Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

André Ayew et le mirage de la prolongation

L'OM voudrait faire le maximum pour prolonger André Ayew. Une belle opération de com' pour calmer la grogne des supporters sur le sujet.

Modififié
Dimanche dernier, les supporters marseillais ont plus suivi la finale de la CAN que le choc Lyon-PSG. C'est que, avec le nul des Olympiens à Rennes, ils n'avaient pas forcément le cœur à parler course au titre. Mais de nombreux cafés vibraient surtout pour un des siens, André Ayew. Le joueur vénéré à Marseille, mais sous-coté partout ailleurs avait l'occasion de prendre toute la lumière de la planète football, en étant le patron d'une sélection proche de ramener un trophée convoité depuis 33 ans au pays. Mais trois de ses coéquipiers ont raté leur tentative. En pleurs à la fin du match, il inquiétait un public qui se demandait dans quel état l'OM allait le récupérer. Mais André Ayew est resté André Ayew. Il est rentré dans la semaine, a demandé à jouer, a été titulaire contre Reims vendredi, a changé de poste à la mi-temps pour redynamiser toute son équipe avant de marquer et d'enflammer le Vélodrome. Il a couru dans tous les sens, s'est jeté, s'est relevé, a harangué une foule qui a vu un OM très pâle pendant 5 matchs sans lui. C'est bien connu, le football n'en demande pas tant pour s'enflammer, surtout à Marseille.

#ProlongationduSoldatAyew


Ainsi, le week-end a vu germer un #ProlongationduSoldatAyew sur les réseaux sociaux. Extrêmement populaire chez les jeunes et chez les abonnés en virages, André Ayew, le symbole, le guerrier formé au club, a déjà éclipsé la recrue Lucas Ocampos et fait même oublier que le meilleur Phocéen contre Reims était en fait Dimitri Payet. Car, pour avoir vu ce que donnait l'OM en son absence, difficile de se projeter sur la saison prochaine alors qu'il aura choisi une autre écurie, son bail prenant fin en juin 2015. Invité dimanche soir sur RTL, André Ayew n'a pas esquivé les questions sur son avenir : « L'OM a des soucis financiers et ne peut pas payer certains salaires. Dans ma tête tout est ouvert. Un joueur veut progresser en tant que joueur et veut progresser aussi dans tous les aspects » . Une manière de dire qu'il ne s'attend pas à baisser son salaire. Ce qu'il avait déjà expliqué la saison dernière : « Quand tu fais bien ton travail, on ne vient pas te voir pour te dire que c'est bien, mais qu'il va falloir que tu gagnes moins » . Une réflexion légitime : lorsqu'il voit comment ses dirigeants sont capables de dépenser, sur le cas Dória par exemple, Ayew doit se demander s'il est absolument vital qu'il leur fasse économiser une centaine de milliers d'euros par mois.

Communication


Pour anticiper la grogne des supporters, le club n'a pas tardé à contre-attaquer. Via des médias amis, l'état-major olympien a laissé filtrer des infos concernant la fameuse réunion évoquée par le joueur sur les ondes. Oui, le club veut tout faire pour le prolonger. Il faut juste être sûr de se qualifier pour la prochaine Ligue des champions. Après, promis, on signe, en espérant qu'il ne se soit pas déjà engagé ailleurs. Un message efficace qui a anesthésié immédiatement les supporters naïfs. Mais qui n'est rien d'autre qu'un beau coup de communication. Rien n'empêchait les dirigeants d'ajouter dans le contrat du joueur une option d'une saison supplémentaire en cas de qualification pour la C1 l'été dernier, voire l'été d'avant. Pas besoin de se creuser la tête, il suffisait de recopier ce qui était inscrit dans le contrat de Mathieu Valbuena actualisé début 2013. Si ce n'a pas été fait, c'est bien que les dirigeants de l'OM avaient dans l'idée de se séparer du joueur. En fait, dès que Labrune le refait signer au cœur de la saison 2011-2012 alors qu'il flambe en Ligue des champions, c'est dans l'optique de bien le vendre en fin d'exercice. Un projet qui est loin de gêner Ayew. Alors que les joueurs estampillés Bernès sont priés de quitter le club (Diarra, Azpilicueta, M'Bia), André Ayew quitte son agent pour rejoindre le conseiller de Didier Deschamps, dans l'espoir de signer au Bayern.

Fin inéluctable ?


Il fera finalement trois saisons de plus à l'OM, non sans être proche de la Premier League à quasiment chaque mercato. Libre de signer où il veut depuis le premier janvier, Ayew va prendre son temps pour voir quel club allemand ou anglais lui offre le meilleur projet. Il n'a pas laissé Darren Dein, l'agent d'Henry, Fàbregas, Van Persie et Adebayor, se rapprocher de lui pour prolonger à Marseille. Mais pour ménager les supporters, quelques rebondissements ne sont pas à exclure. Après, il ne faut pas s'attendre à ce que ce soit forcément sincère...


Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 19
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Il est temps…