S’abonner au mag
  • C1
  • Gr. H
  • Maccabi Haïfa-PSG (1-3)

Maccabi-PSG : Tiens, revoilà le PSG de Pochettino

Par Steven Oliveira
Maccabi-PSG : Tiens, revoilà le PSG de Pochettino

Le Paris Saint-Germain a fait le travail en revenant d’Israël avec la victoire face au Maccabi Haïfa en Ligue des champions (1-3). Mais si les trois points sont au rendez-vous, le PSG a livré sa pire prestation de la saison. Tant dans le jeu que dans l’attitude sur le terrain. Surtout en première période.

Alain Traoré le sait mieux que quiconque, les vérités du mois d’août ne sont pas forcément celles de septembre. En réalisant un début de saison canon (4 victoires en 4 matchs et 21 buts marqués), le Paris Saint-Germain a logiquement donné de l’espoir aux supporters qui espéraient alors se régaler à chaque rencontre de la saison tant le spectacle proposé était de toute beauté. Sauf que c’était utopique de croire que les hommes de Christophe Galtier allaient claquer des 5-0 à tous les matchs. Tout simplement car c’est impossible de briller à chaque rencontre de la saison sans jamais passer à côté. L’essentiel est, dans ces moments-là, de réussir à limiter la casse. Et c’est exactement ce qu’a fait le PSG sur la pelouse du Maccabi Haïfa en repartant avec la victoire (1-3) au terme d’un match que les Parisiens n’ont jamais vraiment maîtrisé. Pire, l’attitude et le jeu proposé durant la première période ont rappelé que les démons de l’ère Mauricio Pochettino ne se sont pas totalement évaporés.

La marche des empereurs

Pour savoir si le PSG est dans un bon ou dans un mauvais soir, il suffit de regarder le trio offensif. Et celui-ci a vite répondu dès la première perte de balle. Les mains sur les hanches, Kylian Mbappé, Lionel Messi et Neymar regardent en marchant leurs coéquipiers tenter de récupérer le cuir. Loin, très loin du début de saison où les trois Avengers se distinguaient dans le pressing, le contrepressing et le repli défensif. Alors non, ils ne s’étaient pas transformés en Edinson Cavani non plus, mais les efforts – notamment de Neymar – étaient là. Résultat, les adversaires avaient tout le loisir de faire mal à une défense parisienne qui, elle, n’a jamais vraiment rassuré depuis le début de la saison. Au micro de RMC Sport, Christophe Galtier n’a d’ailleurs pas hésité à critiquer à demi-mot son trio offensif pour son manque d’énergie défensive : «  On n’était pas très bien organisés, rapidement coupés en deux, ce qui a donné des situations à l’adversaire et une première période très difficile pour nous. On était en infériorité numérique au milieu, avec beaucoup d’espace dans le dos de notre trio de devant. Il fallait réagir après cette première période très moyenne sur le plan tactique. À partir du moment où notre trio est redescendu, on a été beaucoup mieux. » Et cela s’est traduit par une seconde période dans laquelle les Israéliens se sont montrés bien moins dangereux.

Le terrain et la fatigue comme excuses ?

Esseulés sur le plan défensif au milieu de terrain, Marco Verratti et Vitinha l’ont aussi été sur le plan offensif. Même si la pelouse grasse du Sammy Ofer Stadium n’a pas aidé à produire un jeu alléchant, les Parisiens ont semblé amorphes pendant une longue partie de la rencontre. Un manque d’appels, de création, de vitesse qui ont fait que le jeu collectif parisien était aux abonnés absents, les joueurs préférant l’option individuelle à chaque fois. Même si cela a payé sur l’égalisation de Lionel Messi après un coup de chaud de Mbappé. Pourtant, la nouvelle formation du PSG, alignée en 3-4-3, ne peut fonctionner que lorsque tout le monde est concerné par le repli défensif et qu’il y a de la vitesse après la récupération de balle. Preuve en est avec la seconde période parisienne d’une tout autre facture à l’image des deux buts avec des projections rapides vers l’avant et des passes parfaitement dosées dans le dos de la défense. Les joueurs étaient-ils fatigués après l’enchaînement de matchs depuis le début du mois de septembre ? Possible. Ont-ils pris le Maccabi Haïfa de haut ? Possible aussi. Une chose est sûre, après le match face à Brest, où Paris était déjà passé à côté, les coéquipiers de Marquinhos enchaînent une deuxième rencontre sans briller. Mais cela fait aussi deux victoires. Et c’est bien ça l’essentiel.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Steven Oliveira

Articles en tendances
Logo de l'équipe Paris Saint-Germain
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Toulouse at Parc des Princes on May 12, 2024 in Paris, France.(Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J33
  • PSG-Toulouse (1-3)
Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Mbappé, un départ pas vraiment comme une légende

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Maccabi Haifa

Logo de l'équipe Maccabi Haifa
Foto IPP/Giacomo Morini
Foto IPP/Giacomo Morini Firenze 27/08/2023 Campionato di calcio di serie A 2023/2024 Acf Fiorentina vs Us Lecce nella foto: Nicolás Iván González esulta con i compagni dopo aver segnato il 1° gol. Photo by Icon Sport
Pronostic Maccabi Haïfa Fiorentina : Analyse, cotes et prono du match de Ligue Europa Conférence

Pronostic Maccabi Haïfa Fiorentina : Analyse, cotes et prono du match de Ligue Europa Conférence

Pronostic Maccabi Haïfa Fiorentina : Analyse, cotes et prono du match de Ligue Europa Conférence

Lionel Messi