Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Euro 2020
  2. // Finale
  3. // Italie-Angleterre

Bukayo Saka, la surprise du chef Southgate

Titulaire à trois reprises depuis le début de l'Euro au sein d'une équipe d'Angleterre bourrée de talents offensifs, Bukayo Saka est sans doute la plus grosse surprise concoctée par Gareth Southgate depuis le début du tournoi. Et ce n'est pas fini, puisque le jeune prodige, l'un des rares joueurs capables d'esquisser un sourire sur le visage des fans d'Arsenal ces derniers mois, a toutes les chances de débuter à nouveau face à l'Italie ce dimanche soir en finale (21h). Attention, joueur frisson.

Modififié
À chaque publication de la feuille de match ou presque depuis la rencontre contre la Tchéquie, le même étonnement sur le visage des supporters anglais : Bukayo Saka est titulaire. Lancé lors du troisième match de poules face à Souček et ses copains, le gamin de London Colney, le centre de formation d'Arsenal, a su se montrer décisif pour être reconduit face à l'Allemagne et au Danemark. Entre-temps, il a laissé Jadon Sancho prendre un peu de lumière lors de la démonstration face à l'Ukraine, histoire de soigner une petite douleur à la cheville. De nouveau décisif en demi-finales, le voilà qui espère jouer les détonateurs pour la première finale de son pays dans un tournoi majeur depuis 55 ans.

« Little chili » a pris du piquant


« Cela a commencé avec Auba [Pierre-Emerick Aubameyang]. Il l'a dit en français. Nous faisions un exercice de finition à l'entraînement, et il n'arrêtait pas de le dire, et je continuais à marquer, je tirais avec tellement de puissance et il m'appelait "little chili" (petit piment, en VF). » Un surnom qui est resté accolé à la jeune pépite du nord de Londres, comme il l'expliquait lui-même récemment devant la presse. Il faut dire que le jeune homme de 19 ans s'est appliqué à relever quelque peu le goût de la saison de Gunners de plus en plus loin du compte. Cet exercice a confirmé au passage les promesses entrevues depuis sa première apparition en rouge et blanc, un soir de novembre 2018 contre le Vorskla Poltava en Ligue Europa. Depuis, Saka est tout simplement le meilleur passeur d'Arsenal sur la période, avec 21 caviars délivrés depuis son aile droite.



Au point que les fans de l'Emirates Stadium nomment parfois leur équipe « Bukayo Saka FC » en guise de raillerie face aux contre-performances de plusieurs cadres. La belle histoire du petit Bukayo débute sur les terrains de son club de Greenford Celtic, où il est repéré dès l'âge de sept ans. « J'avais des invitations de Tottenham, de Chelsea, de Fulham et de Watford, mais mon seul choix était Arsenal, se remémore le garçon. J'aimais leur façon de jouer, donc le choix a été facile pour moi. Je me suis entraîné à Hale End (le centre de formation des Gunners, NDLR) et j'ai signé à l'âge de neuf ans. »


Et très vite, tout le monde est sous le charme. Même Thierry Henry, venu entraîner au sein de l'académie entre 2015 et 2016. « Il voulait toujours le ballon et il était courageux, déclarait l'attaquant tricolore à Goal. Il était trop tôt pour dire à quel point il serait bon, mais quand je l'ai vu s'imposer dans l'équipe première après mon départ, je me suis dit : "Wow, c'est incroyable." J'ai toujours aimé l'attitude du gamin et son engagement. Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il se soucie de son club et qu'il fera tout pour que l'équipe gagne. Vous devez respecter cela. »

La crème à l'anglaise


Sa titularisation face au Danemark mercredi soir lui a permis, à 19 ans, 10 mois et 2 jours, de devenir le plus jeune joueur anglais à commencer un match d'une telle envergure sous la liquette des Three Lions. Pas si anecdotique lorsque l'on connaît la précocité de celui qui devrait fêter ce dimanche soir sa huitième cape pour ce qui est déjà l'un des matchs les plus marquants de sa carrière. C'est le 8 octobre dernier, lors d'un amical face au pays de Galles, que Gareth Southgate décide de le soumettre à l'épreuve du feu. Verdict : 90 minutes qui en appellent 232 sur les trois rencontres du rassemblement suivant, en novembre.


La montée des marches quatre à quatre se poursuit début juin. Dans la liste des 26, Saka inscrit son premier but en préparation contre l'Autriche et s'offre le droit de savourer : « C'est probablement le plus grand moment de ma carrière jusqu'à présent. Marquer pour son pays, on en rêve quand on est enfant. C'est une sensation incroyable et j'espère pouvoir vivre ce sentiment encore de nombreuses fois. » Et pourquoi pas dès la finale face à l'Italie ? L'occasion devrait en tout cas lui en être donnée, une nouvelle fois.


En tout cas, voir un nouvelle fois son nom écrit parmi les onze titulaires sur la feuille de match ne serait plus une surprise pour José Mourinho. « J'ai fait jouer un joueur de 18 ans dans une finale de la Ligue des champions (Carlos Alberto) et il est toujours le plus jeune joueur à avoir marqué à ce niveau. Aucun problème, s'est exclamé le Portugais dans le podcast talkSPORT. Southgate n'a eu aucun problème à le faire, non seulement avec Saka, mais aussi avec d'autres joueurs en leur donnant des chances de jouer. Le gamin prouve ma théorie, qui est que l'expérience n'a rien à voir avec l'âge. » En voilà un autre qui se verrait bien couronné avec son pays dès ses 19 piges. Et pourquoi pas parachever le succès des siens d'une frappe téléguidée de l'entrée de la surface ?

  • Analyse, paris à prendre & meilleurs bonus : Retrouvez notre Pronostic Italie - Angleterre sur la finale de l'Euro !

    Par Tom Binet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 18:50 La justice donne raison à Canal contre beIN, la LFP réagit immédiatement 43
    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 11:34 Football Manager intégrera bientôt le foot féminin 39
    Hier à 09:57 Libertadores : l'Olimpia Asunción sort l'Internacional aux tirs au but 12
    À lire ensuite
    La Botte et la Rose