Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Inter

Trahir malgré soi

Le 20 mai 2018, alors défenseur de la Lazio et futur joueur de l'Inter, Stefan de Vrij concédait un penalty devant les Milanais à douze minutes de la fin au Stadio Olimpico. Un péno qui allait priver la Lazio de la Ligue des champions. Une action anodine en apparence, mais que les supporters laziali n'ont pas oubliée à l'heure où De Vrij vient refouler la pelouse romaine ce lundi soir... avec l'Inter.

Modififié

Le commun des mortels et Frédéric Beigbeder aiment rappeler que l’amour dure trois ans. Avec des hauts, des bas, pour finalement se séparer d’un commun accord en s’avouant à demi-mot que ça ne pouvait pas continuer ainsi. Cela s'explique scientifiquement, car l’excitation commence à retomber passé la troisième année. Mais pas seulement. Il existe en effet pléthore de raisons pouvant justifier la fin d’une idylle qui avait pourtant tout pour faire mentir cette vérité faussement générale. La trahison, même involontaire, en fait partie, et Stefan de Vrij en sait quelque chose. Nul doute, d’ailleurs, que l’international hollandais aura encore son acte en tête au moment de poser le pied sur la moquette d’un Stadio Olimpico qui ne lui proposera pas de « faire comme chez lui » .

L'erreur fatale


D’abord parce que l’histoire entre De Vrij et la Lazio a duré un peu plus de trois ans et demi. Et que dans la Ville Éternelle, l’Oranje a mûri et a tout connu. La joie d’une victoire en Supercoupe face à la Juventus en 2017, la tristesse d’une saison 2015-2016 blanche à cause d’un genou opéré, pour un bilan total de dix buts en 118 matchs chez les Laziali. Jusqu’à ce 20 mai 2018, lors de cette ultime journée qui voit la Lazio recevoir l’Inter et où cette même Lazio n’a besoin que d’un match nul pour arracher le dernier billet valable pour la prochaine Ligue des champions face à son adversaire du soir.

Vidéo

À douze minutes de la fin du match, la Lazio mène 2-1 et n’a jamais été aussi proche de retrouver la LDC (qu’elle n’a plus connue depuis 2007). De Vrij est l’un des meilleurs joueurs sur le terrain, mais va malgré lui faire basculer du mauvais côté cette rencontre en fauchant Icardi dans la surface. Penalty transformé par l'Argentin. Un fait de jeu qui relance totalement l'Inter, l'Uruguayen Vecino donnant la qualification aux Nerazzurri trois minutes plus tard. Le patron de la défense romaine fond en larmes, sifflé et insulté par ceux qu’il ne voulait pas décevoir. Une erreur qui n’aurait pas fait autant de bruit si la venue prochaine du défenseur néerlandais à l’Inter n’était pas déjà ficelée depuis plusieurs jours, et dont tout le monde avait connaissance comme il l'a rappelé au Voetbal International en mai dernier. « La veille du match face à l’Inter, j’ai dit au club que je n’avais pas assez de bonnes sensations vu l’importance du match. Mais le club voulait que je sois sur le terrain. Alors, je me suis concentré et j’ai cherché à faire de mon mieux. » Crédible.

Pardon accepté ?


Au club, tous n'ont pas digéré que le transfert de De Vrij à l’Inter se soit fait avant la fin de la saison. Le 13 mai, une semaine avant l’affiche finale, le directeur sportif Igli Tare ne s’en était pas caché : « Donner cette info dix jours avant une confrontation directe n’est pas correct, alors qu’il aurait pu le faire un mois avant ou quelques jours après. Stefan a tellement donné et reçu à la Lazio qu’il aurait mérité de partir sous les applaudissements. »



Des bonnes performances qui prédominent dans l’esprit de Simone Inzaghi. En conférence de presse, l'entraîneur laziale n’oublie d'ailleurs pas aujourd’hui à quel point De Vrij fut important pour son collectif : « Si je devais faire le même choix que de l’aligner d’entrée lors de ce fameux match, je le referais. Il a tout donné pendant le match, il a concédé un penalty qui aurait pu arriver n’importe quel dimanche. Malheureusement, c’est arrivé lors de ce match-là. Il m’a tellement donné que c’est avec plaisir que je le reverrai. » Nul doute que lui aussi sera heureux de le revoir dans une confrontation à nouveau décisive pour une place sur le podium. Concernant les tifosi de la Lazio, en revanche, il est moins sûr que la présence de Stefan de Vrij soit appréciée. Parce qu'une trahison ne se soigne pas comme ça.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:01 Tournois rétro vintage indoor 2019 5
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 6

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:35 Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 20
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 14:27 Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1