Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Monaco

Mbappé, à qui la bonne affaire ?

L'été dernier, Monaco vendait Kylian Mbappé au PSG pour 180 millions d'euros. Un record pour un joueur français, qui faisait du natif de Bondy le deuxième footballeur le plus cher de l'histoire. Quelques mois après, qui a fait la bonne affaire entre le vendeur et l'acquéreur ?

Modififié


Le 31 août, dans les toutes dernières minutes du mercato, Paris et Monaco annoncent le prêt de Kylian Mbappé avec option d'achat. Une option obligatoire à 180 millions d'euros, soit le deuxième plus gros transfert de l'histoire après celui de Neymar Jr, lui aussi recruté par Nasser Al-Khelaïfi pour 220 millions d'euros. Pour tous les observateurs, une question se pose alors : qui a réalisé le gros coup de l'été ? Monaco, pour avoir survendu un gamin n'ayant que neuf mois de très haut niveau dans les pattes, ou le PSG, pour avoir chipé au nez et à la barbe du reste de l'Europe le Wonderkid le plus prometteur de sa génération. Car au moment de se mettre en danger vis-à-vis du fair-play financier, le club de la capitale sait avoir recruté un gosse qui a impressionné le continent en Ligue des champions face à Manchester City, Dortmund, voire la Juventus, et permis à l'AS Monaco de déjouer les pronostics en Ligue 1. Mais rien ne certifie à ce moment que le natif de Bondy n'a pas sur-performé ou alors qu'il a la personnalité pour s'épanouir dans un contexte parisien qui en a brisé plus d'un avant.

Monaco, timing de vente idéal


Près de huit mois plus tard, la question est encore sujette à débat. Du côté de Monaco, difficile d'imaginer pouvoir valoriser beaucoup plus le jeune international. Avec une année de plus sur le Rocher, à condition de rester sur les mêmes bases de performances, Kylian Mbappé vaudrait au mieux 200 millions d'euros. Quand un retour dans le rang pourrait signifier une décote de 40 à 50 millions dans le sens inverse... Sans parler d'une blessure synonyme d'accident industriel. En vendant son joyau, l'AS Monaco a réduit ses chances de briller à nouveau en Ligue des champions ou de lutter à armes quasi égales avec Paris sur la scène nationale. Mais le vendre, c'était pour Vadim Vasilyev assumer la ligne directrice – on pourrait dire le business plan – du projet de son patron. Avec, en prime, une probable qualification directe pour la Ligue des champions, qui valide la bonne affaire : Monaco a l'argent du beurre et presque gardé l'intégralité de la motte...


Kylian Mbappé, le plafond de verre face au Real Madrid


À Paris, on peut avoir quelques raisons de se sentir floué. Bien que recruté à prix d'or, Kylian Mbappé n'a finalement pas réalisé ce pourquoi il avait été recruté, à savoir dynamiter la défense du Real Madrid. Contre les Merengues, le natif de Bondy est redevenu un jeune faisant son âge, pas assez mature, et donc impuissant face à l'expérience des habitués du plus haut niveau. De quoi se demander si les 180 millions d'euros étaient justifiés. Une lecture logique et pourtant trop sévère quand on regarde en détails la saison de l'ancien Monégasque : 13 buts et 8 passes en Ligue 1, 4 buts et 3 passes en C1, une finale de Coupe de la Ligue de haut vol et quelques coups d'éclat significatifs, notamment au match aller contre le Bayern Munich. Des temps de passage finalement incroyables pour un joueur de 19 ans qui expliquait tout en humilité après avoir victimisé Monaco en finale de coupe « vouloir faire oublier son âge » sur la durée.

Kyky, CR7 et Dembélé...


Si l'on ajoute à cela la prise d'épaisseur croissante du gamin en équipe de France, où ce n'est qu'une question de temps pour qu'il devienne titulaire, probablement pendant le mondial, Kylian Mbappé est clairement un joueur en avance sur sa génération. Et le futur « Cristiano Ronaldo » , comprenez le meilleur joueur du monde, selon Fabio Capello, technicien qui en sait suffisamment sur le football pour avoir un avis qui compte. À la lumière de la première saison barcelonaise d'Ousmane Dembélé, transféré pour 150 millions (bonus compris) depuis le Borussia Dortmund, on peut estimer que le PSG a fait une meilleure affaire que le Barça tout en dépensant 30 millions d'euros en plus. Terrassé par une blessure, l'ancien Rennais, lui aussi considéré comme un phénomène, a connu une adaptation tronquée en Catalogne et n'apparaît pas assuré d'un ticket pour la Russie en juin prochain. Et entre l'arrivée de Coutinho pour 160 millions d'euros et le recrutement probable – ou au moins envisagé – d'Antoine Griezmann, on peut déjà considérer que le club espagnol a investi 150 briques sur un joueur potentiellement remplaçant, quand Paris a eu le mérite de faire de sa seconde recrue phare un titulaire indiscutable. Une assurance que même à 180 millions, Kylian Mbappé est une excellente pioche.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 32
Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25
À lire ensuite
Les princes du Parc