Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OL-Hoffenheim (2-2)

Lyon rejoint sur la fin par Hoffenheim

Après avoir fait la différence en première période en menant de deux buts, l'Olympique lyonnais a finalement concédé le nul devant Hoffenheim. Alors que les Français, en supériorité numérique, étaient quasiment qualifiés. Triste...

Modififié

Lyon 2-2 Hoffenheim

Buts : Fekir (19e) et Ndombele (28e) pour Lyon // Kramarić (65e) et Kadeřábek (92e) pour Hoffenheim

Depuis le début de la saison, les reproches vont bon train au sujet de l'Olympique lyonnais. Pas assez sérieux, trop peu concentrés, friables en défense, irréguliers dans les résultats... Mais ce qu'on ne peut pas enlever à la bande de Génésio, c'est qu'il se passe toujours quelque chose lors de ses matchs.


Et que le suspense est souvent, très souvent, trop souvent au rendez-vous. Les supporters des Gones pensaient vivre une seconde période en toute décontraction à onze contre dix face à des Allemands qui perdaient déjà 2-0 ? C'est mal connaître les Rhodaniens, qui ont laissé Hoffenheim revenir dans le match pour donner encore plus de sensations à leurs fans. Avec, au bout, une victoire... pardon, un nul concédé dans le temps additionnel, alors que la qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions était presque dans la poche.

Ouverture du score en faveur de la mauvaise équipe


Tout démarre par un carton jaune pour Denayer écopé dès la quatrième minute. Symbolique des difficultés lyonnaises, mais pas de leur efficacité. Car s'ils sont malmenés, asphyxiés, quasiment pris à la gorge par des Allemands motivés, les Français trouvent rapidement leur sauveur : ce dernier porte le nom de réussite, et permet à l'OL de respirer presque sereinement, alors que rien ne va dans le jeu.


Entre les corners en faveur d'Hoffenheim et les multiples arrêts de Lopes, les Gones parviennent en effet à prendre les devants. Et même à mener de deux buts d'écart. Miraculeux au vu du premier quart d'heure. Fekir ouvre d'abord le score au cours d'une partie de billard après un poteau de l'énergique Mendy, puis la frappe déviée de Ndombele trompe Baumann. Ce qui met en confiance les locaux. Aouar, en chaleur, est même proche d'en coller un troisième. Revirement de domination assez incroyable.

L'OL très bon pour relancer le suspense


La seconde moitié du premier acte montre tout de même que ce score n'est pas seulement dû au hasard. Devant son public, l'OL frappe plus et gagne davantage de duels que son adversaire du soir. Tout ne va pas bien cependant : Depay se fait bouger comme jamais, et le réalisme lyonnais est resté aux vestiaires entre les deux périodes. En témoigne cette poignée d'occasions en début de deuxième mi-temps sans que l'une d'elles n'aille au fond.



Conséquence : à dix après l'expulsion de Nuhu à la 51e minute (pour deux biscottes), Hoffenheim réduit la marque par Kramarić des 25 mètres. S'ensuit une nouvelle parade de Lopes et de nouvelles frayeurs, qui durent... jusqu'au temps additionnel, et cette égalisation de Kadeřábek à la suite d'un coup franc. Ce qui donne des Rhodaniens toujours deuxièmes de la poule F, mais avec trois points d'avance sur les membres de Bundesliga plutôt que six. Normal : l'OL souhaitait sûrement garder du suspense pour les prochaines journées...


Lyon (3-5-2) : Lopes - Marcelo, Denayer, Morel - Rafael, Ndombele (Diop, 88e), Tousart, Aouar, Mendy - Fekir (Dembélé, 74e), Depay (Traoré, 87e). Entraîneur : Génésio.

Hoffenheim (3-5-2) : Baumann - Nuhu, Vogt, Bičakčić - Kadeřábek, Grillitsch (Nelson, 57e), Demirbay (Nordtveit, 79e), Schulz, Joeliton - Belfodil (Szalai, 67e), Kramarić. Entraîneur : Nagelsmann.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    il y a 1 heure La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 8 il y a 5 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 67
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 95
    À lire ensuite
    Les notes de l'OL