Maximin, Pierre-Lees Melou lève bien le ballon sur son contrôle pour décocher une bonne reprise de volée, captée par Subašić. Quelques secondes plus tard, c'est Monaco qui contre et se montre pour la première fois dangereux. Thomas Lemar centre du pied droit vers Adama Diakhaby, qui touche le ballon de la main. La balle rebondit ensuite sur le dos de Keita Baldé, avant de revenir dans les pieds de Diakhaby. L'attaquant monégasque marque, malgré la probable faute de main. Un énorme coup sur la tête pour les Aiglons, qui payent cher leur manque de réalisme et d'agressivité dans le domaine offensif.

Falcao le sauveur


Mais au lieu de planter le deuxième pion comme en Coupe de la Ligue, Monaco fait l'erreur de se contenter de gérer jusqu'à la mi-temps. Du coup, au retour des vestiaires, les Niçois ne sont pas du tout hors course, et décident d'accélérer tout de suite. Bien sûr, la solution vient d'un homme : Mario Balotelli. Déjà principal détonateur des Niçois en première période – première frappe du match dans les bras de Danijel Subašić et bon coup franc direct qu'il a lui-même provoqué –, l'Italien permet donc aux siens d'égaliser. Une nouvelle fois sur un très bon centre de Saint-Maximin, l'ancien Milanais coupe parfaitement entre Kamil Glik et Andrea Raggi pour tromper Subašić.

Monaco est dans le dur. Et malheureusement pour les Monégasques, Super Mario n'en a pas fini avec eux. Peu après l'heure de jeu, il double la mise sur une bonne percussion et une frappe contrée par Andrea Raggi. Son 18e but de la saison toutes compétitions confondues, record personnel égalé. Mais alors que Monaco ne semble pas en mesure de relever la tête, les Niçois, probablement usés, se relâchent dans le temps additionnel. Après une poignée de situations très chaudes, quelques cafouillages devant leur but, les Aiglons font la faute de concentration de trop et, dans un autre style que Balotelli, moins flamboyant, Falcao fait aussi son taf d'avant-centre. C'est ballot.

Monaco (4-2-3-1) : Subašić - Sidibé, Glik, Raggi, Jorge - Moutinho, N'Doram (Ghezzal, 81e) - Diakhaby (Jovetić, 76e), Lemar, Baldé (Lopes, 69e) - Falcao
Nice (4-3-3) : Benítez - Burner, Marlon, Dante, Le Marchand (Sarr, 60e) - Lees-Melou, Cyprien, Seri - Saint-Maximin, Balotelli (Srarfi, 93e), Pléa


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    La Ligue 1 du mardi, c'est bien aussi.




    Dans cet article


    Partenaires
    Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 26 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9 dimanche 12 août La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 64 dimanche 12 août Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1
    À lire ensuite
    Caen mutile Bordeaux