En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Caen au bout du suspense, Troyes et le Gazélec n'y arrivent pas

Deux buts au bout du temps additionnel, autant de cartons rouges, un ciseau de Jimmy Briand et même un peu de kung-fu : la Ligue 1, ce samedi soir, c'était bon.

Modififié

Angers 1-0 Troyes

But : Mangani (57e) pour le SCO

L'événement de ce match côté angevin, c'est le retour de Cheick N'Doye. D'ailleurs, la première mi-temps se résume à cet homme. Seul devant les barres à la 15e, il vendange sa tête pour ce qui est la plus grosse occase du premier acte. À la 33e, nouvelle cagade : N'Doye fait une démonstration de kung-fu sur le torse d'un pauvre Troyen et se fait logiquement sortir plus tôt que ses potes. Bizarrement, les joueurs de Stéphane Moulin commencent la seconde mi-temps comme s'ils étaient douze sur la pelouse, jusqu'à faire craquer la défense troyenne et Karaboué, qui fait une Thiago Silva en offrant le penalty de l'ouverture du score à Mangani (57e). Ce sera le seul but du soir à Jean-Bouin, et il suffit largement au bonheur des Bianconeri du Maine-et-Loire. De son côté, Troyes continue de concurrencer le Gazélec Ajaccio dans sa course au record du plus petit nombre de points sur une saison. Toujours aucune victoire pour eux cette saison. Angers, lui, est cinquième. À quatre points du PSG. Folie.

Guingamp 2-1 Gazélec

Buts : Privat (23e), Briand (61e) pour Guingamp / Mangane (35e) pour le Gazélec

His-to-rique ! Le Gazélec a marqué un but. Le premier des Corses en L1, après 486 minutes à crever la dalle. C'est Kader Mangane qui l'a claqué en reprenant un centre bien, bien tendu de papy Ducourtioux (35e). Il répond alors à Sloan Privat, auteur de son deuxième but de la saison sur un service astucieux de Jimmy Özil Briand, 3 passes décisives cette saison, à la 23e. Mais c'était trop beau pour l'équipe des gaziers-électriciens du Sud, alors Sylla se fait expulser à la 40e, histoire de rendre le challenge un peu plus difficile. Résultat, la seconde mi-temps tourne mal : la possession grimpe à 70% pour les Bretons, Briand se pète un ciseau retourné à la 61e et donne un avantage définitif à l'EAG, qui aurait pu alourdir la marque. Alors que Guingamp intègre la première partie du tableau, ça sent déjà le sapin pour le Gazélec et son unique point en six journées.

Bastia 1-3 Nice

Buts : Danic (23e) pour Bastia / Mendy (33e), Germain (40e), Benrahma (93e) pour le Gym

Faute d'avoir vraiment le choix, c'était l'affiche frisson de la soirée. Et la première période nous donne ce qu'on était venu chercher : Gaël Danic envoie une patate et nettoie la lucarne d'Hassen (24e), Nampalys Mendy lui répond dans la foulée d'un amour de frappe enveloppée (33e). Un contrôle porte-manteau plus tard, Germain pointe le bout de son bec et fait passer les Aiglons devant, à la 40e minute. Pendant que, dans le camp d'en face, Brandão fait étalage de sa palette technique en remportant le game du plus gros raté de la soirée (de la saison ?). Après la pause, le Sporting, porté par un Danic transcendé, a poussé très fort, jusqu'à accoucher... d'un contre niçois, transformé par Benrahma au bout du temps additionnel. Cruel pour les insulaires, jouissif pour leurs voisins du « Nord » , qui grimpent en 8e position.

Caen 2-1 Montpellier

Buts : Rodelin (19e), Louis (92e) pour Caen / Martin (32e) pour Montpellier

Le 5e contre le 19e. 19, soit le nombre de minutes qu'il a fallu à Ronny Rodelin pour ouvrir la marque, en mangeant Mathieu Deplagne sur un centre d'Hervé Bazile (19e). Après sa galette de passe décisive pour Féret la semaine dernière, l'ancien Lillois continue de s'éclater sur le front de l'attaque caennaise. Alors qu'en tribunes, les supporters malherbistes commencent à se demander si leur stade est homologué pour la Ligue des champions, c'est Jonas Martin qui vient souffler du froid sur les fesses de Rolland Courbis en égalisant sur penalty (32e). La seconde mi-temps met ensuite les nerfs des joueurs de Garande à très rude épreuve : Andy Delort voit sa tête à bout portant repoussée sur sa ligne par un défenseur (53e), Yahia violente la barre transversale (69e), avant qu'Hilton ne sauve encore sur sa ligne un lob de Féret, alors que Jonathan Ligali se promenait au milieu de terrain après une improbable sortie (74e). Pour un scénario dramatique assuré, il fallait donc attendre la 93e minute, et un but de Jeff Louis qui vient assommer les troupes de Nicollin. Une réalisation plus que méritée, qui récompense une équipe caennaise auteur d'un excellent début de saison, sur le podium ce soir.

Reims 1-1 PSG

Le compte-rendu à lire ici

Par Albert Marie
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom