Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nouveau président

Bordeaux : la longue vue de Longuépée

En nommant Frédéric Longuépée au poste de président délégué des Girondins de Bordeaux, les Américains de GACP apportent la preuve concrète qu'ils souhaitent faire basculer le club dans une nouvelle ère : celle du football de très haut niveau, qui fait fi des particularismes régionaux pour mieux conquérir le monde. Pour cela, encore faudrait-il que les Américains parviennent enfin à acheter le club.

Modififié
Ce dimanche, il n'y a pas que sur leur pelouse du Matmut-Atlantique que les Girondins de Bordeaux ont cafouillé. L'avant-match aura été rythmé par deux communiqués envoyés par GACP (General American Capital Partners), et signés Joseph DaGrosa, la tête de proue du consortium de fonds d'investissement qui devrait faire main basse sur le club. Le premier, posté aux alentours de 14h, annonçait la nomination de Frédéric Longuépée au poste de président délégué des Girondins de Bordeaux. Envoyée sans prévenir l'actuel board, la missive est fraîchement accueillie par Stéphane Martin et Nicolas de Tavernost, encore à la tête du club au moins jusqu'au 6 novembre, après un énième report de la vente définitive du FCGB. Quelques minutes avant le coup d'envoi de la rencontre entre Bordeaux et Nice, c'est donc un communiqué remanié, que Joe DaGrosa adresse aux rédactions : Frédéric Longuépée sera bien le prochain président des Girondins « une fois le closing (clôture des comptes) de la vente entériné » . Dans un tweet, le Floridien tient même à « remercier le président actuel, Stéphane Martin, qui a effectué un excellent travail à la tête du FCGB ! » Les formes sont enfin là, mais le résultat est le même : à condition que les Américains parviennent enfin à acheter le club, celui qui une dizaine de jours auparavant faisait office d'outsider prendra les commandes du sextuple champion de France, après que Jean d'Arthuys et Vincent Tong-Cuong, qui faisaient office de favoris pour le poste, se sont désistés.

L'opportuniste


Toujours dans un communiqué publié ce fameux dimanche après-midi initialement consacré à la sieste, Frédéric Longuépée faisait parvenir ses premiers mots en tant que futur dirigeant bordelais : « Il s’agit d’une magnifique opportunité et d’un beau défi dans un club historique du football français, au riche passé européen et qui nourrit de belles ambitions pour l’avenir. » Bien que la vente du club ait déjà été reportée deux fois, l'homme s'y voit déjà. Et lâche un mot-clé : « opportunité » . Après avoir terminé à la 10e place du concours par équipes de gymnastique aux Jeux olympiques de Séoul en 1988, avoir occupé les fonctions de directeur délégué de la Fédération française de tennis, puis en 2012 de directeur général adjoint du PSG, et enfin de directeur commercial et marketing de Paris 2024, poste qui est encore le sien aujourd'hui, le Lillois de 52 ans voit en ce poste de président délégué des Girondins « une opportunité » professionnelle. Ici, il n'est nullement question d'un attachement particulier aux Girondins de Bordeaux, mais plus simplement de relever un challenge : participer à la réussite de la reprise d'un club, jusqu'à en faire un participant régulier à la Ligue des champions, comme il l'avait fait au Paris Saint-Germain à l'arrivée des Qataris.

Bordeaux à la conquête du monde


En nommant un profil carriériste à la tête du club, GACP fait directement basculer le club dans une nouvelle ère : celle du football business totalement libéralisé, en grande partie initiée par Claude Bez, son ancien président, qui avait imposé les droits télévisés à la fin des années 1980. Fini les présidents bénévoles, comme l'ont pu être Jean-Didier Lange et Jean-Louis Triaud, qui géraient « leur » club avec une réussite certaine, jusqu'à se heurter au plafond de verre surplombé d'euros dressé par des concurrents toujours plus armés financièrement. Fini la communication destinée à séduire uniquement un public local. Longuépée le dit lui-même : « Je suis impatient de démarrer cette nouvelle aventure dans une ville magnifique au rayonnement et potentiel résolument internationaux. » Avec lui à sa tête, ce n'est plus le Sud-Ouest et ses particularismes régionaux que les Girondins veulent conquérir, mais le monde. Le futur organigramme du club devrait d'ailleurs s'internationaliser, avec entre autres l'arrivée annoncée de l'Espagnol Eduardo Macia au poste de directeur sportif. Les plus optimistes appelleront cela « le sens de l'histoire » , quand les plus nostalgiques continueront à penser que « le foot, c'était mieux avant » , quand le taulier était un gars du coin qui avait vibré devant les exploits de « son » club durant toute son enfance. Ce qui est certain, c'est qu'à l'heure qu'il est, les Girondins sont encore entre les mains de M6. Et sait-on jamais ? Joe DaGrosa a peut-être bien fait de modifier son communiqué initial.

Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75