S’abonner au mag
  • Ligue Europa
  • 3e journée
  • Groupe I
  • Lyon/Athletic Bilbao

Tu sais que l’OL est en Europa League quand…

Par Serge Rezza
Tu sais que l’OL est en Europa League quand…

Forcément, après plus d’une décennie passée à recevoir les grands de ce monde chez Bocuse, tu avais oublié le goût des virées chez Courtepaille. Oubliées les soirées où l’on s’enfile une côte rôtie avec Ferguson. Maintenant, c’est Diet Coke et TNT avec Ferreri. Toi, t’es supporter lyonnais et tu évolues en C3.

… lors du tirage au sort, tu ne veux pas éviter le Barça ou Man U, mais Maribor.

… tu dois laisser les trompettes et les chœurs façon Haydn pour un genre de tube Eurovision qui sent le goulash et la Mitteleuropa.

… 25 000 spectateurs, c’est ta nouvelle moyenne les soirs d’Europe.

… tes vraies soirées de Ligue des champions se jouent maintenant à onze contre onze et c’est l’OL féminin qui gagne à la fin.

… tu ne vois plus Clovis Cornillac en tribune présidentielle.

… tu en es arrivé à regretter le maillot fluo en découvrant le maillot 3D.

… tes autres soirées Ligue des champions se jouent en tapant « OL Werder 7-2 » sur YouTube.

… l’an passé, l’idée du recrutement de Benjamin Corgnet, c’était une blague. Cette année, c’est trop cher.

… tu as fini par te résoudre à voir filer Hugo, Aly, Kimi et Cris, avant d’aller taper de la recrue du côté de Lorient, Guingamp ou Le Havre.

… l’OL se met à parler un peu plus serbo-croate que brasilou.

… tu as entendu JMA hurler au balcon de l’Hôtel de Ville en fin de saison dernière « Un jour, l’OL dominera l’Europe ! » Tu n’as pu t’empêcher de compléter « …l’Europe des villes de foire, ouais. »

… tu sais ce que le déclassement veut dire depuis que tu consultes chaque jeudi la grille des programmes de W9.

… quitte à se faire éliminer en quarts ou en huitièmes à Nicosie, autant que ça se passe dans le semi-anonymat d’une soirée commentée par Jean-Marc Ferreri.

… tu avoues attendre les matchs du jeudi avec impatience. Pour Greg Coupet et Sonny Anderson à la mi-temps sur beIN.

… les mecs de beIN commencent à appeler Bastos Bruno plutôt que Michel.

… en retrouvant la C3 et Steed Malbranque en même temps, c’est une faille spatio-temporelle qui s’est ouverte. Au fait, ils font quoi, Flo Laville, Steve Marlet et Ghislain Anselmini en janvier prochain ?

… comme dirait René, le jeudi, c’est Pink Floyd, les vrais. Ceux de Kyriat Shmona, Prague et Bilbao.

… un jeudi soir à 19 heures, c’est plus un happy hour. C’est ton nouveau soir d’Europe.

… un dimanche après-midi, c’est plus un match de Ligue des Copains à la Plaine des Jeux. C’est un match de Ligue 1 à la maison.

… au fond de toi, tu te dis que la C3 a plus souvent rimé avec exploit (Lazio, Inter, Bruges) que C1 avec chagrin (PSV, Milan AC, Roma).

… secrètement, tu te dis depuis quelques saisons que la seule coupe d’Europe à la portée d’une équipe du calibre chapeau 2 en C1, c’est bien la C3.

… le mardi et le mercredi, tu mates Zlatan qui foire son quadruplé à Zagreb, le LOSC qui se laisse balader par le Bayern ou Montpeul’ qui lose face à l’Olympiakos pour te prouver que rien ne remplacera jamais l’ADN européen de l’OL.

… tu vois Benoît Pedretti titulaire avec le LOSC le mardi soir, tu te rappelles qu’il fallait que Diarra soit suspendu ou Tiago blessé pour y avoir droit sept saisons plus tôt.

… il t’arrive de regarder un match de l’Atlético, de Fulham ou d’Évian TG rien que pour apercevoir Tiago, Djila Diarra ou Sidney Govou. Même sur le banc.

… tu es à deux doigts d’envoyer une lettre à OLTV pour réclamer le droit à une 27e rediffusion d’OL-Real de 2005. Ou au pire celui de 2006.

… tu te mets à suivre la Raiffeisen Super League, la Liga I Gamebookers.com, la Tipp 3 Bundesliga, l’Allsvenskan ou la Gambrinus Liga en vue des seizièmes.

… tu te demandes ce que sont devenues les réceptions chez Bocuse les veilles de matchs européens à Gerland.

… tu dois laisser ta place de King de la machine à café des lendemains de Ligue des champions.

… tu ne dis plus non à un bon petit Des Racines et des Ailes. Un spécial Périgord vert en plus, avec un reportage beau comme un bateau qui s’en va sur l’élevage des cochons truffiers.

… pendant une trêve internationale, tu peux aller faire un tour à Tola Vologe pour voir un entraînement plutôt qu’un footing à Parilly dans l’espoir de croiser les cinq seuls joueurs qui n’ont pas été appelés en sélection sur un VTT.

… pour la première fois depuis onze ans, tu te surprends à chercher un plan ciné du mercredi soir dans le Petit Bulletin.

… tu découvres des lignes low cost.

… cette fois, la Ligue des champions, tu la joues vraiment sur Playstation.

Par Serge Rezza

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine