S’abonner au mag
  • France
  • Coupe de la Ligue
  • Finale

Revivez Paris S-G – Bastia (4 – 0)

William Pereira
Revivez Paris S-G – Bastia (4 – 0)
-

À jouer

C’est tout pour cette finale à grand suspens les amis! Bonne remise des trophées, bonne soirée, bonne nuit et des bisous. Ciao!

Le lynx, mascotte du PSG, se fait plaquer au sol et rouer de coups par les joueurs parisiens, réalisant ainsi le rêve des adeptes du « Parc c’était mieux avant ».

C’est terminé! Le PSG remporte son premier titre de la saison (ou le deuxième si vous comptez le Trophée des Champions). Les Parisiens ont dominé une rencontre gâchée par un carton rouge sévère.

LE DOUBLÉ POUR LE MATADOR! Magnifiquement servi par Ibra, Cavani file vers Aréola qu’il trompe d’un plat du pied sécurité en direction du poteau opposé. Joli!

Extraordinaire provocation condescendante du Z envers Cahuzac qui n’apprécie que moyennement.

Ibra le tire comme prévu mais sa frappe échoue contre le mur bleu.

Carton jaune pour Mathieu Peybernes.

Gros tacle de Peybernes sur Ibra qui obtient un bon coup-franc aux abords de la surface. Le Suédois va sans doute le tirer.

En dix seconde, Cavani a eu le temps de glisser en faisant une transversale magique et piquer un sprint pour éventuellement reprendre le ballon dans la surface. Quel guerrier.

Changement pour Bastia. Brandão remplace Giovanni Sio et est accueilli par une belle bronca du Stade de France.

CAVANI PUNIT LE MANQUE DE REALISME CORSE! 3-0! Magnifique centre d’Aurier et coup de casque extraordinaire de l’Uruguayen.

THIAGO SILVA! La défense parisienne n’est pas sereine sur ce corner et il faut un Thiago exemplaire pour éviter la réduction du score bastiaise…C’était chaud!

OH GILLET! Le Bastiais reprend un centre dans la petite surface de Douchez mais ne fait pas mieux qu’un étrange amorti de la poitrine…il gagne néanmoins un corner.

OOOH MARQUINHOS! Le Brésilien hérite d’un ballon en retrait aux 20-25 mètres et tente de lober subtilement un Aréola légèrement avancé. Le portier bastiais parvient à reculer et claquer le ballon. Quel but ç’aurait été!

Changement pour le Paris S-G. Lucas remplace Javier Pastore et fait donc son grand retour à la compétition.

MARCO VERRATTIIII! L’Italien est tout près de marquer le troisième mais une fois de plus, Aréola sauve son camp d’un but supplémentaire.

Rabiot tente sa chance de loin…C’est hors-cadre. Le ballon est retourné de l’autre côté du périph’.

Bastia pousse, Bastia y croit et Bastia obtient un corner. Boudebouz le frappe au premier poteau mais trouve Ibrahimovic sur son chemin.

Changement pour le Paris S-G. Edinson Cavani remplace Ezequiel Lavezzi.

Ouuuh le centre fuyant de Lavazza devant les buts d’Aréola. Ibra est trop court pour reprendre le ballon. Dommage.

Contre timide des Corses qui débouche sur une frappe de Cahuzac contrée par la muraille parisienne.

Nouveau corner en faveur du PSG obtenu par le Z. Lavezzi se charge de le frapper mais ça ne donne rien.

Serge Aurier est dans l’ambiance Seine-Saint-Denis ce soir.

On sent que le coup d’épaule n’est pas un geste naturel pour Pastore. A chaque fois qu’il exécute ce geste, c’est lui qui tombe et non l’adversaire.

La deuxième période s’annonce longue et pénible pour le Sporting.

OUUUUH LAVEZZI TOUT PRES DU 3e! La frappe du gauche du Pocho échoue à un rien du poteau droit de Bastia.

Ca commence très fort avec une bonne frappe du gauche de Javier Pastore. Aréola est bien sur ses appuis et capte le ballon.

Terminés les débats sur l’arbitrage, place au jeu! Début de la deuxième période.

Vous avez un quart d’heure pour débattre sur la double-peine, double péné ou double-poney, c’est comme vous voulez. Mais vous avez intérêt à être là dans un quart d’heure. Pas une minute de plus.

C’est la mi-temps au Stade de France. Le PSG remporte son premier titre en 2014-2015 (deuxième pour ceux qui comptent le trophée des champions).

POCHO, CHAUD, CHAUD! L’Argentin tombe sur un os en la personne d’Aréola face à qui il se présente pourtant seul.

Ibrahimovic essaye d’ajouter un peu d’intérêt à cette finale en essayant de battre le record de Pauleta dès ce soir.

Javier Pastore est KO suite à un duel de bonhomme avec Palmieri.

Carton jaune pour Ezequiel Lavezzi.

LE DEUXIEME D’IBRA! Très bel enchainement amorti de la poitrine-frappe sans élan du Suédois. Aréola observe, impuissant, le ballon entrer dans ses cages pour la deuxième fois de la soirée.

Coup-franc intéressant pour Bastia et Boudebouz à une trentaine de mètres. L’ancien sochalien pique le ballon dans la surface mais ne trouve personne. Gros bide.

Rien de spécial à se mettre sous la dent depuis le pénalty du Z, si ce n’est cette réaction pleine de classe de Djibril Cissé au micro de Daniel Lauclair.

N’hésitez pas à nous proposer vos idées pour rendre cette finale intéressante. On prend tout.

Cette finale part vraiment dans tous les sens. Voilà que Verratti tente et foire une demi-volée à 20 mètres des buts d’Aréola.

Contre intéressant pour le PSG avec Pastore à la baguette, mais l’Argentin gâche tout avec une mauvaise passe en profondeur.

Sur le coup-franc qui suit, Zlatan tente sa chance mais ne cadre pas sa frappe. Toujours 1-0.

Carton jaune pour Yannick Cahuzac qui se défoule sur Javier Pastore.

Changement pour Bastia. Mathieu Peybernes remplace Gaël Danic.

Ouverture du score de Zlatan Ibrahimovic!

Le carton rouge est sévère même s’il est compréhensible.

PENALTY POUR PARIS ET CARTON ROUGE POUR SQUILLACI! Oh la décision qui tue la finale.

IBRA! Pastore lance très bien Lavezzi sur le côté gauche. Le Pocho centre au deuxième poteau en direction du Z qui ne parvient pas à redresser suffisamment le ballon pour le cadrer.

Les Bastiais dominent clairement ce début de match. Le PSG a du mal à relancer proprement et est acculé dans ses 35 derniers mètres par les Corses.

Très dur pour Ghislain Printant de garder son calme en pleine interview alors que son équipe était à trois mètres des cages du PSG.

Par contre, qui a eu l’idée de faire jouer une finale de Coupe avec un ballon Kipsta? La laideur de la chose…

Et si cette main était volontaire? Première polémique du match dans la surface bastiaise.

Ca chauffe entre Aurier et Palmieri alors que Thiago Silva a mis beaucoup de temps à se relever suite à un mauvais coup.

Premier corner de la partie pour Bastia. Il est repoussé dans un premier temps par la défense parisienne. Dans un second temps, Sio reprend un bon centre de la tête mais ne cadre pas sa tentative.

Verratti, lui, lance son match avec beaucoup d’insolence.

Pastore lance son match avec un bon tacle glissé.

C’EST PARTI! Faites du bruit, faites craquer les fumis, it’s final time!

Les deux capitaines saluent les 18 arbitres.

Les acteurs de cette finale entrent sur la pelouse du Stade de France après un décompte très gênant digne des pires réveillons de nouvel an d’Arthur.

Quelqu’un peut dire à la LFP que ce show de gymnastique d’avant match n’était pas vraiment nécessaire?

Difficile de savoir qui va l’emporter ce soir entre les deux grands spécialistes de la compétition que sont le PSG et Brandao. On attend vos pronos.

Salut les tricératops! On est chauds et on est motivés car aujourd’hui est un jour de FINALE…de Coupe de la Ligue.

William Pereira

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine