Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Quand Zlatan a snobé Arsenal

Modififié
Quand Zlatan Ibrahimović se fait interviewer, il y a souvent de belles citations à faire ressortir. L'entrevue qu'il vient d'accorder au Guardian ne déroge pas à la règle.

Le géant suédois est revenu, entre autres, sur certains moments de sa carrière et notamment sur la possibilité qu'il aurait pu avoir de signer à Arsenal alors qu'il évoluait encore sous les couleurs de Malmö en 2001. « Aujourd'hui, Wenger raconte que c'était un malentendu, a expliqué Zlatan. Mais je n'ai pas aimé qu'on me demande de faire mes preuves. Je me savais suffisamment bon. Je n'avais pas besoin de lui montrer. Soit on sait qui je suis, soit on ne le sait pas. Je me rappelle avoir été dans le bureau de Wenger et on pouvait affirmer que c'était lui le chef. C'était Wenger ! Mais je ne crois pas que j'étais si près que ça (de signer, ndlr). Je suis allé à l'Ajax le lendemain. »

À 20 ans, Ibrahimović était donc déjà Zlatan.

AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures La Martinique participera à la Gold Cup 2019 7
il y a 5 heures Un Français crée des protèges-tibias connectés 17 il y a 5 heures C'est terminé entre Van der Wiel et Toronto 12