Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Plus rien ne sera tout à fait comme avant

L’arrivée de l’autre meilleur joueur du monde au PSG est manifestement le signe d’une nouvelle ère pour le club de la capitale, comme pour le foot français. Voire une nouvelle ère pour le foot en général. Avant tout parce qu’elle marque la fin d’une autre.

Modififié
Si tout le monde en parle jusqu’à la nausée, c’est peut-être parce qu’il y a une raison. Si l’arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain, ou plutôt son départ du FC Barcelone, est aussi commentée, relatée, disséquée, et ce même chez nos voisins européens, ce n’est pas pour rien : ce mouvement marque la fin d’une époque.

Lionel Messi est donc, c’est acté, un nouveau joueur du PSG. Assez dingue en soi. Même si le PSG était sans doute le club le mieux placé, la preuve, pour accueillir le petit Argentin en cas de départ. D’une part, de par les liens entre ce dernier et plusieurs membres de l’effectif. De l’autre pour le projet sportif et son rêve de reconquérir la Ligue des Champions, et sans doute celui de gagner le championnat de France. Bon, et aussi parce que le PSG peut, même si Messi arrive « libre » , payer ce qui doit l’être. À croire que tout s’achète, même la « liberté » du meilleur joueur dans ce bas monde.

Paris vaut bien un Messi


Les arguments sont avant tout économiques. Si Messi est aujourd’hui à Paris, c’est parce que le FC Barcelone a mal géré ses finances. Une situation de plus en plus problématique, au point de précipiter le départ de son joyau. On le sait maintenant, on l’entend : même à 50%, le Barça ne pouvait plus payer le salaire de Messi. Pire, même s’il l’avait voulu, en jouant bénévolement ou en tout cas pour un salaire dérisoire au vu de son talent, Messi ne pouvait même plus être inscrit par le Barça sur les listes de la Liga. Dès lors, seul un départ était envisageable. Nous en sommes là.

Il n’est pas question ici de critiquer Paris, qui n’a fait que récolter les fruits, en effet, de la mauvaise gestion adverse. On pourrait toutefois reparler de la gestion du PSG, car de Danilo à Kehrer, en passant par Gueye ou Draxler, tout est loin d’être exemplaire. On pourrait également se demander si le PSG était « obligé » de faire Messi. Jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas forcément parce qu’on peut faire quelque chose que l’on doit.

Déjà, sportivement, ce n’était pas devant qu’un renfort était le plus attendu. Surtout, faire Messi, comme on dit, ne se refuserait pas. Certes, mais imaginez deux secondes si un club dans la situation actuelle avait balancé : « Messi ? Ouais ouais, on pourrait, on est archi blindé, tellement qu’on est certainement le seul club à même de le faire, mais vous savez quoi ? Bah, on ne va pas le faire, car notre projet n’est pas d’acheter Messi mais de former le futur Messi. Et ouais » . Et non. Dans les faits, le PSG a évidemment fait Messi. Comment pouvait-il en être autrement ? À croire que quand on veut, on peut ; et quand on peut, on doit. Comme si on n’avait pas d’autre choix.

Je suis venu te dire que je m’en vais


Mais, encore une fois, ce n’est pas son arrivée qui détermine ce mouvement. Du moins pour l’instant, car arrivera bien assez tôt le moment de faire un premier bilan de l’arrivée de Messi à Paris. Ce qui pour l’instant détermine ce mouvement, c’est bien son départ du Barça. Depuis des années, le foot n’en finit plus de parler d’argent, de droits, de transferts, de clauses et de contrats. Et si on a un moment cru que la pandémie et les pertes économiques engendrées allaient freiner voire inverser la tendance, on a vite compris qu’il s’agissait davantage d’une pause dans le cycle actuel, pressé de mieux reprendre sa marche en avant toute. Un cycle où les histoires de gestion, d’argent, de clauses et d’avocats ont tellement pris le dessus sur le reste, qu’aujourd’hui, même le plus grand joueur du monde est obligé de s’y plier.


Léo Messi, pourtant, avait l’air un peu au-dessus de tout ça. Non pas dans son rapport au FISC espagnol, mais dans sa façon, pure, de jouer, enfantine, d’évoluer dans le club de son coeur pour toujours. On le sait pourtant, il ne faut pas toujours dire toujours. Surtout dans le football actuel.
Il fallait voir les larmes de Messi en conférence de presse pour ce qu’elles sont : la fin d’une ère.
La preuve que plus rien n’est figé, que plus rien ne sera tout à fait comme avant. La preuve, s’il en fallait encore une en ce moment, que toutes les choses ont une fin. Au final, le plus symbolique s’est produit : Messi a quitté le Barça, et c’est tout sauf un miracle.

Le prénom Lionel va-t-il redevenir à la mode ?


Par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi