S’abonner au mag
  • C3
  • J3
  • Zénith-Bordeaux (2-1)

Le Zénith enterre un peu plus Bordeaux

Par Andrea Chazy
Le Zénith enterre un peu plus Bordeaux

Volontaires et parfois même séduisants, les Bordelais ont malgré tout fini par s'incliner en Russie sur la pelouse d'un Zénith plus réaliste (2-1). L'ouverture du score de Jimmy Briand et le penalty sorti par Costil n'ont pas évité à Bordeaux une troisième défaite en autant de rencontres, qui condamne presque déjà définitivement les Girondins dans cette Ligue Europa.

Zénith Saint-Pétersbourg 2-1 Bordeaux

Buts : Dzyuba (40e), Kuzyaev (84e) pour le Zénith // Briand (25e) pour Bordeaux

Ils étaient peu nombreux, ceux qui voyaient Bordeaux repartir de Saint-Pétersbourg avec le sentiment du devoir accompli. Il faut dire que sur la pelouse d’un Zénith invincible en Ligue Europa chez lui, qui fait office de favori du groupe C, cela ne semblait pas totalement ubuesque. Alors Bordeaux s’est battu, a ouvert le score et a tenté de résister. En vain. Une perte de balle de Koundé, une contre-attaque éclair conclue par Kuzyaev, et voilà les Girondins qui rentrent de Russie avec les poches vides. Zéro point après trois rencontres, inutile d’en rajouter en affirmant que l’aventure européenne bordelaise est déjà quasiment terminée.

Briand par instants

D’entrée de jeu pourtant, les joueurs d’Eric Bedouet font leur maximum pour ne pas donner l’impression de balancer ce fameux match du jeudi soir. Et ça marche plutôt bien. Le trio Kalu-Karamoh-Briand donne le tournis à la défense russe, jusqu’à trouver la faille. Karamoh délivre un bonbon sur la tête de l’ancien Guingampais qui ne se fait pas prier pour tromper Louniov (0-1, 25e). Le Zénith est vexé, et va mettre un petit quart d’heure avant de se reprendre totalement. Le schéma de l’égalisation russe est le même, Artem Dzyuba répond d’un coup de casque à Briand juste avant la mi-temps (1-1, 40e) et redonne un peu de baume au cœur à ses coéquipiers.

Costil est grand, mais ce n’est pas suffisant

Revenus sûrs de leur force, les hommes de Sergueï Semak mettent le bazar dans l’arrière-garde girondine et poussent Pablo à la faute ultime sur Daler Kuzyaev (52e). Dzyuba, en couverture du dernier GQ en Russie, car élu homme de l’année par le magazine, se charge de la sentence, mais tombe sur un Costil inspiré qui repousse sa tentative et maintient Bordeaux en vie. Une question de temps, car même si Bordeaux se reprend, c’est ce même Kuzayev qui viendra éteindre les derniers espoirs des Girondins (2-1, 84e). L’équipe de Ricardo n’est pas encore mathématiquement éliminée, mais nul doute que Younousse Sankharé et ses coéquipiers n’y croient plus vraiment.


Zénith (4-3-3) : Louniov – Mammana, Neto, Ivanović, Nabiullin – Erokhin, Paredes, Kuzyaev – Mak (Shatov, 75e), Dzyuba, Driussi (Ozdoev, 87e). Entraîneur : Sergueï Semak.

Bordeaux (4-3-3) : Costil – Lewczuk, Koundé, Pablo, Poundjé – Tchouaméni, Otavio, Sankharé – Kalu, Briand (De Préville, 78e), Karamoh (Youssouf, 66e). Entraîneur : Eric Bedouet.

Résultats et classement de la Ligue Europa
Rennes sombre face à Kiev
Dans cet article :
Mbock espère le même engouement pour les JO que pour le Mondial 2019
Dans cet article :

Par Andrea Chazy

C3 - J3 - Trois clubs français, trois défaites : bravo les gars !
Articles en tendances

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus FRA

Artem Dzyuba

Europa League