Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // C4
  2. // Demies
  3. // Feyenoord-OM (3-2)

L'OM perd la première manche à Rotterdam

Au terme d'une partie où les occasions et l'intensité n'ont pas manqué, le Feyenoord a pris le meilleur sur un OM retombé, par moments, dans ses travers (3-2). Rien n'est joué, mais il en faudra bien plus côté olympien dans sept jours, au Vélodrome, pour espérer voir Tirana.

Modififié

Feyenoord 3-2 Marseille

Buts : Dessers (18e et 46e) et Sinisterra (20e) pour Feyenoord // Dieng (28e) et Gerson (40e) pour l'OM

L'enfer leur était promis, et ça n'a pas manqué. Ce jeudi soir, à Rotterdam, les Marseillais ont été entraînés dans le tourbillon du Feyenoord. D'abord dans les tribunes, tant le spectacle offert par les supporters bataves était à couper le souffle, mais surtout, sur le pré, où les protégés d'Arne Slot ont rendu une copie plus que séduisante. Un pressing de tous les instants, trois buts inscrits, mais aussi deux encaissés, qui laissent la porte ouverte à Jorge Sampaoli et les siens jeudi prochain. Il faudra néanmoins montrer un tout autre visage pour espérer accéder à la finale de cette Ligue Europa Conférence.

Il ne fallait pas arriver en retard


Les Néerlandais ont d'entrée pris à la gorge leurs invités du soir, en pressant haut un bloc marseillais souvent coupé en deux. Guidé par un trio offensif Sinisterra-Dessers-Nelson intenable, les locaux ont lancé plusieurs flèches, dont la frappe de Dessers trop enlevée (6e) puis la tête de Senesi trop croisée (16e). En face, l'OM a su se frayer un chemin grâce aux tranchants appels de Dieng, parfaitement mis sur orbite par Payet, mais malheureux face à la cage de Marciano (8e et 14e). Derrière ce quart d'heure de chauffe, la foudre a frappé à De Kuip. En deux minutes, les hommes de Slot ont puni coup sur coup une défense olympienne incapable de sortir la tête de l'eau : d'abord grâce à un joli mouvement collectif conclu par Dessers (1-0, 18e) puis par l'intermédiaire de Sinisterra, laissé seul au second poteau, dont la frappe détournée par Rongier a trompé Mandanda (2-0, 20e).

Oui, mais voilà, cet OM l'a montré plus d'une fois cette saison : il est empli de résilience. L'orage passé, les ouailles de Sampaoli ont remis le bleu de chauffe. Après un relais avec Bakambu, Dieng a envoyé un missile sorti de nulle part pour remettre les siens sur les rails (2-1, 28e). Plus sereins au fil du match, les Marseillais ont ensuite pu compter sur Gerson, leur homme en forme du moment, pour revenir à hauteur. À la suite d'un centre de Guendouzi légèrement dévié par le portier adverse, le Brésilien a déboulé et envoyé un obus inarrêtable (2-2, 40e). Idéal avant un retour aux vestiaires bien mérité pour les 22 acteurs.

Une boulette qui coûte cher


Dès la reprise, le château de cartes marseillais s'est à nouveau écroulé. Sur une passe anodine en retrait pour Mandanda, Ćaleta-Car s'est totalement troué et a offert le doublé sur un plateau à Dessers, qui n'en demandait pas tant (3-2, 46e). Habitué à relancer court, l'OM a montré de la suffisance, voire de l'inconscience, alors que le pressing adverse était incessant et particulièrement bien ficelé. Plus dangereux en transition que sur attaque placée, Marseille s'en est encore remis à la vitesse de Dieng pour bousculer le Feyenoord, malgré la chasse gardée de Malacia, notamment sur cet impressionnant retour dans la surface (68e). À l'entrée du dernier quart d'heure, Rotterdam a reculé, permettant à l'OM de remettre le pied sur le ballon et de se montrer enfin dangereux. Monté plus haut que tout le monde, Saliba a vu sa tête fuir le cadre (81e), avant que Dieng ne loupe un autre face-à-face avec le portier adverse (83e). Plus en vue dans le second acte, Payet a bien failli climatiser le stade, mais Marciano a sorti une ultime claquette (90e). Un réveil certes, mais un réveil trop tardif pour des Marseillais qui peuvent regretter d'être tombés trop rapidement dans le piège tendu par le Feyenoord. Rendez-vous dans sept jours pour le match retour, qui s'annonce déjà bouillant au Vélodrome.



Feyenoord (4-3-3) : Marciano - Geertruida, Trauner, Senesi, Malacia - Til (Pedersen, 89e), Aursnes, Kökçü (Hendrix, 82e) - Nelson (Linssen, 65e), Dessers (Jahanbakhsh, 83e), Sinisterra. Entraîneur : Arne Slot.

Marseille (4-3-3) : Mandanda - Rongier (Lirola, 86e), Saliba, Ćaleta-Car (Harit, 69e), Peres - Guendouzi, Kamara, Gerson - Bakambu (Gueye, 46e), Payet, Dieng (Milik, 85e). Entraîneur : Jorge Sampaoli.

Les notes de Feyenoord-OM


Par Alexandre Lejeune
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
il y a 4 heures Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 3
il y a 1 heure Le FC Kaiserslautern de retour en D2 allemande, quatre ans après 11
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine