Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // FC Barcelone

Barça : longue vie à Messi !

Arrivé à la fin de son contrat avec le FC Barcelone en juin dernier, Leo Messi a passé deux semaines sans donner d’information sur son avenir en club pour se centrer sur la Copa América avec l’Argentine. Désormais sur le toit de l’Amérique du Sud, La Pulga va prolonger son bail avec son club formateur et mettre fin à l’un des grands feuilletons de l’été, au grand bonheur de tous les socios blaugrana.

Cet été, Lionel Messi a brillé sur la scène internationale. Porté en triomphe par ses coéquipiers argentins, le capitaine de l’Albiceleste a soulevé pour la première fois de sa carrière la Copa América avec son pays. Meilleur buteur, meilleur passeur et meilleur joueur de la compétition, Messi n’a laissé que des miettes à ses concurrents pour finir par s’agenouiller sur la pelouse du Maracanã de Rio, où il avait perdu la finale du Mondial 2014, pour se mettre à pleurer de bonheur. À 8520 kilomètres de là, le FC Barcelone a transpiré à grosses gouttes pendant toute la durée de la compétition. La raison ? Rendre possible la prolongation de contrat de Messi et dégraisser au maximum son effectif. Depuis le 1er juillet 2021, le sextuple Ballon d’or s’est retrouvé officiellement sans club et malgré les tweets charmeurs du Barça, les rumeurs sur son avenir proche se sont mises à sérieusement enfler. Heureusement, les mauvaises blagues ont pris fin : oui, l’Argentin va bientôt retrouver la Catalogne pour continuer d’émerveiller le Camp Nou.


Un salaire réduit de moitié


Dans la journée de mercredi, le quotidien catalan L'Esportiu a annoncé les détails d’un accord de principe entre Messi et le Barça : un mariage prévu jusqu’en 2026 (deux ans comme joueur et trois en tant que joueur en MLS et ambassadeur aux États-Unis) où Messi verrait son salaire réduit de moitié (de 70 à 35 millions d’euros annuels) et une clause libératoire fixée à... 600 millions d’euros. Un pactole que personne n’osera débourser et qui témoigne de l’amour sans limite que Barcelone porte à son guide. Dès lors, les avocats de Messi forment le dernier rempart juridique à la signature du nouveau contrat par le meneur de jeu. Dans la soirée, la Cadena SER a indiqué que les thématiques de l’argent ou de la durée du contrat n’ont « jamais été problématiques » dans l’avancée des négociations.


En clair, Messi a compris la situation économique traversée par le club barcelonais et s’est plié aux demandes de sa direction pour participer à l’effort collectif visant à faire entrer la masse salariale dans les clous du plafonnement imposé par La Liga. Pour Messi, ce geste louable envers son club formateur entraîne une double satisfaction : celle des socios qui voient l’idole rester à Barcelone jusqu’à la fin de sa carrière professionnelle en Europe, mais aussi celle de Joan Laporta dont la promesse électorale de conserver Messi au Barça semble tenue.

Griezmann, le prince déchu


Cependant, imposer une baisse de 50% des émoluments de la star barcelonaise ne suffit toujours pas à rééquilibrer les comptes du Barça. Pour s’inscrire au sein de La Liga cette saison, le club catalan doit encore amincir ses salaires. En cela, un échange prévu entre Antoine Griezmann et Saúl Ñíguez semble en bonne voie. Ancien employeur de Griezmann, l’Atlético de Madrid compte accueillir le Français pour un deuxième chapitre si ce dernier consent à rabaisser son salaire en conformité avec ceux des tauliers du vestiaire colchonero. De son côté, si le Barça dit adieu à Grizou et s’offre un milieu de terrain supplémentaire, le club le fait uniquement pour que la prolongation de Messi puisse aboutir sereinement. Capitaine du Barça, le numéro 10 sait que sa famille coule des jours heureux dans la cité du Gaudi et qu’il serait dommage de ne pas profiter de la venue de son ami en sélection Sergio Agüero pour allier travail et plaisir.

À la suite d'une première moitié d’année 2021 flamboyante sur le plan individuel et historique dans l'aspect collectif, Leo Messi fera logiquement partie des principaux candidats à l’élection du Ballon d’or en décembre. Une distinction prestigieuse que le Barça, club le plus récompensé dans l’exercice avec 12 trophées, compte bien ne pas lâcher de sitôt. D'un point de vue financier, Messi engendre également une énorme plus-value : en février dernier, l’Argentin avait apporté plus de 235 millions de bénéfices à son employeur depuis son dernier contrat paraphé en 2017. À 34 ans, Messi ne sera donc jamais à vendre. Malgré cela, les clubs concurrents ont attendu que la star arrive dans sa dernière année de contrat pour tenter de l’amadouer. Dans la roue du Barça pour placer une offensive, le Paris Saint-Germain a préféré abandonner la piste et devra faire sans le GOAT pour la saison 2021-2022. Cette fois-ci, se queda.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 19:04 Les joueurs de Premier League obligés d'être vaccinés pour jouer ? 100
Hier à 16:30 Auditionné par l'Assemblée nationale, Didier Quillot revient sur l'affaire Mediapro 44
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 12:41 Un impressionnant tourbillon de poussière retarde un match en Bolivie 12 Hier à 10:15 La FIFA confiante pour la mise en place de sa réforme sur les agents dès juillet 2022 8
Hier à 09:45 Bristol prête un de ses joueurs lors d'un amical, il égalise 16