1. // Période de grand froid sur la France

Divert : « Mettre des collants pour lutter contre le froid »

Fabrice Divert est bien installé dans son frais bocage normand à Verson, pas trop loin de Caen, où il a joué entre 1983 et 1991 et dont il est le meilleur buteur en première division. Avec son blase et sa naissance au cœur du mois de février, il était l'homme idéal pour nous parler des températures polaires qui sévissent sur l'Hexagone et leurs conséquences sur le football.

Modififié
15 7
Quelle température fait-il chez toi en ce moment?

Là, il doit faire 0 degrés.

Fabrice Divert était-il plus à l'aise entre novembre et mars?

Ça, c'est une bonne question. Je ne sais pas, ça ne me gênait pas trop en tout cas, mais bon c'est sûr que c'est pas les conditions idéales pour jouer. J'étais plus efficace quand il faisait meilleur.

Pourquoi Caen galère cet hiver ?

Ils ont toujours un passage qui n'est pas facile à cette période-là. Après, il y a des gens en place pour gérer, jusqu'à présent ils s'en sont sortis...

Tu penses que Franck Dumas va passer l'hiver?

Moi je sais pas, ça va faire quatorze ans qu'on est revenus sur Caen, j'ai pas de source interne, je suis la situation en lisant le journal, on sait pas tout ce qui se passe. On est revenus parce qu'on a toute notre famille dans la région. Je suis Caen comme un supporter mais de loin, j'étais juste président du club de Verson (la ville où il réside près de Caen, ndlr) pendant cinq ans, j'ai arrêté l'an dernier. Cinq ans de bénévolat c'est bien, ça permet de rentrer dans le foot amateur et de voir comment gérer une association, c'est ça que ça m'a appris mais c'est beaucoup de temps et de travail.

Les hivers sont rudes à Verson, c'est compliqué pour jouer au foot?

Ah ben de toute façon, dans cette période, la Ligue et le District anticipent leurs décisions, notamment parce qu'ils reçoivent énormément d'arrêtés municipaux. Quand c'est gelé, je vois pas l’intérêt de jouer sur un terrain où il n'y a pas d'appuis. Quand il y a de la neige, c'est même pas la peine. C'est complètement aberrant de jouer sur des surfaces pas adaptées.

C'est quoi tes conseils pour lutter contre le froid sur les terrains?

Je crois que c'est surtout la volonté qui fait la différence. Si le froid vous empêche de jouer, c'est une question de mental. Il faut passer au-dessus des questions de température, puis quand il faut jouer, vous y allez. Le froid, on a toujours les moyens de lutter contre, déjà si on a les mains protégées, ne serait-ce qu'avec des gants, si on a quelque chose sous le maillot. Il y a également les fameux collants. Si on peut déjà s'enlever un peu la fraîcheur qu'on peut avoir sur la peau, après dans la tête, il ne fait pas si froid que ça.

Tes années à Montpellier ont été plus compliquées que celles à Caen : il faisait trop chaud?

Ah non, non, je ne crois pas, la première année j'ai fini à 14 buts. Après il y a eu beaucoup de changements d’entraîneur qui m'ont déstabilisé, puis j'ai fait deux années en demi-teinte avec 7 buts et une dernière très correcte avec 11 buts. Maintenant, si on n'est pas à l'aise dans un club, c'est facile, il suffit d'aller voir ailleurs, mais bon ce n'était pas une époque comme aujourd'hui où on pouvait partir comme on voulait. Je pense qu'on était dans une optique où si on signait quatre ans, on restait quatre ans même si certains n'en faisaient qu'à leur tête, c'était pas mon style. Après au niveau des conditions climatiques, bon c'est sûr que ça changeait de Caen, ne serait-ce qu'au niveau de la reprise de championnat, on s'entrainait très tôt le matin parce qu'il faisait très chaud dans la journée. Il fallait boire beaucoup, la façon de s'alimenter n'était pas la même. L'écart climatique m'a clairement perturbé.

Tu as déjà joué contre Aron Winter ou Jacques Glassmann de Valenciennes?

Euh non, aucun des deux.

Le report des matchs à cause du froid, ça aura des conséquences pour certains clubs?

Oui, si on prend le cas de Caen contre Auxerre, ça modifie complétement la préparation du match, le classement ne sera plus le même quand ils s'affronteront, certains matchs se joueront en fin de saison, si deux équipes concernées par la descente se jouent plus tard alors qu'elles seront quasiment sauvées, ça sera bizarre. Mais bon malheureusement c'est les aléas de la saison, même avec les terrains synthétiques comme à Nancy, c'est compliqué de jouer si c'est gelé.

Tu peux me raconter un "fait Divert" ?

J'ai pas spécialement d'anecdotes, je sais pas (rires). Si à la limite. Une anecdote de ma deuxième année en première division, on recevait Lens, ils étaient déjà condamnés, du coup ils jouaient tous derrière. Et puis j'arrive à marquer à la 93e, les gens voyaient qu'on était à 0-0 et à ce moment-là, on était condamnés à descendre en Division 2. Beaucoup ont donc quitté le stade et ils étaient déjà sur le boulevard, puis ils sont revenus en virage pour l'explosion de joie puisqu'on se sauvait. C'est une anecdote comme ça, mais c'est vrai qu'aujourd'hui, les gens quittent souvent le stade avant le fin du match, et là ils étaient tous revenus en foule.

Tu fais quoi maintenant?

Là je fais rien de spécial. Je n'ai rien de précis parce que je ne cherche pas non plus ! Si des choses se présentent, on réfléchira pour voir si ça peut être intéressant de repartir dans le monde du travail si on peut dire. Je ne me vois pas aller autre part que dans le foot. Ça fait quatorze ans que je suis revenu dans ma région, mais je n'ai pas été sollicité donc on verra.


Propos recueillis par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

fab le coach Niveau : District
Non mais c'est quoi ces questions posées. Je sais que l'article est second degré mais "Les hivers sont rudes à Verson, c'est compliqué pour jouer au foot?"
Sérieux quoi ...
C'est le Petit Rapporteur à Montcuq, un peu, non?
gravegwesk Niveau : DHR
J'avoue que j'm'en tamponne de son avis sur le foot actuel. Mais j'apprecie les anecdotes sur son epoque. Merci Sofoot !!
Vieuxfooteux.blogspot.com
Rosé Bonvin Niveau : DHR
Un article passionnant, des questions pertinentes, un humour digne des plus grands. Arthur Jeanne vous êtes à la croisée des chemins entre Laurent Ruquier et PPDA. Le prix Albert-Londres vous tend les bras!
Rosé Bonvin Niveau : DHR
Un article passionnant, des questions pertinentes, un humour digne des plus grands. Arthur Jeanne vous êtes à la croisée des chemins entre Laurent Ruquier et PPDA. Le prix Albert-Londres vous tend les bras!
Ça m'a fait rire, rien de mieux que du second degré pour démarrer la journée. Puis on en a besoin en ce moment. D'un second degré !
A un moment de l'interview, j'ai dormi...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
15 7