S’abonner au mag
  • Euro 2024
  • 8es
  • France-Belgique

« Le rôle d’outsider convient mieux à la Belgique »

Propos recueillis par Alexis Billebault

Les Belges n’ont pas beaucoup eu l’occasion de rigoler lors du premier tour. Un peu comme les Français. Mais puisque nos voisins sont sympas, ils ont bien voulu nous dire ce qu’ils pensaient de l’adversaire des Diables rouges, lundi à Düsseldorf (18 heures). Et un peu, aussi, de la bande de De Bruyne.

« Le rôle d’outsider convient mieux à la Belgique »

Casting :

Hugo Broos : international belge (24 sélections), demi-finaliste de la Coupe du monde 1986, actuel sélectionneur de l’Afrique du Sud.

Guillaume Gillet : international belge (22 sélections), ancien défenseur joueur d’Anderlecht, Bastia, Nantes et Lens.

Johan Walem : international belge (36 sélections), huitième-de-finaliste de la Coupe du monde 2002, ancien milieu de terrain d’Anderlecht, de Parme et du Torino.


Quel regard portez-vous sur le premier tour des Diables rouges ?

Broos : L’essentiel était de se qualifier. Un premier tour, c’est toujours difficile, emmerdant même, surtout pour des équipes qui ont le statut d’outsider, comme pour la Belgique dont on attend trop à mon avis, ou de favori. Au niveau du jeu, il y a eu du bon contre la Roumanie (2-0), c’était très moyen face à la Slovaquie (0-1) et pas bon du tout contre l’Ukraine (0-0). Ce qui me surprend, c’est que le sélectionneur, Domenico Tedesco, n’aligne jamais la même équipe deux matchs de suite. Pour les joueurs, dont certains ne jouent pas toujours à leur place, ce n’est pas bon. Ils ont besoin de repères.

Gillet : On s’attendait forcément à mieux dans le jeu, car on a quand même de la qualité. C’était assez inégal. Les Diables rouges ont fait un très bon match contre les Roumains, mais c’est aussi parce qu’ils étaient dos au mur. J’ai aussi l’impression que le sélectionneur cherche encore la bonne formule, il change d’équipe à chaque match. Cela peut surprendre quand De Ketelaere, qui a fait une bonne saison à l’Atalanta Bergame, n’a pas encore joué une seule minute, ou que Carrasco débute arrière gauche face à la Slovaquie. Nous avons une équipe renouvelée, avec des cadres qui ne sont plus là et des jeunes qui arrivent. La Belgique n’est plus un favori, comme lors de l’Euro 2021 ou des deux dernières Coupes du monde.

Walem : J’ai été déçu par la manière, car pour bien connaître la grande majorité des joueurs, je peux vous assurer qu’il y a beaucoup de qualité, et je m’attendais à beaucoup mieux. On observe que Domenico Tedesco fait parfois des choix surprenants. Mais on est qualifié, et c’est l’essentiel.

Vous savez très bien que l’équipe de France démarre souvent lentement, et qu’ensuite, elle s’améliore.

Johan Walem

Et sur le premier tour de la France ?

Gillet : Quand on voit l’effectif dont dispose Deschamps et les prestations du premier tour, il y a de quoi être déçu. Mais je crois que ça fait longtemps que Deschamps privilégie le résultat plutôt que le spectacle. La France s’est qualifiée sans convaincre, mais on sait qu’elle risque de monter en puissance. Souvenez-vous de la Coupe du monde 2018.

Walem : Je n’ai pas vu beaucoup de spectacle, c’est vrai. Mais le premier tour d’une grande compétition est une chose. Les joueurs sortent d’une saison longue et éprouvante, ils ont enchaîné sur une préparation assez chargée. Ce sont des hommes, avec leurs forces et leurs faiblesses. Je trouve les critiques, faites notamment par les médias, assez dures. Vous savez très bien que l’équipe de France démarre souvent lentement, et qu’ensuite, elle s’améliore. Didier Deschamps a une méthode assez simple. Certains font du football une science incroyable, lui se montre cohérent et efficace, et ça fonctionne plutôt bien, non ?

Broos : Comme souvent, la France débute doucement lors des grandes compétitions. C’est le cas d’autres grandes équipes, comme l’Angleterre par exemple. Les Bleus n’ont pas marqué beaucoup de buts, ils n’ont pas très bien joué, c’est vrai, mais à chaque match, ils tombent sur des adversaires très motivés. Mais les occasions, ils les ont, c’est solide derrière et c’est une équipe qui monte souvent en puissance une fois qu’elle a franchi le premier tour.

 

Mbappé n’est pas arrivé à l’Euro à 100 %, il s’est blessé au nez face à l’Autriche, alors que l’équipe est assez dépendante de lui.

Hugo Broos

Le manque d’efficacité des Bleus au premier tour, comment l’expliquez-vous ?

Walem : Je pense que les gens sont déçus du premier tour des Bleus justement en raison de ce problème d’efficacité. La France dispose d’un secteur offensif de tellement grande qualité, avec des profils différents que la voir aussi peu marquer étonne. Mais il peut suffire d’un petit but pour tout relancer, ce que je ne souhaite pas aux Diables rouges.

Broos : Si le France ne se procurait pas d’occasions, je serais inquiet pour elle. Mais ce n’est pas le cas. Mais pourquoi des attaquants d’habitude adroits ne marquent pas, on ne le sait pas. J’ai vu Griezmann manquer des occasions, Thuram aussi, alors qu’ils sont plutôt efficaces. Il peut juste suffire d’un but pour tout débloquer, car les attaquants marchent à la confiance. Et puis, Mbappé n’est pas arrivé à l’Euro à 100 %, il s’est blessé au nez face à l’Autriche (1-0) et n’a pas joué face aux Pays-Bas (0-0), et même face à la Pologne (1-1), il n’était pas au top, alors que l’équipe est assez dépendante de lui.

Gillet : Quand le meilleur attaquant du monde, Mbappé, n’est pas au meilleur de sa forme, cela se ressent. Ce qui m’a surpris, c’est que Thuram, Griezmann et Giroud, quand ils ont joué, ont raté des choses plutôt simples. Des explications, il n’y en a pas vraiment. Il y a des périodes où les attaquants sont moins efficaces. Et il suffit d’un but pour tout débloquer.

 

Didier Deschamps, contrairement à Domenico Tedesco, ne varie pas beaucoup dans ses choix, ce qui ne l’a pourtant pas empêché de mettre Griezmann sur le banc contre la Pologne…

Broos : Didier Deschamps a un système de jeu, il s’appuie la plupart du temps sur les mêmes joueurs, et cela marche plutôt bien, non ? Il ne veut pas trop changer les choses d’un match sur l’autre, il est dans la continuité. Mais il y a quand même des changements : vous me parlez de Griezmann, qu’il a peut-être voulu ménager, et qui sera sans doute titulaire contre les Diables rouges, mais devant, il a essayé avec Thuram, il a fait jouer Barcola. 

Gillet : Personnellement, j’aimerais voir plus souvent Coman, et je ne dis pas cela parce que j’adore le Bayern Munich. Dembélé est très bon, mais je trouve Coman plus adroit. J’ai aussi une préférence pour Clauss par rapport à Koundé. Le Marseillais apporte plus offensivement, à mon sens. Sinon, je pense que Deschamps va s’appuyer de nouveau sur Griezmann. Mais dans quel système ? 4-3-3 ? 4-4-2 ?

Walem : Deschamps a beaucoup de possibilités à chaque poste, et choisir quand on a autant de qualité n’est pas simple. Il a ses idées, ses principes, ses serviteurs, il ne change pas de cap, même si j’estime qu’il n’est pas si figé que certains veulent bien le dire. Il a ses certitudes dans toutes les lignes : Maignan est indiscutable, la défense centrale avec Upamecano et Saliba fonctionne bien, il a un milieu de terrain avec Kanté qui travaille beaucoup et récupère beaucoup de ballons et Rabiot avec un profil technique, et tous ces attaquants, dont la vitesse pourrait poser de gros problèmes à une défense belge parfois assez lente. Et il fera jouer Griezmann, qui apporte beaucoup d’équilibre à l’équipe.

Si la France a la possession, je crois que la Belgique saura jouer en contre, même si ce n’est pas ce qu’elle préfère.

Guillaume Gillet

À quel style de match vous attendez-vous ?

Gillet : Je vois plus la France maîtriser le jeu, même si elle sait aussi laisser l’initiative à l’adversaire. Si la France a la possession, je crois que la Belgique saura jouer en contre, même si ce n’est pas ce qu’elle préfère. Mais je me trompe peut-être, et la France peut très bien être attentiste. Et puis, un but vite marqué peut venir bouleverser les plans de départ, et le match deviendra très ouvert. Tout est possible. La France est certes le favori, mais il ne faut surtout pas enterrer la Belgique trop vite, comme certains le font déjà… Le rôle d’outsider nous convient mieux me semble-t-il…

Broos : Le premier tour est fini, beaucoup d’équipes vont montrer un autre visage. La France et la Belgique n’ont pas très bien joué jusqu’à maintenant ? Ok, mais je pense que nous assisterons à une rencontre ouverte. Il y a de la qualité offensive chez les Bleus, mais nous aussi, avec Lukaku, De Bruyne, Doku, et ceux qui n’ont pas beaucoup joué, ou pas du tout, comme Openda, De Ketelaere. J’ai du mal à imaginer un match fermé.

Walem : La France est un des favoris de l’Euro, et donc de ce match. Comme je vous l’ai dit, elle va monter en puissance et n’aura sans doute pas la même attitude qu’au premier tour. Les deux équipes ont des attaquants de niveau mondial, mais reste à savoir s’ils pourront prendre le dessus sur les défenses. La Belgique peut gagner, et une qualification face aux Bleus lui permettrait de gagner du temps dans sa progression et d’être plus forte mentalement. 

Les coiffeuses françaises offrent à l’Irlande sa première victoire des qualifications à l’Euro 2025

Propos recueillis par Alexis Billebault

À lire aussi
Articles en tendances
21
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre  (2-1)
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre
Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)

Revivez le sacre de l'Espagne face à l'Angleterre (2-1)
Logo de l'équipe Angleterre
Les notes de la finale
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre (2-1)
Les notes de la finale

Les notes de la finale

Les notes de la finale
Logo de l'équipe Espagne
Roja de plaisir !
  • Euro 2024
  • Finale
  • Espagne-Angleterre (2-1)
Roja de plaisir !

Roja de plaisir !

Roja de plaisir !

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine