Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Le joueur de la 37ème journée

Tiéné, le roi du silence

Titularisé lors de la fête parisienne face à Brest (3-1), Siaka Tiéné a disputé ses 90 premières minutes de la saison en Ligue 1. Auteur d’une partie tout en manque de rythme et de repères, l’Ivoirien est le symbole de « l’autre Paris » . Celui de la besogne, celui de l’ombre, celui qui se tait. Siaka ? « Champion, mon frère » .

Modififié
Dans une fête, il y a toujours un Siaka Tiéné 2012-2013. Un mec que l’on invite parce qu’il fait partie de « la famille » , de la meute. Un type qui a beaucoup donné autrefois et qu’on n’a pas envie d’oublier, même si, ces derniers temps, il faut bien se le dire, il ne sert plus à grand chose. Mais ce type, on a envie de le remercier. De le faire croquer. De lui dire « Tu vois, Siaka, nous, on a changé, mais tu es toujours là, avec nous » . Car c’est ça, aujourd’hui, Siaka Tiéné. C’est un pont entre l’ancien PSG et le nouveau. Au fond, l’Ivorien est un homme qui aurait pu concurrencer très sérieusement Valencygnes dans la course au titre de « meilleure mascotte de la saison » .

101 minutes, 400 000 boules

Ce samedi soir, John Travolta n’est pas là, mais même sur un air autrement plus violent que celui des Bee Gees, c’est la fièvre du samedi soir à Paris. Ici, au Parc des Princes, on est un peu comme à Cannes : on fait la fête pour tout et n’importe quoi. Le jubilé de David Beckham, la probable dernière de Carlo Ancelotti à Paname, mais aussi et surtout, le titre de champion de France. 21h, Ezequiel Lavezzi a déjà des envies de vodka-martini, mais le Paris a un match à jouer face à Brest. Et là, grande surprise, au moment où Ruddy Buquet donne le coup d’envoi de la rencontre pâtissière, Siaka Tiéné est titulaire, après une année entière passée sur le banc de touche, à oublier comment on met ses protège-tibias. Oui, l’Ivoirien est mal tombé, Maxwell, le titulaire au poste de latéral gauche, est plutôt du genre à jouer tous les matchs. Mais l’ancien joueur de Valenciennes n’a jamais, ô grand jamais, ouvert sa bouche. Il s’est toujours assis tranquillement dans les sièges confortables du banc parisien. Et il a toujours su qu’il y avait de meilleurs joueurs que lui dans cette équipe. Ce comportement exemplaire vaut bien une récompense. Et comme à Paris, on rêve en grand, cette titularisation face à Brest est ce que Carlo Ancelotti pouvait filer de plus beau à son joueur. Cette apparition tout en manque de rythme et de repères va en effet permettre à Tiéné, qui n’avait alors disputé aucune minute en Ligue 1, d’être officiellement champion de France. Plus qu’une ligne sur le palmarès, cette officialisation lui permet également de toucher les 400.000 boules octroyées à chaque membre de l’effectif ayant foulée une pelouse en championnat cette saison. En tout, lors de la saison 2012-2013, Siaka Tiéné aura joué 101 minutes. 90 face à Brest et 11 en Coupe de la Ligue, contre l’OM. Solide.

Une pensée pour Sammy Traoré


100 minutes, ce n’est pas des masses, mais Siaka Tiéné champion, c’est tout un symbole. Car Douchez a beau se maquiller comme dans un clip ringard d’Eiffel 65, lui n’était pas la, en 2010/2011. Siaka, comme Armand et Chantôme, a tout connu. Il a eu la douche avec Claude Makélélé. Le passeport d’Apoula Edel. Le bien-être de Peggy Luyindula. Les vannes de Sammy Traoré. Mais la vie est une chienne : on est tous le Sammy Traoré de quelqu’un. Alors cette saison, Siaka a rencontré Zlatan Ibrahimovic, Ezequiel Lavezzi ou encore Thiago Silva, qui s’amuse à poster des photos de l’Ivoiriens sur Instagram avec des commentaires du genre « Haha, t’es trop moche ! Dégage » . Oui, Siaka est un bon gars. Du genre calme mais à rigoler, discret mais à ne pas refuser quelques vannes et donc, à se taire quand il ne joue pas. Ce samedi soir, il a joué. Et David Beckham lui a envoyé une passe en profondeur. Oui, dans une fête, il y a toujours un type un peu moche qui termine la soirée avec une bombe.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur