Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // 8es
  3. // Angleterre-Allemagne (2-0)

L'Angleterre maîtrise l'Allemagne

En souffrance pendant une grosse partie du match, les Anglais ont finalement tenu et su porter les coups fatals à une équipe d'Allemagne inoffensive (2-0). Les hommes de Gareth Southgate, demi-finalistes de la Coupe du monde en 2018, affronteront le vainqueur de Suède-Ukraine à Rome. Avant, peut-être, de retrouver Wembley.

Modififié

Angleterre 2-0 Allemagne

Buts : Sterling (75e) et Kane (86e)

Les interminables séances de tirs au but de 1990 et 1996 avaient érigé la légende de cette confrontation : Angleterre-Allemagne, ça finit toujours au bout de la nuit après un interminable affrontement aux 11 mètres. Pendant longtemps, on a bien cru que le scénario se reproduirait dans un match où le 0-0 aurait été le score le plus logique au terme du temps réglementaire, tant les deux équipes se sont regardées dans les yeux pendant quatre-vingt-dix minutes. Mais pas cette fois. Même sans briller, sans avoir excellé depuis le début de cet Euro à vrai dire, cette équipe d'Angleterre arrive toujours à s'imposer, à mettre ce petit but qui fait la différence, à ne pas rompre derrière. On aurait pu penser que ces tièdes Three Lions ne passeraient pas le test allemand. Mais à Wembley, chez eux, face à leur public, ils ont battu la bande à Joachim Löw sans encaisser de but. Ce coup-ci, à la fin, ce sont les Anglais qui ont gagné. Et qui ont désormais un boulevard jusqu'à la finale dans une partie de tableau où ils font office de seuls « gros » .

Sterling, comme d'habitude

Comme pouvaient le laisser deviner les deux 3-4-3 qui se faisaient face en cette fin d’après-midi sur la pelouse impeccable du Wembley Stadium, c’est avant tout une bataille tactique qui s’est jouée entre l’Angleterre et l’Allemagne. Une bataille de position, d’organisation, de patience, ponctuée çà et là d’occasions qui ont fait parcourir quelques frissons dans les travées de l’enceinte londonienne. Le premier quart d’heure est plutôt allemand, avec notamment un coup franc dangereux signé Havertz (10e). Puis l’Angleterre a refait surface, et même pris un peu la main. Une frappe lointaine de Sterling forçait Neuer à une allonge impressionnante (16e), avant que Maguire, oublié par la défense allemande sur le corner suivant, n’appuie que trop peu sa tête. En fin de première période, les deux équipes ont eu chacune l’occasion de crucifier l’autre : les Allemands d’abord, avec un face-à-face perdu par Werner devant Pickford (32e) ; les Anglais ensuite, avec la plus grosse occasion de la première période signée Kane, tout heureux de récupérer le ballon aux six mètres après une percée de Sterling, mais incapable de finir (45e+1).

Si la journée d’hier nous a offert une avalanche de buts, ce premier match du mardi était plutôt placé sous le signe du mental. Une énorme reprise de volée de Havertz mettait immédiatement à rude épreuve celui des Anglais, mais Jordan Pickford était vigilant et s’illustrait d’une belle claquette (48e). Une frayeur d'entrée qui a caché un deuxième acte bien soporifique, où les deux équipes se sont jaugées sans trop se provoquer. De part et d’autre, les attaquants sont en jambes, mais se pètent les deux face aux triplettes de défenseurs centraux, vigilantes. Les minutes passent, et ce 0-0 n'a l'air d'affoler personne sur la pelouse. L'Angleterre a beau avoir l'une des attaques les plus dangereuses du monde sur le papier, elle ne crée rien, ou presque. Et ne se repose que sur un homme, qui lui sauve encore les fesses à 15 minutes du terme : bien décalé par Grealish côté gauche, Shaw envoie un centre parfait à ras de terre aux six mètres pour Raheem Sterling, qui finit tout en facilité (1-0, 75e).

Müller manque l'immanquable, pas Kane

Sterling qui aurait pu causer l'égalisation sans un petit coup de pouce des dieux du foot, alors que sa perte de balle causait une contre-attaque au bout de laquelle Thomas Müller manquait l'immanquable d'un cheveu (82e). Wembley a tremblé, Wembley a eu le palpitant à 150 battements par minute, mais Wembley a fini par exulter, encore. Trois minutes après le raté de Müller, une nouvelle action venue de la gauche voyait Grealish, déjà décisif sur l'ouverture du score, envoyer un centre à mi-hauteur vers Kane aux six mètres. Dans le dur depuis le début de la compétition, le numéro 9 des Three Lions finissait de la tête (2-0, 85e). Cette équipe d'Angleterre est loin d'être aussi excitante que pourrait le laisser penser la qualité de son effectif, mais le constat est là : elle a gagné trois de ses quatre matchs sans encaisser de but, et elle file en quarts de finale où elle affrontera le vainqueur de l'autre match de ce mardi, Suède-Ukraine. Une étape qui les emmènera à Rome, avant peut-être de retrouver Wembley. Les Allemands, eux, après le camouflet du Mondial 2018, quittent encore une compétition internationale par la petite porte. Triste clap de fin pour Joachim Löw.



Angleterre (3-4-3) : Pickford - Walker, Maguire, Stones - Trippier, Philipps, Rice (Henderson, 88e), Shaw - Saka (Grealish, 69e), Kane, Sterling. Sélectionneur : Gareth Southgate.

Allemagne (3-4-3) Neuer - Ginter (Can, 87e), Hummels, Rüdiger - Kimmich, Goretzka, Kroos, Gosens (Sané, 88e) - Havertz, Werner (Gnabry, 68e), Müller (Musiala, 90e+2). Sélectionneur : Joachim Löw.

  • Résultats et classements des éliminatoires à l'Euro 2020

    Par Alexandre Aflalo
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 14:50 La FA publie un guide afin de réduire le nombre de têtes à l'entraînement 21
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons