S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • Coup de gueule

La seule personne de France qui ne joue pas à « Mon Petit Prono »

Par
La seule personne de France qui ne joue pas à « Mon Petit Prono »

Avant, je pouvais lézarder au bureau devant un Uruguay-Corée du Sud en soutenant la Céleste, simplement parce qu’Edinson Cavani était le seul homme au monde à bien porter le serre-tête au XXIe siècle. Mais ça, c’était avant que mes collègues ne se prennent de passion pour Mon Petit Prono et décident de soutenir furieusement une sélection pour une seule raison : ils ont choisi de parier, sur MPP ou sur un site de paris sportifs d'ailleurs, dessus. Ou comment l’amour du bon pronostic a pris le pas sur celui du football.

Vous ne pensiez sans doute pas qu’un Corée du Sud-Ghana pouvait engendrer autant d’enthousiasme. Ce mercredi 28 novembre, vos collègues s’attroupent autour du seul écran plat du bureau pour voir les Black Stars taper 3-2 les Guerriers Taeguk, avec en point d’orgue le but de la victoire de Mohammed Kudus, qui voit la moitié de l’assistance hurler son ravissement. Optimiste comme Candide, vous vous réjouissez de voir vos camarades de labeur partager avec vous ce plaisir si propre à la Coupe du monde, où le spectateur attentif peut toujours découvrir un joueur avec un style, une gueule, un talent singulier, au détour d’un match de poules anodin. Comblé par la perspective de vanter avec vos homologues la prestation ghanéenne, vous vous rendez compte que ce n’est pourtant pas la résilience des Black Stars qui est célébrée. « J’avais mis victoire du Ghana 3-2, avec un bonus Coca-Cola qui double mes points ! Je passe en tête de la Ligue MPP ! » vous glisse votre voisin de table, en scrollant frénétiquement sur son smartphone. Fin de l’innocence. Seul au milieu de la foule, vous contemplez un peu ahuri vos camarades d’infortune commenter le bien fondé ou non de leurs prévisions footballistiques.

Plus de paris, moins de football

MPP, c’est Mon Petit Prono*, la fameuse application de pronostics dérivée du jeu Mon Petit Gazon, que toute la France (sauf moi) semble avoir téléchargé depuis le début du Mondial. Une sommité ludique à en croire ses créateurs, qui présentaient ainsi leur dernier bébé dans un communiqué : « En famille, entre amis ou au bureau, MPP met de la bonne humeur dans les discussions quotidiennes, et – sans aucun argent en jeu – offre une alternative fun au pari sportif » Une alternative… ou un moyen d’amener des gens, hors du giron des opérateurs qui bombardent les médias en publicité**, vers le paris sportif à l’avenir aussi. Après tout, ça peut paraître tellement simple quand c’est gratuit, que le pas à sauter pour miser et prendre le risque de perdre ses premiers euros ne paraît pas infranchissable.

Bref, tout le monde peut donc s’essayer gratuitement au pronostic. Pas pour gagner de l’argent, simplement pour le frisson de la prédiction. Les épicuriens du jeu – ces ringards qui s’extasient davantage pour un contre millimétré du Japon que pour les 140 points qu’une victoire des Samurai Blue permet de glaner face à l’Espagne – n’y gagnent pas au change. Moralité ? Exception faite de la passion que les spectateurs gardent pour leur propre sélection, l’enthousiasme collectif n’a jamais semblé autant conditionné par le seul prisme du résultat. Déjà pas folichon du fait de ses conditions d’organisation, ce Mondial 2022 convoque un peu moins de football, un peu plus d’autre chose. Pari encore perdu.

Un journaliste de So Foot qui n’a ouvert aucun compte nulle part


* Note de la rédaction contre l’avis de son magnifique journaliste : n’hésitez pas évidemment à vous inscrire à notre fantasy SO FOOT LEAGUE… ** Note 2 de la rédaction contre l’avis de son magnifique journaliste : « Oui, quoi, on nous parle ? »

Par

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine