Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Disparition de Diego Maradona

L’Argentine pleure son Diego

Hier soir, plusieurs milliers d’Argentins, sous le choc, sont descendus dans les rues pour rendre hommage à Diego Armando Maradona. Ce jeudi, ils pourraient être des millions pour la veillée funèbre dans le centre de Buenos Aires.

Modififié
« D10S est avec Dios. » Derrière cette banderole installée au pied de la Bombonera, des centaines de supporters de Boca Juniors sont venus se recueillir ce mercredi soir. Au pied de la tribune populaire, certains déposent une gerbe de fleurs ou une photo avec un message, d’autres allument une bougie ou prient à genoux. Malgré les chants entonnés par les membres de la Doce, la barra brava du club xeneize, l’ambiance est pesante. Beaucoup ont les yeux rougis ou éclatent en sanglots à l’approche du stade. Augustina, maillot de l’Argentine floqué du 10, pleure dans les bras de sa mère. « Maradona est le plus grand. Il a été la personne la plus humble qui ait habité sur cette terre. Tout ce qu’il a obtenu, il l’a eu en luttant contre ceux qui disaient qu’il ne pourrait pas. »



Sa gorge se noue. Impossible d’en dire plus. Elle a 23 ans et n’a jamais vu jouer Maradona, comme beaucoup de ceux qui sont présents ce soir-là. « Mais Diego, ça se transmet de génération en génération en Argentine » , explique sa maman, Dolores, 58 ans. Elle, oui, a vu jouer le Pibe de Oro à la Bombonera. Et même si elle reconnaît préférer Riquelme comme joueur de Boca, « Maradona, lui, c’est l’Argentine. C’est notre héros national » . Un gamin venu d’un bidonville, Villa Fiorito, qui a redonné sa fierté à un pays en inscrivant deux buts de folie contre l’Angleterre quatre ans après la guerre des Malouines. « Un morceau de notre histoire est mort, mais il va rester présent avec nous pour toujours » , assure Federico, un vieux maillot azul y oro du Diez sur les épaules. Boca ne jouera pas ce soir. Le match de huitièmes de finale de Libertadores face aux Brésiliens d’Internacional a été reporté pour respecter les trois jours de deuil national décrété par le gouvernement argentin. Mais à dix heures du soir, comme dans tous les stades en Argentine, la Bombonera s’est illuminée. À dix heures. Comme le dix du héros disparu.


Un jour qui va rester dans les livres d’histoire


Les rassemblements se multiplient partout dans le pays. À La Paternal, le quartier du club d’Argentinos Juniors, la première équipe de Pelusa, des centaines de supporters du Bicho pénètrent dans le stade Diego Armando Maradona peu avant 23 heures. Au cœur de la capitale, ils sont des milliers au pied de l’Obélisque. Le lieu sert habituellement de festivités après une élection présidentielle, un succès de la sélection ou une équipe de la capitale. Ce soir, c’est un lieu de recueillement. Des supporters de River Plate et Boca, de Racing et Independiente chantent ensemble pour Diego. « AD10S » s’inscrit sur un des écrans publicitaires autour de la place. Des images du Mondial 1986 repassent en boucle. Celui de ce jeune Maradona que les Argentins retiennent avant tout. « Il est entré dans l’inconscient collectif. Il nous a montré que nous, les Argentins, nous pouvions vaincre ceux qui nous ont battus et nous ont fait beaucoup de mal. Même si c’était sur un terrain de foot, il nous a montré que l’Argentine pouvait se relever » , dit Jonas, fausse tunique de la Coupe du monde mexicaine achetée quelques minutes plus tôt à un des nombreux vendeurs ambulants.




Il est minuit. Beaucoup se dirigent déjà vers la place de Mai et la Casa Rosada, le palais présidentiel argentin, où une messe funèbre est prévue ce jeudi. Le corps de Maradona y a été transféré aux alentours d’une heure du matin. Son ex-femme Claudia et ses deux premières filles Dalma et Giannina accompagnent la dépouille. Des champions du monde 1986 arrivent sur place. Devant les grilles, des milliers d’Argentins attendent déjà avec drapeaux et banderoles. « Je pense que ça va être énorme. C’est un jour qui va rester dans les livres d’histoire. Diego le mérite » , estime Joaquín déjà en place devant l’Élysée local. À la radio, le mythique commentaire de Victor Hugo Morales du but du siècle repasse en boucle. Les chaînes de télévision, elles, sont restées en direct toute la nuit. Certains médias comme le canal d’information TN l’assure : malgré la pandémie, ils pourraient être des millions ce jeudi pour apercevoir une dernière fois leur idole.

Par Georges Quirino-Chaves à Buenos Aires
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 40 minutes La LFP demande désormais une garantie bancaire pour les droits TV 15 il y a 1 heure La LFP aurait approché Amazon et les autres GAFA concernant les droits TV 18 il y a 2 heures Le bijou de Fábio Martins en Arabie saoudite 10
il y a 2 heures Viens nous défier jeudi soir 20h sur un quiz spécial tactique ! il y a 3 heures Le gardien de Newport County marque sur six mètres 9
il y a 4 heures Lisandro López va signer à Atlanta 21 il y a 5 heures Mexique : l’entraîneur des Tigres suspendu pour avoir fumé sur le banc 8
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 18:34 Kylian Hazard écarté par le Cercle Bruges 30 Hier à 18:30 En Bretagne, pas de couvre-feu pour les clubs amateurs engagés en Coupe de France 22 Hier à 16:07 À 28 ans, Will Still devient le plus jeune coach de l'histoire de la D1 belge 13 Hier à 16:05 Brentford dénonce un commentaire raciste à l’égard de l’un de ses joueurs 30 Hier à 15:17 Mathias Coureur signe en Turquie 7
À lire ensuite
Top 10 : buts de Maradona