Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // C4
  2. // Quarts
  3. // Marseille-PAOK (2-1)

Payet, plus qu'une étincelle

Ce jeudi soir, Dimitri Payet a signé un bijou dont le Vélodrome se souviendra. Face au PAOK, le numéro 10 de l'OM a également rappelé pourquoi il était essentiel à l'équipe de Jorge Sampaoli. Une conquête collective pour corriger une anomalie, celle du palmarès vierge du joueur de 35 ans, qui peut rêver secrètement de faire son retour dans les plans de Didier Deschamps.

Modififié
Ce n'est pas nouveau, Dimitri Payet aime les soirées qui sentent la poudre. Celle de jeudi au Vélodrome était de celles-là, entre l'ambiance bouillante dans un Vélodrome n'ayant pourtant pas fait le plein et la présence de plus de 3000 supporters grecs excessivement chauds. L'international français, lui, s'est contenté d'allumer une étincelle d'un geste fabuleux. À la 45e minute de jeu, il a fait regretter aux fans pressés d'être partis à la buvette avant les deux coups de sifflet de l'arbitre en claquant une demi-volée d'une pureté folle dans la lucarne de l'impuissant Alexandros Paschalakis. « Ce type de but, de ce niveau-là, en direct, c'est la première fois que je vois ça » , a concédé Jorge Sampaoli, qui en a pourtant vu d'autres, en conférence de presse d'après-match. Un bijou de plus pour enrichir les nombreuses compilations Youtube consacrées aux petites merveilles de Payet.

Un rêve et une carotte


Plus qu'une étincelle, le chef d'orchestre marseillais a livré une prestation très convaincante face au PAOK. Moins souverain et moins brillant depuis le début de l'année civile, Payet a rappelé pourquoi il était un joueur clé pour Sampaoli. Ce jeudi soir, le meneur de jeu de 35 ans a enfilé son plus beau costume, donnant le tempo à ses coéquipiers et se trouvant au départ de l'immense majorité des occasions de but pour l'OM. Avant de faire chavirer le Vélodrome en signant une nouvelle réalisation iconique et peut-être l'un des plus beaux pions de la novice Ligue Europa Conférence, il s'est montré décisif en servant Gerson pour l'ouverture du score dans le premier quart d'heure. De quoi lui pardonner de s'être fait gratter le ballon dans les pieds avant de voir El-Kaddouri faire trembler les filets de Steve Mandanda. Payet n'a peut-être plus les jambes ni la régularité de l'épopée de 2018 en Ligue Europa, mais son appétence pour les grands rendez-vous devrait aider l'OM pour ses prochaines échéances, en Coupe d'Europe comme en championnat.



« On aurait pu en mettre plus, regrettait l'artiste au micro de W9 après la partie. On pourrait mener de trois ou quatre buts à la fin du match, mais on ne marque pas. On est contents de la victoire, mais on aurait pu aller avec plus de confort en Grèce. » Un souci du collectif et un espoir individuel pour le Réunionnais, à huit mois de la Coupe du monde. Le 24 mars, à l'occasion de la venue des Bleus au Vélodrome pour y affronter la Côte d'Ivoire, Didier Deschamps avait manié la langue de bois lors d'un entretien accordé à La Provence, sans pour autant fermer la porte au numéro 10 marseillais : « Dimitri Payet ? Il reste toujours sélectionnable. » C'est peut-être un détail pour le sélectionneur, mais pour l'international français, ça veut dire beaucoup. Près de quatre ans après sa dernière apparition sous le maillot tricolore face à l'Islande en octobre 2018, Payet n'a pas tourné la page. Il le refuse. Un coup d'éclat ne suffira pas, mais un peu de régularité et un énorme concours de circonstances pourraient plaider en sa faveur. Lui-même le sait, il faudra plus qu'une œuvre d'art un jeudi soir pour troubler les nuits du patron des Bleus et connaître les joies d'un premier Mondial à 35 ans. Mais la carotte est belle, comme l'est la perspective de mettre fin à une anomalie en inscrivant une première (vraie) ligne à son palmarès avec la Ligue Europa Conférence.

Par Nelio Da Silva
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 17:08 Une mère et son fils condamnés pour l’agression d’un arbitre 96 Hier à 15:55 Maria Sole Ferrieri Caputi, première femme arbitre en Serie A 25 Hier à 15:01 Le Stade rennais présente son futur centre d’entraînement 6
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi