1. //
  2. //
  3. // Liverpool-Man. United

À Manchester, la vérité est au bout des couloirs

Il paraît qu’en dépensant des millions et en embauchant Ibrahimović et Mourinho, Manchester United est en train de perdre son identité. Erreur. Si on ne reconnaît plus les Red Devils, c’est d’abord à leur façon de jouer. Et à leur incapacité à trouver des ailiers performants.

Modififié
1k 19
On a d’abord, pour tenter d’expliquer l’irrégularité de Manchester United depuis trois ans, pointé la défense du doigt. C’est qu’on ne remplace pas la paire iconique Ferdinand-Vidić d’un claquement de doigt. Pourtant, ce n’est pas de la faute de la charnière Blind-Smalling si les Red Devils ont endormi tout Old Trafford la saison dernière, ponctuée par le total indigne de quarante-neuf buts inscrits. Cette année encore, les hommes de Mourinho peinent à marquer, et donc à enchaîner les victoires. On a alors mis en avant le déclin – réel mais logique – de Wayne Rooney. Puis le positionnement de Pogba, qui ne serait pas fait pour le 4-2-3-1. Et si ce MU-là était en fait le reflet d’un mal qui touche le foot dans sa globalité ? À savoir la disparition lente et progressive des ailiers pure souche. Au départ, les « faux pieds » étaient une mode. Puis c’est devenu la tumeur du foot moderne, tournée vers la statistique individuelle. Il faut à tout prix rentrer sur son bon pied pour frapper et marquer des buts. Résultat, plus personne ne déborde. Le problème, c’est que tout le monde ne peut devenir Robben ou Messi. Dans ce contexte, pas étonnant de voir un club, où l’ailier virevoltant qui colle la ligne faisait office de tradition, balbutier son football.

Klopp, le cauchemar de Mourinho

L'aile ou la cuisse ?


À la base, celui qui était censé incarner ce nouveau modèle de joueur offensif de couloir à United s’appelle Memphis Depay. Sa hype n’aura duré que quelques matchs, après son arrivée. Seulement, les défenseurs de Premier League, pas idiots, ont vite saisi que le Batave n’avait qu’une note à sa partition : un crochet pour se replacer dans l’axe du but et allumer une frappe. Ne dribblant plus personne après un mois de compétition, il s’est retrouvé sur le banc pour ne jamais en sortir. Le souci, c’est qu’il n’a pas vraiment été remplacé. Et que United a préféré mettre ses millions sur Di María, Martial ou Pogba plutôt que sur Bale. Alors, pour animer ses couloirs, Manchester United a bricolé. En exilant sur l’aile des avants-centres (Martial, Rashford) – qui sauvent la face grâce à leur pointe de vitesse supérieure à la moyenne –, mais qui se retrouvent bien incapables de centrer en première intention, ou des meneurs de jeu (Mata, Mkhitaryan). Même Rooney s’est retrouvé à occuper l’aile droite en fin de match lors du derby. Aussi talentueux que soit Anthony Martial, il ne deviendra jamais Ryan Giggs – il risque d’ailleurs de freiner sa progression s’il continue à être utilisé comme solution de dépannage.

Le couloir de la mort


Si le réservoir offensif de United est fourni en quantité, on peine à y voir le moindre snifeur de ligne. Et ce, alors que du temps de sa splendeur, il n’y a pas si longtemps, MU avait pris l’habitude de doubler les postes d’ailiers de haut niveau. Rappelons que le club a bâti ses plus grand succès sur une identité de jeu basée sur une utilisation maximale de la largeur du terrain, des attaques ultra-rapides menées par des funambules et des centres in the box. Or, déborder et centrer, c’est un métier. Il y a bien Jesse Lingard, mais le – plus si jeune – Anglais est bien trop limité pour mériter un jour autre chose que son numéro 14, et doit la clémence des supporters à son étiquette de gars du cru qui aime sincèrement le club. À la décharge du nouveau manager, cette carence ne date pas d’hier. Sir Alex Ferguson avait même initié la tendance en déportant le Japonais Kagawa dans le couloir gauche, un four. En vérité, depuis le départ de Nani, United ne compte plus de funambules capables d’éliminer trois joueurs le long de la ligne de touche dans son effectif. Certes, le Portugais avait ce côté « joueur YouTube » qui pouvait agacer, mais au moins était-il dans la tradition historique du club. Mais tout n’est pas perdu. Sur la pelouse d’Anfield, ce soir, il y aura bel et bien un ailier de très haut niveau qui écarte le jeu, percute et va de l’avant. Il s’appelle Sadio Mané.




Par Marc Hervez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

TheDoctor Niveau : DHR
Et bien vous le dites vous même SF, si ManU a perdu son identité c'est bien à cause des millions dépensés puisqu'aucun ailier n'a su/pu en émerger !

Car, là où je vous rejoins, c'est bien là l'identité de ce club, cette capacité à avoir des ailiers virevoltants pour se projeter très rapidement (et habilement) vers le but adverse. En tant qu'ailier pur, c'est ce qui m'a fait aimer cette équipe.

Et comme vous le dites, la grosse erreur a été de ne pas avoir mis le paquet sur Bale, qui aurait fait perdurer la tradition des ailiers supersonique et des noms monosyllabique qui claque !!
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Pour abonder en ton sens, le seul à avoir su faire le taf quelque temps et sur la durée depuis, c'est...Young sur la fin de saison 2014-2015.
henri.rollin Niveau : CFA2
J'ai jamais trop compris pourquoi Young avait été écarté ces dernières saisons (je sais qu'"il a été blessé à un moment) parce qu'il faisait très bien le job lui !
TheDoctor Niveau : DHR
ce brave Ashley était (oui je me permets d'utiliser le passé) juste l'antithèse de l'ailier type : spontanéité, explosivité, justesse technique. En plus, le bougre semblait avoir la jauge confiance à 0 dès son arrivée à ManU
3 réponses à ce commentaire.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 2
Pour compléter, je dirais qu'il y a aussi un gros problème de latéraux: à droite, c'est Valencia qui joue alors qu'il devrait être ailier (et qui est très bon je trouve à ce poste) et Darmian n'a pas été super bon quand il a joué. Et à gauche Shaw a longtemps été blessé et peine à retrouver son meilleur niveau et Rojo, c'est un peu comme Darmian.

Et bien d'accord avec les tumeurs que sont les faux pieds
Ca fait tout de meme belle lurette que Bale ne joue plus ailier. Il a ete replace derriere la pointe lors de sa derniere saison chez les Spurs (de loin sa plus reussie) et joue justement en faux pied au Real. En selection idem, il a un role d'electron libre derriere une pointe fixe tout comme Ramsey.
 //  15:50  //  Amoureux de Caen
Note : 2
Certes, mais est-ce là qu'il est le plus performant, le plus utile ? Je ne suis pas sûr, moi. En fait, j'ai toujours du mal avec la logique qui consiste à dire "Le mec est trop bon pour rester cantonné sur l'aile" si c'est là qu'il est le plus performant. C'est dommage d'avoir fait de Bale, qui était sans doute le meilleur ailier du monde, un simple "super joueur". Mais bon...
Tout dépend de l'équipe dans laquelle aurait évolué Bale si tu me permets une réponde de normand.

Cantonner Bale à un rôle d'ailier pur avec le PdG ou avec les Spurs à l'époque aurait été se priver de sa capacité de perforation hors du commun, de son jeu de tête très au dessus de la moyenne et de sa capacité à se ballader entre les lignes.

Cependant oui, il a toutes les qualités pour remplir un rôle d'ailier pur, rôle qui cependant tend à disparaite, les "overlaps" des latéraux garantissement l'"étirement" du jeu.
TheDoctor Niveau : DHR
La réponse de normand est la plus adéquate pour ce cas là, il aurait même fallu commencer par ça
TheDoctor Niveau : DHR
En effet, mais cela on le sait tous.

Mais qui sait quel type de joueur il serait devenue en endossant le 11 de Giggs, le couloir gauche aurait été son royaume !
4 réponses à ce commentaire.
C'est quand tu vois la liste des numéros 7 depuis le départ de Cristiano que tu comprends à quel point United est dans la merde!
Je suis d'accord avec toi Tyler mais c'est pas une raison pour le dire trois fois
1 réponse à ce commentaire.
C'est quand tu vois la liste des numéros 7 depuis le départ de Cristiano que tu comprends à quel point United est dans la merde!
C'est quand tu vois la liste des numéros 7 depuis le départ de Cristiano que tu comprends à quel point United est dans la merde!
Je tiens à préciser que pour la répétition du commentaire, il ne s'agit pas d'un bug, je suis juste fan de Jimmy deux fois!
Je tiens à préciser que pour la répétition du commentaire, il ne s'agit pas d'un bug, je suis juste fan de Jimmy deux fois!
Tu as 3 fois raison !!

Ce soir il faudra un M.U très concentré sinon ça risque de vite partir en live.
3 réponses à ce commentaire.
Jeronimo_Bielsa Niveau : District
Quel plaie ces joueurs qui passent leur temps a rentrer dans l'embouteillage de l'axe pour frapper systématiquement!!! Enfin, ça te nique la fluidité de ton jeu collectif et cela isole complètement les buteurs qui eux aussi on un peu disparu :(
Top-player Niveau : CFA
Ce que l'article ne mentionne pas c'est que Man Utd a bien tenté d'approcher Bale mais le Spurs étaient fermés à toute négociation. Un peu comme avec Modric où Tottenham s'était battu pour ne pas le vendre en PL. Depuis le départ de Berbatov, Tottenham ne vend plus ses joueurs aux autres gros clubs anglais. Pas étonnant vu qu'ils aspirent à devenir définitivement un gros club anglais..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 19