Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Ligue des nations
  2. // J3
  3. // Autriche-France

Des trous dans la tête

Jamais un trou n'avait fait autant jaser. Mais si la qualité de la pelouse du Stade Ernst-Happel est inquiétante, qu'en est-il de la forme des Bleus ? Au moment d'affronter l'Autriche, la bande à Deschamps cherche surtout à faire table rase de ses dernières sorties, à semer des raisons de se réjouir avant l'été et à se rassurer avant le Qatar.


Il y a douze jours de cela, David Alaba et Karim Benzema partageaient une coupe un soir de finale et de victoire en Ligue des champions. Ce vendredi, les deux comparses du Real seront opposés avec leurs équipes nationales. Un Autriche-France qui aurait de quoi faire battre leurs petits cœurs : c’est exactement avec cette affiche que l’un et l’autre ont commencé leur carrière internationale. Le Lyonnais avait marqué dès ses débuts le 28 mars 2007, alors que le gaucher, en guise de dépucelage, avait remplacé Christian Fuchs en octobre 2009. Il y a douze jours de cela, les deux Madrilènes avaient également pu mesurer l’organisation désastreuse du Stade de France. Cette fois, c’est un autre stade national qui a été placé sous les feux des projecteurs. Enfin, les projecteurs... encore aurait-il fallu qu’ils ne soient déjà pas mis hors d’usage par une panne de courant, retardant le coup d’envoi du match Autriche-Danemark, lundi dernier. C’est surtout l’image d’un trou béant au milieu du terrain, dans lequel Skov Olsen a pu enfoncer sa jambe jusqu’au mollet après la rencontre, qui a fait le tour du monde et a électrisé les commentaires avant d’accueillir les champions du monde. « C’était assez difficile d’y croire. On a même eu l’impression d’un montage » , a réagi jeudi Hugo Lloris, penaud. Après tout, pourquoi l’herbe serait toujours plus verte ailleurs ?



« Il y a deux choses qui n’ont pas dû se produire au cours du même match lors des cent dernières années : une panne d'électricité et un trou de 40 cm de profondeur » , lui a emboîté le pas Ralf Rangnick, tout frais sélectionneur de l'Autriche. Pendant que les autorités françaises s’emmêlent encore et toujours les pinceaux pour expliquer les incidents de Saint-Denis, les Autrichiens, eux, n’ont pas cherché à enterrer l’affaire. Ce stade viennois, même s’il a accueilli la finale de l’Euro 2008, n’en est pas moins vétuste et rongé de l’intérieur. Le Danube voisin s’amuse à gonfler et dégonfler les nappes phréatiques, ce qui peut produire ce phénomène dangereux pour n’importe quel tibia. Mercredi, l’UEFA et le gestionnaire de l’enceinte ont procédé à des vérifications et les risques semblent donc éloignés, au moins pour le match de vendredi. « Il n'est pas exclu que cela se reproduise ultérieurement, s'est quand même crispé Bernhard Neuhold, directeur général de la fédération autrichienne. L’ÖFB agit en tant que locataire du stade. Le principal intérêt du stade Ernst-Happel est sa capacité, mais nous envisageons de jouer plus souvent à Klagenfurt, Salzbourg ou Innsbrück. » En attendant, l’ensemble des joueurs semble vouloir ne pas y penser. « Nous sommes peu ou pas inquiets » , a assuré le capitaine Alaba. Même son de tondeuse chez son homologue Lloris : « A priori, tout a été checké. Bon, l’entraînement va nous permettre de bien tester cette pelouse, de choisir les bons crampons. Nos têtes sont bien concentrées sur le match. »

La politique de l'Autriche


Si Antoine Griezmann et Mattéo Guendouzi n’ont pas pu s’empêcher d’aller voir la qualité du rebouchage au moment de l’entraînement de jeudi, les Bleus auront bien d’autres soucis à régler que les trous de taupe. Avec un petit point dans leur besace après ces deux premiers matchs de Ligue des nations, les Français se retrouvent « dos au mur » d’après Hugo Lloris. « On est dans l’obligation de prendre trois points si on veut espérer se qualifier pour la suite de la compétition. » Certes, l’usure des joueurs a été avancée comme une explication de la défaillance contre le Danemark (1-2), tout comme l’équipe remaniée pouvait minorer la déception de ne repartir de Croatie qu’avec un nul (1-1). Cependant, aucune sélection de Didier Deschamps n’avait, hors phase finale, enchaîné deux matchs sans victoire sur un même rassemblement depuis : juin 2015 (3-4 contre la Belgique, 0-1 en Albanie). Une nouvelle déconvenue, et la performance deviendrait tout simplement inédite.



En ce mois de juin, les Bleus tâtonnent, donc. Au-delà de la problématique des corps éreintés déjà abordés, c’est aussi parce que cette édition de Ligue des nations fait office de préparation au prochain Mondial. Il ne reste que quatre matchs pour espérer figurer sur la liste des voyageurs à destination de Doha. D’un côté, les joueurs se savent sur le gril, conscient que chaque erreur grossière peut leur coûter cher ; de l’autre, le staff aussi s’accorde ce temps pour bricoler sa machine. « On est toujours dans les clous, mais la réalité de juin n'est pas celle de septembre ou de novembre, a tenu à clarifier Didier Deschamps sur son estrade de Vienne. Comme je l'ai déjà dit, on juge le niveau d'une sélection sur les grands tournois. Là, beaucoup de joueurs vont peut-être changer de club cet été, certains ne sont pas là et vont peut-être revenir...  Il faudra anticiper avec des plans A, B, C, D, voire E. » Ce vendredi, si N’Golo Kanté devrait être encore absent et que Mbappé et Rabiot sont incertains, le doute persiste sur la forme que prendra le onze aligné face à une Autriche adepte du pressing et qui a impressionné Deschamps par « son dynamisme, sa fraîcheur et son impact physique » . Ce qui se dessine, c’est que Pavard, Konaté et les frères Hernández pourraient tous débuter, mais reste à savoir si Kingsley Coman jouera piston droit d’une défense à cinq (comme contre le Danemark) ou ailier gauche dans un 4-2-3-1 (comme au Bayern). « Nous, les joueurs, on s’adapte au système et on doit être capables de répondre à toutes les problématiques, a dégagé Lloris. Il y a simplement une envie de gagner commune et ça ne peut que passer par des efforts. On est à la recherche de bonnes performances, mais parfois, il faut savoir gagner d’une autre façon. Face à la Croatie, on a été dans cette recherche de beau jeu. À certains moments, il faut accepter de fermer le jeu, d’être un peu moins beau, comme on a pu le faire par le passé, où on pouvait jouer un peu moins bien, mais conserver un résultat. » En d'autres termes : revenir aux fondamentaux, quitte à devoir mettre la tête dans le trou et attendre que ça passe.

Ralf the world away


Par Mathieu Rollinger, à Vienne Tous propos recueillis par MB et MR.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 13:00 EuroMillions mardi 28 juin 2022 : 176 millions d'€ à gagner ! 4
Hier à 17:36 L'ex-espoir du Milan Hachim Mastour rebondit en D2 marocaine 29
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 10:23 La jolie feinte d'un U19 du FC Dallas lors d'une séance de tirs au but 21